Protoceratops

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Protocératops)
Aller à : navigation, rechercher
Protoceratops
Description de cette image, également commentée ci-après

Squelette de Protoceratops andrewsi
au Carnegie Museum of Natural History.

Classification
Règne Animalia
Classe Sauropsida
Ordre  Ornithischia
Sous-ordre  Marginocephalia
Super-famille  Ceratopsia
Famille  Protoceratopsidae

Genre

 Protoceratops
Granger & Gregory, 1923

Espèces de rang inférieur

Le protocératops ou Protoceratops (« première tête cornue ») est un petit dinosaure herbivore ayant vécu au Crétacé supérieur en Chine et en Mongolie dans la formation géologique de Djadokhta de la région des Flaming Cliffs, il y a environ entre 84 et 72 Ma (millions d'années). Contrairement aux espèces qui lui succédèrent, le protocératops ne présente aucune corne bien développée sur sa tête ; il a tout juste une excroissance osseuse sur le museau, excroissance qui se développera en corne chez ses successeurs. Il possédait aussi une large collerette, typique des cératopsiens, qui a pu servir à la protection de son cou, à ancrer les muscles de sa mâchoire ou à impressionner ses congénères. Il mesurait 2 mètres de long et pesait 150 kilos.

En 1971, une découverte extraordinaire a été faite : il s'agissait d'un vélociraptor retrouvé étreignant un protocératops en Mongolie. Les deux sont vraisemblablement morts ensemble au combat, surpris par une tempête de sable ou par l'effondrement d'une dune sur eux.

On en dénombre aujourd'hui deux espèces, P. andrewsi, l'espèce type, et P. hellenikorhinus. Tous deux membres de la famille éponyme des protocératopsidés, ils sont étroitement apparentés à Leptoceratops qui a vécu en Amérique du Nord.

C'est l'un de plus vieux dinosaures à cornes et probablement l'ancêtre de beaucoup d'autres cératopsiens. À cause des nombreux nids et œufs que l'on a découverts, c'est le dinosaure de Mongolie que l'on connait le mieux.

Théories sur le comportement de Protoceratops[modifier | modifier le code]

En 1922, une expédition de scientifiques dans le désert de Gobi en Mongolie découvrit des nids de protocératops. Ce furent les premiers œufs de dinosaures jamais trouvés. Dans un nid on a trouvé une trentaine d'œufs, ce grand nombre a fait penser aux chercheurs que deux femelles ou davantage le partageaient. Elles devaient défendre leurs nids contre des prédateurs. On a trouvé plusieurs nids à proximité les uns des autres, ce qui paraît indiquer que ces animaux vivaient en groupes de la même famille ou en petits troupeaux. Une fois achevé le développement de l'œuf, les petits qui sortaient de la coquille mesuraient quelque 30 centimètres de long. Les femelles adultes les défendaient et elles leur portaient de la nourriture jusqu'à ce qu'ils fussent suffisamment grands pour en chercher eux-mêmes et se défendre contre les prédateurs qui les guettaient.[réf. nécessaire]

Origine du mythe des griffons[modifier | modifier le code]

La folkloriste Adrienne Mayor s'est demandé si les crânes de ce dinosaure, trouvés autrefois, ne seraient pas à l'origine des créatures mythiques comme les griffons ; qu'on pense au corps qui ressemble à celui d'un cheval et à la tête qui fait penser à celle d'un oiseau.

Protoceratops (vue d'artiste).

Sur les autres projets Wikimedia :