Psychokinesis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Psychokinesis
Titre original 염력
Yeomlyeok
Réalisation Yeon Sang-ho
Scénario Yeon Sang-ho
Acteurs principaux
Sociétés de production Redpeter Film[1]
Pays d’origine Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Genre comédie fantastique
Durée 101 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Psychokinesis (hangeul : 염력 ; RR : Yeom-lyeok, litt. « psychokinèse ») est une comédie fantastique sud-coréenne écrite et réalisée par Yeon Sang-ho, sortie en 2018.

Il est premier du box-office sud-coréen lors de sa première semaine, bien qu'il n'ait alors pas atteint le million de spectateurs. Il est projeté en salles avec le système ScreenX (écran géant à 270°)[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Seok-hyeon (Ryoo Seung-ryong), un homme ordinaire, travaille comme gardien de sécurité dans une banque. Un jour, il acquiert soudainement des pouvoirs psychokinésiques et devient capable de mouvoir les objets à volonté. C'est à ce moment qu'il reçoit un appel téléphonique de sa fille Roo-mi (Sim Eun-kyeong), dont il n'avait plus de nouvelles car elle vivait avec sa mère depuis que Seok-hyeon était parti du domicile familial.

Elle gère maintenant un restaurant de poulet frit sur un marché traditionnel. Une entreprise de construction, contrôlée par la mafia, veut cependant s'emparer de toute cette zone, ce que Roo-mi et les autres locataires refusent. Sa mère est blessée après une confrontation avec les voyous et Roo-mi contacte son père pour lui apprendre ce qui lui est arrivée.

Seok-hyeon, de son côté, pense pouvoir gagner de l'argent en effectuant des tours télékinésiques et veut que Roo-mi revienne vivre avec lui. Mais elle refuse et veut rester pour défendre son quartier. Seok-hyeon décide alors de lutter lui aussi contre la mafia.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement et genèse[modifier | modifier le code]

Distribution de rôles[modifier | modifier le code]

Début , le Conseil du film coréen (KOFIC) révèle la distribution du film : Ryoo Seung-ryong qui interprète un homme maîtrisant la télékinésie par la pensée grâce à laquelle il peut sauver sa fille, jouée par Sim Eun-kyeong, mêlée à une situation compliquée[4].

Tournage[modifier | modifier le code]

Yeon Sang-ho et l’équipe du tournage débutent, le [5], les prises de vues à Chuncheon dans la province de Gangwon. Quatre mois passés, ils bouclent le 6 août[6].

Le film est réalisé en amont pour être projeté en ScreenX (écran géant à 270°) avec l’utilisation de trois caméras interconnectées pouvant créer des angles de vue réalistes et augmenter l'immersion lors de l'utilisation de sa psychokinèse par le personnage principal[2].

Accueil[modifier | modifier le code]

Sortie[modifier | modifier le code]

Psychokinesis sort dans les salles le en Corée du Sud. Il totalise 846 988 spectateurs lors de sa première semaine, ce qui le place en tête du box-office sud-coréen[3].

Netflix a acquis le film pour la prochaine diffusion dans la même année sur la plateforme de streaming[7].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud 846 988 entrées[8] 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Pierce Conran, « ’Train to Busan’ Follow-Up Arrives Next Year », sur Korean Film, (consulté le 8 novembre 2017).
  2. a et b http://www.koreanfilm.or.kr/jsp/news/news.jsp?mode=VIEW&seq=4663&blbdComCd=601006
  3. a et b (en) Pierce Conran, « Yeon Sang-ho’s upcoming Psychokinesis secures release date », sur Korean Film Council, (consulté le 14 janvier 2018).
  4. (en) Pierce Conran, « Ryu Seung-ryong and SHIM Eun-kyoung pair up for Psychokinesis », sur Korean Film Council, (consulté le 14 janvier 2018).
  5. (en) Pierce Conran, « Yeon Sang-ho begins filming Train to Busan follow-up Psychokinesis », sur Korean Film Council, (consulté le 14 janvier 2018).
  6. (en) Pierce Conran, « Yeon Sang-ho wraps Psychokinesis », sur Korean Film Council, (consulté le 14 janvier 2018).
  7. Élodie Bardinet, « Netflix achète le nouveau film du réalisateur du Dernier train pour Busan », sur Première, (consulté le 17 novembre 2017).
  8. (en) « Psychokinesis (2018) », sur Kobiz - Korean Film Biz Zone, (consulté le 4 février 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]