Promotion d'atout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Au bridge, la promotion d’atout est une manœuvre à la carte qui a pour but de hisser d’un cran dans la hiérarchie des valeurs un atout non maître de façon à lui permettre de réaliser une levée[1].

Le Swing[modifier | modifier le code]

Le Swing est une technique de jeu de la carte du camp de la défense qui consiste à mettre l'adversaire fort à l'atout (généralement le déclarant) dans une position où il peut être surcoupé (ou pense pouvoir l'être) de sorte à le forcer à couper gros et ainsi promouvoir un des atouts insuffisamment gardé du partenaire (roi sec, dame seconde, etc.)[1]. Dans le cas du swing, c'est donc le défenseur en position de coupe qui fera en définitive une levée à l'atout.

Exemple Swing[modifier | modifier le code]

Ici, c'est le déclarant qui est fort à l'atout:

x x x
x x x
A
A R D V 10 9
N
O             E
S
A R D x x x
R D V x
x x x
Entame : 7♠
Sud Donneur
Contrat 4 joué par Sud

Enchères:

Nord Est Sud Ouest
1 3[h 1] Passe
4 Passe Passe Passe
  1. Barrage constructif

Sur l'entame du 7 en parité, Est prend de l'A et continue du R sur lequel le déclarant et Ouest suivent tous les deux.

À ce stade, seul Nord et Est possèdent donc encore du

Comme la paire Nord-Sud est vulnérable, il est probable que la teneur à cœur du déclarant soit conséquente. Il est donc probable qu'une fois en main, le déclarant chassera les atouts pour ensuite faire 6 levées à et gagner le contrat avec une surlevée.

Supposons que les soient répartis ainsi:

xxx
Vxx Aucun
ARDxxxx

Avec une telle disposition des cœurs, en continuant , Est force le déclarant à couper maitre et le V de Ouest devient maintenant une levée naturelle à l'atout ce qui permet de limiter le déclarant à 4 juste fait.

Notez aussi, que si on modifie légèrement la donne pour donner 3 petits à Ouest et seulement 5 piques à Est, la promotion d'atout peut encore marcher pour peu que le déclarant, qui ne connait pas les cartes exactes détenues par Est et Ouest, ait peur de se faire surcouper.

L'Uppercut[modifier | modifier le code]

Au bridge, l’uppercut est un jeu de promotion d’atouts ou l’atout d’un des défenseurs se trouve valorisé par une coupe de son partenaire qui oblige l'adversaire fort à l'atout (généralement le déclarant) à le surcouper. Dans le cas de l'uppercut, c'est donc le partenaire du défenseur en position de coupe qui fera en définitive une levée à l'atout.

Exemple Uppercut 1[modifier | modifier le code]

Exemple où c'est le mort qui est fort à l'atout:

V x x
A R D 5 3
x x x
x x
N
O             E
S
x x
V 7 4
A x
A R x x x x
Entame : 6♣
Sud Donneur
Contrat 4 joué par Sud

Enchères:

Nord Est Sud Ouest
1SA[i 1] Passe
2[i 2] 3 3[i 3] Passe
4 Passe Passe Passe
  1. 16-18H
  2. Texas Cœur
  3. Fitté + arrêt à

Sur cette donne, Est joue l'As♣ au premier pli et continue du R♣ sur lequel son partenaire met le 2♣.

Selon, les agréments de la paire, cela signifie que Ouest avait un nombre pair de trèfles au départ de la donne.

Est connait maintenant pratiquement toute de la donne: il sait que son partenaire n'a plus de trèfles et très peu de chances de faire une levée quelque part vu l'ouverture à 1 Sans-atout de Sud.

Le meilleur espoir de faire chuter le contrat consiste à tirer l'A (pas de raison d'attendre) puis jouer un 3e tour de trèfles. Pour peu qu'Ouest coupe avec un supérieur au 5, le déclarant sera obligé d'appeler un des gros honneurs du mort et le V d'Est est maintenant assuré de faire une levée.

Exemple Uppercut 2[2][modifier | modifier le code]

Considérons la répartition suivante à avec Sud déclarant :

5
D 9 6 2 8 4
A R V 10 7 3

En situation 'normale', Ouest fera extement une levée à .

