Province de Borikhamxay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Borikhamxay
ບໍລິຄໍາໄຊ
Province de Borikhamxay
Administration
Pays Drapeau du Laos Laos
Type Province
Capitale Paksane
ISO 3166-2 LA-BL
Démographie
Population 273 691 hab. (2015)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Superficie 14 863 km2
Carte de la province

La province de Borikhamxay (Bolikhamxai, Borikhamxay), laotien ບໍລິຄໍາໄຊ) est une province du Centre du Laos. Elle a été créée en 1986 en réunissant une partie de la province de Vientiane et une partie de celle de Khammouane. Le district de Khamkeuth possède de nombreuses formations karstiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Borikhamxay a subi de nombreuses invasions du Siam pendant son histoire. Des guerriers chinois pillent Xieng Khouang et Borikhamxay en 1865 puis se retirent en 1874. Les Siamois fondent ensuite Muang Bolikhan, mis sous l'autorité du gouverneur de Nong Khai. La ville de Paksane est établie à la fin du XIXe siècle et des missionnaires français y construisent une église dans les années 1890. Bolikhan compte environ 60 villages et 4 000 habitants en 1911. La province actuelle est créée en 1986 en réunissant une partie de la province de Vientiane et une partie de celle de Khammouane[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Formations karstiques de la province de Borikhamxay.

La province, située dans le Centre du Laos, a une surface de 14 863 km2[2]. Elle est limitrophe de la préfecture de Vientiane, de la province de Vientiane et de la province de Xaisomboun au nord-ouest, de la province de Xieng Khouang au nord, des provinces vietnamiennes de Nghệ An et Hà Tĩnh à l'est, de la province de Khammouane au sud et des provinces thaïlandaises de Nakhon Phanom et Bueng Kan à l'ouest.

La province est séparée de la Thaïlande par le Mékong à l'ouest et du Viêt Nam par la chaîne Annamitique à l'est. On y trouve de nombreuses chutes d'eau et grottes. Le terrain très accidenté est composé à certains endroits de formations karstiques. L'altitude va de 140 à 1 588 mètres. La principale rivière de la province est la Nam Kadding qui se jette dans le Mékong[3],[4].

Aires protégées[modifier | modifier le code]

L'aire protégée de Nam Kading a été établie dans la province en 1993. Elle a une surface de 1 690 km2. C'est une zone de forêts denses se situant en grande partie entre 500 et 1 200 mètres d'altitude. On y trouve notamment des éléphants, des gaurs, des muntjacs géants (en), des gibbons, des timalies de Herbert (en) et des alcippes à gorge rousse (en)[5].

L'aire protégée de Phou Khao Khoay s'étend dans le Nord-Ouest de la province de Borikhamxay ainsi que dans les provinces de Xaisomboun et Vientiane et dans la préfecture de Vientiane. Établie en 1993, elle a une surface d'environ 2 000 km2. C'est une région couverte de forêts et montagneuse, le plus haut sommet atteignant 1 671 mètres. On y trouve notamment des éléphants, des tigres et des gibbons[6],[7].

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

La province est découpée en 6 muangs (ou districts)[2] :

Carte Code Nom Nom lao Population
Bolikhamxai Province districts.png
11–01 District de Pakxane ເມືອງປາກຊັນ 45 042
11–02 District de Thaphabath ເມືອງທ່າພະບາດ 25 612
11–03 District de Pakkading ເມືອງປາກກະດິງ 50 140
11–04 District de Bolikhanh ເມືອງບໍລິຄັນ 49 431
11–05 District de Khamkeuth ເມືອງຄຳເກີດ 62 557
11–06 District de Viengthong ເມືອງວຽງທອງ 29 651
11–07 District de Xaychamphone ເມືອງໄຊຈໍາພອນ 11 258

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2015, la province a une population de 273 691 habitants. La densité de population est de 18 habitants par km2. 33,7 % des habitants vivent en zone urbaine, 63 % dans des zones rurales accessibles par la route et 3,3 % dans des zones non accessibles par la route[2]. La capitale et plus grande ville de la province est Paksane (25 805 habitants en 2015)[8].

La province est notamment peuplée par les Khmu, les Hmong, les Tai Daeng (en) et les Meui[9].

Économie[modifier | modifier le code]

Le barrage de Nam Theun 2 en cours de construction en 2007.

La capitale Paksane est le centre économique de la province[1]. Le plus grand projet hydroélectrique du pays, le barrage de Nam Theun 2, est en service depuis 2010 à la frontière avec la province de Khammouane. Il est situé sur le cours de la Nam Kadding et l'électricité est en grande partie exportée vers la Thaïlande[10],[11]. La province est un producteur important de tabac, de sucre de canne et d'oranges[12].

Tourisme[modifier | modifier le code]

La route 8 qui permet de rejoindre le Viêt Nam.

En 2017, 181 710 touristes internationaux et 60 950 touristes domestiques ont visité la province. Le territoire compte 35 hôtels et 91 maisons d'hôtes pour un total de 2 388 chambres et 3 206 lits à la même date[13]. Les principales attractions sont les paysages karstiques, chutes d'eau et grottes ainsi que les sites bouddhiques, notamment le Vat Phabath qui possède une grande empreinte de pied de Bouddha[4].

Transports[modifier | modifier le code]

La route nationale 13 longe l'Ouest de la province et permet de rejoindre Vientiane. Depuis la route 13, la route nationale 8 part vers l'est en direction de Vinh au Viêt Nam.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a et b (en) « BOLIKHAMXAY HISTORY », We Are Lao (consulté le 24 mai 2019)
  2. a b et c (en) Results of Population and Housing Census 2015 (English Version), Lao Statistics Bureau, 177 p. (lire en ligne)
  3. (en) « Bolikhamxay Province », sur ecotourismlaos.com (consulté le 23 mai 2019)
  4. a et b (en) « BOLIKHAMXAY’S TOP ATTRACTIONS », We Are Lao (consulté le 23 mai 2019)
  5. « Nam Kading NBCA (NKD; 9) » [archive du ], sur ecotourismlaos.com
  6. (en) « Phou Khao Khouay National Protected Area », sur trekkingcentrallaos.com (consulté le 23 mai 2019)
  7. (en) « National biodiversity conervation areas », Division of Forestry Resource Conservation, Laos (consulté le 23 mai 2019), p. 3
  8. (en) « Laos », sur citypopulation.de (consulté le 23 mai 2019)
  9. (en) « BOLIKHAMXAY ETHNIC DIVERSITY », We Are Lao (consulté le 23 mai 2019)
  10. Valéry Laramée de Tannenberg, « Le développement hydroélectrique du Laos en question », Journal de l'environnement, (consulté le 24 mai 2019)
  11. « Nam Theun 2 : résumé et description du projet », Banque mondiale, (consulté le 24 mai 2019)
  12. (en) Lao People’s Democratic Republic: Second Poverty Reduction Strategy Paper, Fonds monétaire international, (ISBN 978-1-4527-9182-1, lire en ligne)
  13. (en) « Statistical Report on Tourism in Laos », Ministry of Information, Culture and Tourism, Tourism Development Department, (consulté le 24 mai 2019)