Providentissimus Deus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Providentissimus Deus, Sur l'Étude des Saintes Écritures, est une encyclique publiée par le pape Léon XIII le 18 novembre 1893. C'est la première fois qu'un pape traite de la Bible, des études bibliques et de l'exégèse.

Dans l'encyclique Léon XIII passait en revue l'histoire des études bibliques depuis les Pères de l'Église jusqu'à maintenant, condamnait les erreurs du rationalisme et de la critique radicale, exposait les principes de l'étude des Saintes Écritures et donnait ses instructions sur la façon de les enseigner dans les séminaires. Il parlait aussi des contradictions apparentes entre la Bible et la science physique, ou entre telle partie des Saintes Écritures et telle autre et montrait comment de telles contradictions apparentes pouvaient être résolues.

Providentissimus Deus répondait à deux défis à l'autorité de la Bible, qui avaient surgi au cours du XIXe siècle. Les sciences, surtout la théorie de l'évolution et celle sur la très grande ancienneté de la Terre mettaient en question le calcul biblique traditionnel avec une création ayant eu lieu voici 4 000 ans. Le pape Léon XIII écrivait que la science véritable ne pouvait pas contredire les Saintes Écritures quand elles étaient expliquées correctement, que les erreurs des Pères de l'Église ne sont pas une preuve d'erreur dans les Saintes Écritures et que ce qui semble être prouvé par la science peut se révéler faux. La méthode critico-historique pour étudier les Saintes Écritures posait la question de l'intégrité de la Bible. Léon XIII admettait la possibilité d'erreurs dues aux scribes, mais condamnait l'interprétation selon laquelle une partie seulement des Saintes Écritures étaient inerrantes, tandis que d'autres éléments étaient sujets à l'erreur.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]