Cependant, si est l'atout et que Sud venait pour une raison ou une autre à couper du 10, Ouest serait maintenant en position de faire deux levées à l'atout à condition de ne pas surcouper le 10. En effet, avec Q962 derrière ARV73, le V du déclarant se fera capturer par la dame de Ouest à moins d'une improbable mise en main forçant Ouest à jouer lui-même .

Si la raison pour laquelle Sud coupe du 10 est que Ouest a joué une couleur où Est et Sud sont chicanes et que Est a eu la présence d'esprit de couper du 8, on parle alors d'uppercut: la coupe haute du défenseur Est a forcé la surcoupe du déclarant et promu en conséquence un atout chez Ouest.

Le Knock-out (ou Knockout)[modifier | modifier le code]

La promotion d'atout par knock-out est une promotion d'atout où un atout d’un des défenseurs se trouve valorisé par une coupe qu'il a lui-même effectué.

Exemple de knockout 1[modifier | modifier le code]

Considérons la répartition suivante à l'atout avec sud déclarant:

A 4 3 2
R 5 x x
D V 10 x x

Si Sud peut jouer atout de sa main, il prendra le Roi en impasse et ne perdra aucune levée.

Mais si Est permet à Ouest de couper, celui-ci poura faire une levée d'atout même s'il se fait surcouper; en effet, le petit 5 force l'as du mort et promeut le Roi.

On constate que la clef ici, est un manque d'intermédiares dans la main qui suit celui qui coupe.

Exemple de knockout 2[modifier | modifier le code]

Considérons la répartition suivante à l'atout avec sud déclarant:

R V 3 2
Q 10 7 6 Aucun
A 9 8 5 4

Si Sud à la main, il peut gagner toutes les levées cœur : il tire l'As, constate le mauvais partage et prend ensuire la Dame et le 10 de Ouest en impasse.

Mais si Est permet à Ouest de couper, celui-ci poura faire une levée d'atout même s'il se fait surcouper; en effet, le 7 force le V du mort et on a maintenant la situation suivante:

R 3 2
Q 10 6 Aucun
A 9 8 5 4

Et le déclarant ne peut plus empêcher Ouest de réaliser une levée à l'atout à moins d'une improbable mise en main de celui-ci.

Le Crochet[modifier | modifier le code]

Bertrand Romanet a donné le nom de crochet à une promotion d'atout où un joueur du camp du déclarant est forcé de couper haut pour éviter d'être surcoupé par un défenseur mais promeut ce-faisant un atout de l'autre défenseur.[3]

Considérons la répartition suivante à l'atout avec sud déclarant:

A 4 3 2
R 5 7 6
D V 10 9 8

Si Ouest joue une couleur annexe que Nord peut couper et Est surcouper, le déclarant sera obligé de choisir entre laisser Est couper petit et donc perdre immédiatement une levée ou couper gros du mort (ici de l'As) et promouvoir le Roi d'atout d'Ouest.

On note au passage que si c'est Est qui permet à Ouest de couper devant le mort, nous retrouvons le knock-out décrit plus haut.

Le Coup en passant[modifier | modifier le code]

Le coup en passant est une promotion d'atout effectuée par le camp du déclarant, elle permet au déclarant de promouvoir un atout situé derrière un atout maitre de la défense.

Exemple de coup en passant 1[modifier | modifier le code]

Considérez la disposition suivante en fin de donne :

x x
x
V x x
N
O             E
S
V
A R
7
x x
Contrat 4 joué par Sud

Si la main est en Est ou en Sud, le déclarant ne fait plus aucune levée mais si la main est en Nord, le déclarant peut jouer et qu'Est coupe ou non, Sud fera de toute façon son 7.

La clef ici est qu'Est n'a rien à défausser.

Si on élargit le schéma précédent comme suit, le déclarant n'a aucun moyen de réaliser deux levées :

x
x x
x
x
V x x
N
O             E
S
x
V
A R
A
7
x x
Contrat 4 joué par Sud

En effet :

  • S'il joue il se retrouve en main du mauvais côté.
  • S'il joue , Est défausse son . Cela permet certes à Sud de couper avec son 7 mais il ne fera plus son A et il ne gagne rien au change.

Ressources sur le web[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Promotion d'atout partie 1 sur bridge-chailley.fr »
  2. (en) Eddie Kantar, Eddie Kantar Teaches Advanced Bridge Defense, Toronto, Master Point Press, , 242 p. (ISBN 1-894154-03-7)
  3. « Promotion d'atout partie 3 sur bridge-chailley.fr »