Provence (frégate)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Provence (homonymie).
image illustrant un bateau ou un navire image illustrant le domaine militaire
Cet article est une ébauche concernant un bateau ou un navire et le domaine militaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Provence
Image illustrative de l'article Provence (frégate)
Frégate au port à Lorient.

Type Frégate
Histoire
Commanditaire Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Chantier naval DCNS, Lorient
Quille posée
Lancement
Mise en service [1]
Statut En service
Équipage
Équipage 108 hommes (22 officiers, 70 officiers mariniers, 16 quartiers-maîtres et matelots
Caractéristiques techniques
Longueur 142 mètres
Maître-bau 20 mètres
Vitesse 27 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Armement un canon de 76 mm OTO-Melara compact SR
2 canons de 20 mm
8 missiles MM 40 Exocet Block III
16 missiles ASTER 15
16 missiles de croisière naval
4 tubes lance–torpille (19 torpilles MU90)
Électronique 1 centrale de navigation inertielle SIGMA 40
Aéronefs 1 hélicoptère NH90
Carrière
Port d'attache Brest

La Provence est la troisième frégate anti-sous-marines du programme FREMM lancé par la France et l'Italie. Sa construction a débuté le aux chantiers DCNS de Lorient. Sa livraison à la Marine nationale a eu lieu en juin 2015.

Construction[modifier | modifier le code]

La mise à flot de la frégate a eu lieu le 18 septembre 2013[2]. Le constructeur procède à sa première sortie en mer le 1er octobre 2014, sortie marquant le début de ses essais[3]. La direction générale de l'Armement prend réception de la frégate le 12 juin 2015[4].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]

La frégate Provence est est équipée de deux centrales de navigation inertielle SIGMA 40 créées par Sagem. Grâce à leur technologie Gyrolaser (Ring Laser Gyro), ces centrales inertielles offrent un très haut degré de précision et démultiplient l'efficacité des capteurs, des armements comme des moyens d'autodéfense du bâtiment[5].

Carrière opérationnelle[modifier | modifier le code]

La Provence opère au nord de l’océan Indien à partir du 23 décembre 2015, elle rejoint brièvement le groupe aéronaval de l’USS Harry S. Truman, puis rejoint le groupe aéronaval du Charles-de-Gaulle qui outre la Provence inclut la frégate de défense aérienne Chevalier Paul, La frégate ASM La Motte-Picquet, d’un sous-marin nucléaire d’attaque, du bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne, du destroyer britannique HMS Defender, de la frégate allemande Augsburg et les accompagne dans le franchissement du détroit d’Ormuz le 26 décembre dans le cadre de l'Opération Chammal.

Le Caïman Marine de la flottille 33F embarqué sur la Provence a pu montrer sa capacité à apponter sur le porte-avions américain[6].

En mars 2016, dans le cadre de la CTF 150, la frégate effectue une saisie d'armes importante au large de la Somalie[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Le 6 juillet 2016, suite à l'opération Arromanches 2 en Méditerranée orientale, la frégate reçoit la croix militaire belge[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sister-ships

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]