Protection des espèces

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tête d'un tigre de Sibérie, une espèce en danger d'extinction.

La protection des espèces, aussi appelée conservation de la vie sauvage (de l'anglais wildlife conservation) ou conservation de la faune et de la flore, est la pratique de la protection des espèces animales et végétales sauvages et de leurs habitats. La faune et la flore jouent un rôle important dans l'équilibre entre l'environnement et la stabilité des différents processus naturels. L'objectif de la conservation de la faune et de la flore est de veiller à ce que la nature appartienne aux générations futures et à reconnaître l'importance de la vie sauvage et de la naturalité pour les humains et les autres espèces[1]. Beaucoup de pays ont des organismes gouvernementaux et des ONG voués à la conservation de la faune et de la flore, qui aident à mettre en œuvre des politiques visant à protéger la vie sauvage. De nombreuses organisations à but non lucratif indépendantes interviennent également pour promouvoir diverses actions de conservation de la faune et de la flore[2].

Selon la National Wildlife Federation, la vie sauvage aux États-Unis reçoit une majorité de son financement grâce à des crédits du budget fédéral, des subventions annuelles fédérales et étatiques et des efforts financiers provenant de programmes tels que le Programme de réserves de conservation (CRP - Conservation Reserve Program (en)), le Programme de réserves de zones humides (WRP - Wetlands Reserve Program (en)) et le Programme d'incitations sur les habitats de vie sauvage (WHIP - Wildlife Habitat Incentives Program (en))[3],[4]. De plus, un montant important de financement provient de l'État grâce à la vente de licences de chasse / pêche, d'étiquettes (« tags » d'identification pour le gibier), de timbres et au prélèvement de taxes d'accise provenant de l'achat d'équipement de chasse et de munitions, qui recueille environ 200 millions de dollars par an[5].

La conservation de la faune et de la flore est devenue une pratique de plus en plus importante en raison des effets négatifs de l'activité humaine sur la vie sauvage. Une espèce en voie d'extinction est définie comme une espèce vivante qui risque de disparaître du fait de sa population très faible ou en déclin sur l’ensemble de son aire de distribution géographique, ou parce qu'elle est menacée par différents paramètres environnementaux ou anthropiques sous-jacents[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Cooperative Alliance for Refuge Enhancement » [archive du ], Cooperative Alliance for Refuge Enhancement (CARE) (consulté le 1er juin 2012)
  2. (en) « Wildlife Conservation » [archive du ], Conservation and Wildlife (consulté le 1er juin 2012)
  3. (en) « Securing Funds for Conservation », sur www.nwf.org, National Wildlife Federation (consulté le 25 décembre 2018)
  4. (en) « Farm Bill », sur www.nwf.org, National Wildlife Federation (consulté le 25 décembre 2018)
  5. (en) « Hunting: What do hunters do for conservation? », sur www.fws.gov, U.S. Fish and Wildlife Service, (consulté le 21 janvier 2016)
  6. François Ramade, Dictionnaire encyclopédique des sciences de la nature et de la biodiversité, Paris, Dunod, , 1re éd., viii + 726 p. [détail de l’édition] (ISBN 978-2-10-049282-4), « extinction(s) », p. 224-230.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]