Propre (liturgie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Propre.

Le propre (du latin proprium) est la partie de la liturgie chrétienne qui change selon la date, que cela soit en rapport avec le calendrier de l'année liturgique (Proprium de tempore), avec la célébration d'un saint particulier (Proprium Sanctorum) ou avec un autre événement important. Le terme est utilisé par opposition à celui d'« ordinaire », qui est la partie de la liturgie qui demeure constante ou au moins choisie indépendamment de la date, et à celui de « commun », qui désigne les parties de la liturgie communes à certaines catégories de saints, comme les apôtres ou les martyrs.

Le Proprium de tempore commence avec le premier dimanche de l'avent et se termine le dernier dimanche après Pentecôte. Il comporte, après l'Avent, la période consacrée au temps de Noël (six dimanches); Septuagésime, trois semaines; Carême, six semaines; temps de Pâque, cinquante jours; Pentecôte, et les vingt-quatre dimanches après.

Le Proprium Sanctorum concerne tous les jours des saints, avec des offices spéciaux. Les offices des saints, comme ceux du Proprium de tempore, sont composés de leçons, antiennes, répons, hymnes, ou d'autres textes liturgiques particuliers pour chaque fête de saints. Il est inutile de remarquer que cette organisation des offices ne vient pas de l'Église primitive mais s'est établie progressivement au cours des siècles.

Les propres peuvent comporter des hymnes, des prières dans les heures canoniques et dans l'eucharistie.

Le propre contient :