Province du Chocó

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Province de Chocó
Provincia del Chocó es

17261857

Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de la Province de Chocó en Nouvelle-Grenade (1855)

Informations générales
Statut Gouvernorat
Capitale Nóvita
Démographie
Population 70 463 (est. 1789)
43 649 (1851)[1]
Superficie
Superficie 668 400 km2 (1789)
Histoire et événements
1726 Création
1857 Suppression

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La province de Chocó, ou gouvernorat de Chocó ou de Citará durant la domination espagnole, était une entité administrative et politique de la Nouvelle-Grenade. Elle fut créée en 1537 et dissoute en 1857. Sa capitale était Nóvita.

Histoire[modifier | modifier le code]

La province de Chocó est initialement un gouvernorat de la Vice-royauté de Nouvelle-Grenade (entité coloniale espagnole recouvrant le nord de l'Amérique du Sud).

Après l'indépendance, la province est intégrée à la Grande Colombie, au sein du Département de Cauca.

Après la dissolution de cette dernière, la province fait partie de la République de Nouvelle-Grenade.

En 1857, la province de Chocó fusionne avec les provinces de Pasto, Cauca, Barbacoas, Popayán, Buenaventura et le Territoire national du Caquetá et devient l'État fédéral de Cauca.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Salvador Camacho Roldán, « Año de 1852 », Mis Memorias, Bibliothèque Luis Ángel Arango