Pucci De Rossi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pucci De Rossi
PDR.jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Pucci De Rossi, né à Vérone le et mort le , est un artiste, sculpteur et designer italien, installé à Paris depuis 1979.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève du sculpteur américain H.B. Walker, Pucci De Rossi commence son activité artistique en 1971. Sculpteur d’idées, de formes et de matières qu’il s’ingénie à transmuer en objets du quotidien, avec imagination et humour. Pucci de Rossi incarne la tendance « Mobilier sculpture » qui se développe au début des années 1980[1]. D’apparence purement formelle, pétries d’ironie, jouant du détournement et du décalage, ses créations n’en sont pas moins des objets parfaitement fonctionnels et utiles. Se qualifiant lui-même « un faux designer », il alterne le fonctionnel à la sculpture en esquivant le débat surgi dans les années 1990 autour de la polémique art - design.

Après différentes recherches formelles avec techniques et matériaux différents, les travaux récents de Pucci tiennent compte désormais d’une certaine réalité sociale. Tout en refusant le rôle de l’artiste politique, sociologue ou scientifique, Pucci tâche d’étoffer son travail selon les critères esthétiques propres à son background italien.

Sa collaboration avec La Manufacture Nationale de Sèvres en 2012 donne lieu à la création du vase Écrous et Boulons. Plein d’ironie, jouant du détournement et du décalage, le vase Écrous et Boulons est avant tout un objet fonctionnel et utile. Le designer réinvente le vase Médicis, forme classique du répertoire rappelant les « cratères » découverts à Pompéi, qui permettaient de mélanger l'eau et le vin. [11]

Jacques-Antoine Granjon, un de ses plus grands collectionneurs, lui a commandé, peu de temps avant sa mort, le dessin de la façade du siège social de Vente-privee.com à La Plaine-Saint-Denis. Baptisée le Vérone[2] , la peau de métal recouvrant la façade, inspirée d’un dessin de Pucci de Rossi, lui rend hommage[3].

Pucci De Rossi est mort à Paris le [4],[5].

Principales expositions[modifier | modifier le code]

  • Pucci de Rossi, galerie Néotù, Paris, - Galerie Neotu.
  • Pucci de Rossi, Mobili brutti, galerie Néotù, New York, -.
  • Pucci de Rossi: Shopping Trophies («Trophées de chasse métropolinaine») du au à la galerie Anne de Villepoix (Paris, IIIe)[5].
  • Chassez le naturel[6], du au , au château de Chambord.
  • Pucci de Rossi, Plomb et dentelle, galerie Cat-Berro, - [7].
  • Feux continus , la Manufacture nationale de Sèvres au Grand-Hornu , Hornu, Musée des arts contemporains, -[8].
  • Pucci de Rossi, Noce de bronze, galerie Downtown - François Laffanour, -[9] .
  • Les années Staudenmeyer [10], Passage de Retz, Paris, -[11].
  • Animal[12], les Arts Décoratifs, Paris, février-[13].
  • « Inflatables »[14], Marseille, château Borély-musée des Arts décoratifs, de la Faïence et de la Mode, -[15].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christine Colin, « Design aujourd'hui », sur Google Books, (ISBN 2080120972, consulté le 11 mars 2020).
  2. [1] sur lemoniteur.fr
  3. [2] sur esma-artistique.com
  4. Mort de l'artiste Pucci de Rossi, Le Figaro, 9 juillet 2013.
  5. a et b Pucci de Rossi, le poète de l'objet est mort, Le Figaro, 9 juillet 2013.
  6. [3] sur centrepompidou.fr
  7. [4] sur paris-art.com
  8. (fr + et + en) David Caméo et Françoise Foulon, Feux continus, La Manufacture nationale de Sèvres au Grand-Hornu, Belgique et Paris, Archibooks ; Sautereau; Grand-Hornu, , 157 p. (ISBN 978-2-35733-071-9), p. 74 et 75
  9. [5] sur offi.fr
  10. Chloé Braunstein-Kriegel et Eric Germain, Les années Staudenmeyer, paris, éditions Norma, , 527 p. (ISBN 978-2-915542-25-7), pages 125;167;242;287;288;289;465;466;467;468;470;471;472
  11. [6][7] sur centrepompidou.fr
  12. Véronique Belloir et Anne Forray-Carlier, Animal, paris, les Arts Décoratifs, , 208 p. (ISBN 978-2-916914-18-3), pages 154 et 155
  13. [8] sur cnap.fr
  14. [9] surcirva.fr
  15. [10] sur enrevenantdelexpo.com

Liens externes[modifier | modifier le code]