Przemysław Tytoń

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Przemysław Tytoń
Image illustrative de l’article Przemysław Tytoń
Przemysław Tytoń avec Stuttgart
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Deportivo La Corogne
Numéro 1
Biographie
Nationalité Drapeau : Pologne Polonais
Naissance (32 ans)
Lieu Zamość (Pologne)
Taille 1,95 m (6 5)
Poste Gardien de but
Parcours junior
Saisons Club
2004-2005 Drapeau : Pologne Hetman Zamość
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2005-2007 Drapeau : Pologne Górnik Łęczna 020 0(0)
2007-2012 Drapeau : Pays-Bas Roda JC 053 0(0)
2011-2012 Drapeau : Pays-Bas PSV Eindhoven 018 0(0)
2012-2015 Drapeau : Pays-Bas PSV Eindhoven 020 0(0)
2014-2015 Drapeau : Espagne Elche CF 035 0(0)
2015-2016 Drapeau : Allemagne VfB Stuttgart 033 0(0)
2016- Drapeau : Espagne Deportivo La Corogne016 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2004-2006 Drapeau : Pologne Pologne -19 ans006 0(0)
2006 Drapeau : Pologne Pologne -20 ans001 0(0)
2007 Drapeau : Pologne Pologne espoirs001 0(0)
2010- Drapeau : Pologne Pologne 014 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 1er juillet 2018

Przemysław Tytoń (prononcer /pʂɛˈmɨswaf ˈtɨtɔɲ/), né le à Zamość, est un footballeur international polonais qui évolue au poste de gardien de but au Deportivo La Corogne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa formation et ses débuts en Pologne[modifier | modifier le code]

Passionné par la danse, qu'il pratique au haut niveau avec sa sœur jusqu'à l'âge de quatorze ans[1], Przemysław Tytoń choisit finalement de se consacrer exclusivement au football. Il joue dans un premier temps pour l'Hetman Zamość, le plus grand club de sa ville, puis rejoint en 2005 le Górnik Łęczna, équipe de première division. Lors de sa première année au club, Tytoń joue cinq matches, majoritairement en fin de saison 2005-2006. Cela suffit pour être appelé en équipe de Pologne des moins de dix-neuf ans, qui dispute l'Euro 2006. Pendant le tournoi, Tytoń joue les trois matches de poule. Lors de la saison suivante, il est promu au rang de titulaire à Łęczna, mais ne convainc pas son entraîneur qui le place sur le banc en novembre, alors que le club occupe la dernière place de la ligue et possède l'une des plus mauvaises défenses. Finalement, le jeune gardien rejoue à quelques reprises, sans plus de réussite. Toutefois, il est sélectionné dans la catégorie des moins de vingt ans pour la Coupe du monde 2007[2]. Troisième gardien, il ne joue aucun match et voit son pays être sorti lors des huitièmes de finale.

Sa fin de saison est également marquée par les soupçons de corruption entourant son club, relégué administrativement en troisième division et contraint de libérer tous ses joueurs. Sans contrat, Tytoń est libre de s'engager avec n'importe quel club. En juillet 2007, il est mis à l'essai par le club hollandais du Roda JC[3] puis par le Paris Saint-Germain lors de son stage d'avant-saison à Trouville-sur-Mer[4]. Par la suite, il s'engage avec Roda sur les conseils de son agent.

S'impose aux Pays-Bas, et découvre la sélection[modifier | modifier le code]

Przemysław Tytoń

Le , il fait ses débuts en Eredivisie, contre Heracles Almelo (match nul et vierge). Mais le jeune gardien polonais se cantonne au rôle du remplaçant, derrière Bram Castro. Il doit attendre la seconde partie de saison 2009-2010 pour jouer régulièrement, après les erreurs répétées du titulaire, fautif notamment lors de la défaite un à zéro de son club contre le PSV Eindhoven, le . À partir de la dix-neuvième journée, il joue tous les matches de championnat dans leur intégralité, et se qualifie in-extremis pour les playoffs.

Il connait sa première sélection internationale le 29 mai 2010 face à la Finlande en match amical.

Blessé en début d'année 2011, il doit renoncer à la fin de saison[5].

Le 16 août 2011, il est prêté pour une saison avec option d'achat au PSV Eindhoven[6]. Tandis qu'il déloge Andreas Isaksson des cages du PSV, Tytoń doit être écarté des terrains pendant plus de deux mois après un gros choc avec l'un de ses défenseurs. Pourtant, en janvier 2012, le club annonce avoir déjà activé la clause d'achat du joueur. De retour à la compétition, Tytoń est d'abord présent sur le banc, puis retrouve le terrain avec l'arrivée au poste d'entraîneur de Phillip Cocu. Les deux autres gardiens arrivant en fin de contrat, le PSV mise sur le jeune polonais, auteur de bonnes performances et déjà surnommé le « tueur de penalties »[7], pour préparer la saison 2012-2013.

Lors du match d'ouverture Pologne - Grèce de l'Euro 2012, le 8 juin, il devient le premier gardien de l’histoire de l’Euro à arrêter un pénalty immédiatement après son entrée en jeu (68e minute)[8].

La tentation allemande[modifier | modifier le code]

Le 24 juin 2015, après un prêt à Elche et bloqué au PSV par Jeroen Zoet, il s'engage pour deux ans avec le VfB Stuttgart.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tytoń : Ça fait partie du métier sur le site de l'UEFA, le 11 juin 2012.
  2. La sélection polonaise lors de la Coupe du monde sur le site de la FIFA. Consulté le 17 juin 2012.
  3. (pl) Przemysław Tytoń testé en Hollande sur nasinajlepsi.pl, le 22 juillet 2007.
  4. un gardien polonais à l'essai sur le site du PSG, le 24 juillet 2007.
  5. (pl) Fin de saison pour Przemysław Tytoń sur 90minut.pl, le .
  6. (nl) Le gardien Przemyslaw Tyton au PSV sur le site officiel du PSV, le 16 août 2011.
  7. Tytoń, le tueur de penalties sur le site de l'UEFA, le 9 juin 2012.
  8. dépêche AFP : Euro/Pologne: le remplaçant Tyton sous les feux de la rampe 9/06/2012

Liens externes[modifier | modifier le code]