Prostaglandine F2α

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Prostaglandine F2α
Dinoprost.svg
Structure de la prostaglandine F
Identification
Nom UICPA acide (Z)-7-[(1R,2R,3R,5S)-3,5-dihydroxy-2-[(E,3S)-3-hydroxyoct-1-ényl]cyclopentyl]hept-5-énoïque
Synonymes

Dinoprost

No CAS 551-11-1
Code ATC G02AD01
PubChem 5280363
ChEBI 15553
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C20H34O5  [Isomères]
Masse molaire[1] 354,481 ± 0,0199 g/mol
C 67,77 %, H 9,67 %, O 22,57 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La prostaglandine F (PGF), appelée dinoprost en pharmacie, est une prostaglandine naturelle utilisée pour déclencher l'accouchement ainsi que l'avortement.

Synthèse[modifier | modifier le code]

Elle est synthétisée à partir de l'acide arachidonique avec l'aide des cyclo-oxygènases 1 et 2. Elle est rapidement métabolisée en plusieurs composants inactifs, dont le 15-Keto-dihydro-PGF2α, dosable dans le sang et les urines[2]. La mesure du taux urinaire de ce dernier est cependant variable durant le nycthémère imposant le recueil des urines de 24 h ou d'effectuer le dosage sur celles du matin[3].

Rôles[modifier | modifier le code]

Chez les mammifères domestiques, elle est produite par l'utérus après stimulation par l'ocytocine dans le cas où il n'y a pas eu d'implantation au cours de la phase folliculaire. Elle agit sur le corps jaune pour provoquer la lutéolyse et former le corps albicans en stoppant la production de progestérone. L'action de la PGF est dépendante du nombre de récepteurs de la PGF sur la membrane du corps jaune.

Des taux significativement plus élevés d'isoforme 8-iso-PGF ont été mesurés chez les patients souffrant d'endométriose, établissant peut-être ainsi le lien causal dans le stress oxydant associé à l'endométriose[4].

Elle joue un rôle également dans l'inflammation, et probablement, dans la formation de l'athérome[2]. Son taux est corrélé avec le risque de survenue de maladies cardio-vasculaires[5].

Elle pourrait intervenir dans la genèse des cancers[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a et b Basu S, Novel cyclooxygenase-catalyzed bioactive prostaglandin F2alpha from physiology to new principles in inflammation, Med Res Rev, 2007;27:435-468
  3. Helmersson J, Basu S, Intra-day variation of in vivo prostaglandin F(2alpha) formation in healthy subjects, Prostaglandins Other Lipid Mediat, 2006;80:93-99
  4. (en) Indu Sharma, Lakhbir Kaur Dhaliwal, Subhash Chand Saha, Sonal Sangwan et Veena Dhawan, « Role of 8-iso-prostaglandin F and 25-hydroxycholesterol in the pathophysiology of endometriosis », Fertility and Sterility, vol. 94, no 1,‎ , p. 63-70 (lire en ligne) DOI:10.1016/j.fertnstert.2009.01.141 PMID 19324352
  5. Helmersson-Karlqvist J, Ärnlöv J, Larsson A, Basu S, Prostaglandin F2α formation is associated with mortality in a Swedish community-based cohort of older males, Eur Heart J, 2015;36:238-243
  6. Wolfle D, Enhancement of carcinogen-induced malignant cell transformation by prostaglandin F(2 alpha), Toxicology, 2003;188:139-147