Publicité pour le tabac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La publicité pour le tabac est l'ensemble des actions publicitaires menées par l'industrie du tabac, destinées à accroître la consommation du tabac, ainsi que des produits permettant son usage (typiquement la cigarette). Le parrainage, notamment des événements sportifs, fait partie de ces actions. La publicité en faveur du tabac, la promotion et le parrainage font augmenter et maintiennent le tabagisme en permettant de recruter de nouveaux consommateurs de tabac et en dissuadant les consommateurs actuels de s’arrêter.

Publicité à l'intérieur d'un magasin: présentoir de Natural American Spirit au Japon en 2018

Il s'agit de l'un des types de publicité les plus fortement réglementés. En 2019, selon l'OMS, seuls 48 pays, représentant 18 % de la population mondiale, ont interdit totalement toutes les formes de publicité en faveur du tabac, de promotion et de parrainage.

Alors que dans de nombreux pays, le cinéma ne peut pas faire de publicité pour certains produits comme l'alcool et le tabac, le placement du tabac contre rémunération dans les films explique que dans la dernière décennie, 70 % des films présentent dans leurs références tabagiques des fumeurs sous leurs aspects positifs (gens socialement accomplis, stars, pas d'allusions aux effets négatifs). Les adolescents fréquemment exposés à ces scènes tabagiques ont trois fois plus de risques de consommer précocement du tabac[1].

publicité à Denver, 1972

L’article 13 de la convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac interdit toute publicité en faveur du tabac[2]. Cette convention est entrée en vigueur le [3]. En , la convention était signée par 168 pays[4].

Publicité directe et indirecte[modifier | modifier le code]

Les interdictions globales de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage font généralement baisser la consommation de tabac. Une interdiction globale porte à la fois sur les formes directes et indirectes de promotion[5].

Publicité directe[modifier | modifier le code]

Les réclames directes comprennent la publicité à la télévision, à la radio, dans les publications imprimées, par voie d’affichage et, plus récemment, sur différentes plateformes de réseaux sociaux.

Publicité indirecte[modifier | modifier le code]

Une fille portant un T-shirt Marlboro à l'hôtel de ville de Boston dans les années 1980.

Les formes indirectes sont notamment l’échange de marques, l’extension de marque (allumettes, briquets, prêt-à-porter, voyages, etc.), la distribution gratuite, les rabais sur les prix, l’exposition des produits aux points de vente, les parrainages et les activités promotionnelles que l’industrie du tabac déguise sous la forme de programmes de responsabilité sociétale des entreprises.

Une étude de 2020 conduite en Australie révèle que l’industrie du tabac fait désormais la promotion clandestine de ses produits directement auprès des détaillants, qui reçoivent des avantages (argent, voyages, etc.) en fonction des ventes ou du positionnement d'une marque[6].

Législation[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Union européenne[modifier | modifier le code]

La publicité dans la presse écrite, à la radio et à la télévision ainsi que le parrainage de manifestations ayant des effets transfrontaliers sont interdits dans tous les États membres de l’Union européenne. Tous les pays de l'UE, à l’exception de l’Allemagne et de la Bulgarie, recourent par ailleurs à une interdiction nationale de publicité du tabac par voie d'affichage.

Le , une directive européenne interdisant aux écuries d'arborer les logos des industriels du tabac est entrée en vigueur. Ferrari, qui espérait pouvoir contourner cette obligation lors du Grand Prix d'Italie, disputé le , a du finalement s'y plier[8].

France[modifier | modifier le code]

Le principe d’interdiction de publicité en faveur du tabac et ses exceptions est inscrit dans les articles L3511-3 et suivants du code de la santé publique. La propagande ou la publicité, directe ou indirecte, en faveur du tabac, des produits du tabac ainsi que toute distribution gratuite sont interdites. Toute opération de parrainage est interdite lorsqu’elle a pour objet ou pour effet la propagande ou la publicité directe ou indirecte en faveur du tabac.

Néanmoins, la retransmission des compétitions de sport mécanique qui se déroulent dans des pays où la publicité pour le tabac est autorisée, peut être assurée par les chaînes de télévision.

Cette interdiction de publicité ne s’applique pas aux enseignes des débits de tabac, ni aux affichettes disposées à l’intérieur de ces établissements, non visibles de l’extérieur, à condition que ces enseignes ou ces affichettes soient conformes à des caractéristiques définies par arrêtés interministériels.

Suisse[modifier | modifier le code]

En Suisse, la publicité pour les produits du tabac est interdite à la télévision et à la radio. Celle par voie d'affichage,dans les cinémas, sur des articles de consommation courante et dans les points de vente ainsi que la promotion directe et les publipostages destinés aux adultes restent néanmoins possibles[9].

Commerce de tabac à Neuchâtel (Suisse) en 2020: la publicité est autorisée à l'intérieur du magasin

Cette réglementation n'est pas assez stricte en comparaison internationale. De nombreux cantons ont donc élaboré des règles plus étendues s’appliquant aux affiches publicitaires notamment. Le Tribunal fédéral a soutenu ces restrictions au printemps 2002 en rejetant un recours déposé contre l'interdiction d'affichage du canton de Genève[10]. La Suisse reste par ailleurs le dernier pays du continent européen, avec la Bielorussie, à autoriser le parrainage d'évènementiels par l'industrie du tabac[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Todd F. Heatherton & James D. Sargent, « Does Watching Smoking in Movies Promote Teenage Smoking ? », Current Directions in Psychological Science, vol. 18, no 2,‎ , p. 63–67 (DOI 10.1111/j.1467-8721.2009.01610.x).
  2. « Convention cadre de l'OMS pour la lutte anti-tabac », sur whqlibdoc.who.int (OMS), (consulté le 14 septembre 2013)
  3. « Convention cadre de l'OMS pour la lutte anti-tabac », sur www.who.int (OMS), (consulté le 14 septembre 2013)
  4. « Liste complète des signataires et des Parties à la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac », sur www.who.int (OMS), (consulté le 14 septembre 2013)
  5. Site de l'OMS: tabac
  6. (en) Melissa Davey, « Big tobacco giving retailers cash and international trips to promote products, study finds », The Guardian, .
  7. Chris Snyder, « Why the same fake cigarettes are used in TV and movies », sur Insider (consulté le 17 octobre 2020)
  8. La formule 1 sommée de rompre avec les cigarettiers
  9. Achat et pub: le Conseil des Etats durcit la loi sur le tabac
  10. Infoset: politique addictions
  11. une restriction de la publicité pour le tabac

Articles connexes[modifier | modifier le code]