Congrégation pour l'évangélisation des peuples

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Propaganda Fide)
Aller à : navigation, rechercher
Le palais di Propaganda Fide, siège de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples à Rome.

La Congrégation pour l'évangélisation des peuples (en latin : Congregatio pro Gentium Evangelizatione) est la congrégation de la Curie romaine fondée sous la dénomination de « Congrégation de la Propagande » ( dit « Sacrée congrégation pour la propagation de la foi » (Sacra Congregatio de Propaganda Fide)) par Grégoire XV en 1622, chargée des œuvres missionnaires de l'Église.

C'est le département de l'administration pontificale chargé de la diffusion du catholicisme et de l'administration des affaires de l'Église dans les pays non catholiques. Sa mission est la propagation de la foi chrétienne et le règlement des affaires concernant l'Église catholique dans les pays non-catholiques. L'importance de ses responsabilités et l'extraordinaire étendue de son autorité et des territoires dépendant de sa juridiction ont valu au cardinal préfet chargé de cette Congrégation le surnom de « pape rouge ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Dictionarium Annamiticum Lusitanum et Latinum d'Alexandre de Rhodes, publié par la Congrégation en 1651

La Sacrée Congrégation pour la propagation de la foi est créée le , par la bulle Inscrutabili divinae providentiae du pape Grégoire XV. La création de la congrégation au XVIIe siècle est due en partie à la nécessité de communiquer avec les nouvelles contrées récemment découvertes et en partie avec le nouveau système de gouvernement de l'Église adoptée au cours de la réforme catholique. À cette époque en effet, la volonté de défendre et de diffuser la catholicisme suggéra au Saint-Siège la mise sur pied d'un système complet de départements administratifs à chacun desquels on assignait la défense spécifique d'une certaine catégorie d'intérêts catholiques.

La création de la congrégation résulte d'une lente évolution au cours de laquelle on peut distinguer deux périodes distinctes, l'une de formation et l'autre de constitution. La première période est celle de la commission cardinalice de propagande fide avant qu'elle ne fut constituée en département pontifical définitif. Elle dure depuis le pontificat de Grégoire XIII (1572-1585) à 1622, année où Grégoire XV crée la congregatio de propaganda fide à proprement parler.

La commission que Grégoire XIII avait voulu former comprenait trois cardinaux, Caraffa, Médicis et Santorio, spécialement chargés de promouvoir l'unité entre Rome et les chrétiens d'Orient, Slaves, Grecs, Syriens, Égyptiens et Éthiopiens.

La dénomination de cette congrégation a été modifiée en 1967, en "Congrégation pour l'évangélisation des peuples", en raison du risque de connotation négative prise de nos jours par le terme de « propagande ». La décision de modification fut prise par le pape Paul VI dans sa constitution apostolique Regimini ecclesiæ universæ en date du 15 août 1967[1].

Son siège se trouve au palais de la 'Propaganda Fide', œuvre architecturale du Bernin et de Borromini.

Préfets[modifier | modifier le code]

Congrégation pour la propagation de la foi[modifier | modifier le code]

la congrégation change de dénomination.

Congrégation pour l'évangélisation des peuples[modifier | modifier le code]

Secrétaires[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources de l'article[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]