Proofpoint

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Proofpoint
logo de Proofpoint

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société à capitaux privés (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Action NASDAQ (PFPT)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social SunnyvaleVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Computer security industry (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Produits Filtre anti-spam (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Sendmail, Inc. (en)
Site web www.proofpoint.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Proofpoint est une entreprise américaine spécialisée dans la sécurité informatique qui fournit des logiciels en tant que service (SaaS) et produits pour la sécurité des courriers électroniques entrants, la prévention des pertes de données sortantes, les appareils mobiles, le risque numérique, le chiffrement par courrier électronique, la découverte électronique («ediscovery») et l'archivage par courrier électronique.

Histoire[modifier | modifier le code]

La société est fondée en juin 2002 par Eric Hahn, anciennement directeur technique de Netscape Communications[2].

Proofpoint devient une société cotée en bourse en avril 2012[3]. Au moment de son offre publique initiale, les actions de la société ont été échangées à $13 par action. Les investisseurs ont acheté plus de 6,3 millions d'actions à travers la procédure d'introduction en bourse, valorisant la compagnie aux alentours de 80 millions de dollars.

En avril 2021, Proofpoint est acquise par Thoma Bravo, un fonds d'investissement pour 12,3 milliards de dollars[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Polygon.io, (firme), consulté le Voir et modifier les données sur Wikidata
  2. « Proofpoint s'offre Wombat Security Technologies pour 225 M$ - Le Monde Informatique », sur LeMondeInformatique (consulté le )
  3. « Proofpoint se renforce face aux attaques ciblées », sur ChannelNews, (consulté le )
  4. (en) « Thoma Bravo to take cybersecurity firm Proofpoint private in $12.3 billion deal », sur Reuters,