Promenade (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Promenade.
Promenade
Album de The Divine Comedy
Sortie March 28, 1994
Enregistré Octobre 1993
Durée 45:28
Genre Pop baroque
Label Setanta Records

Albums de The Divine Comedy

Promenade est le troisième album de The Divine Comedy. il est sorti en 1994) chez Setanta Records et rencontra immédiatement le succès critique et commercial. C'est un concept album sur deux amoureux qui passe une journée au bord de la mer.

Promenade sonne encore plus classique que son prédécesseur Liberation. Les arrangements pour cordes rappellent les œuvres de Michael Nyman, avec qui The Divine Comedy allait plus tard collaborer. Neil raconta un jour qu'après avoir assisté à un concert de Michael Nyman, il était allé voir le compositeur, lui avait remis un exemplaire de Promenade, et en blaguant lui avait dit : "Vous pouvez me poursuivre si vous voulez". Des années plus tard, Nyman dit ne pas se souvenir de l'incident, mais assure se sentir davantage flatté que floué"[1].

Promenade est aussi plus littéraire que Liberation. L'album s'ouvre sur une citation de l'hymne d'Isaac Watts : "Our God, Our Help in Ages Past", et s'achève sur une citation d'une ode d'Horace qui est chantée en chœur dans une chanson du début intitulée "The Booklovers." "The Booklovers" contient des références à plus de soixante-dix écrivains. Neil Hannon envoie tous ses albums à Scott Walker, dont il est un grand fan. Scott lui envoya une lettre lui déclarant qu'il aimait particulièrement "The Booklovers."

Concept de l'album et thèmes[modifier | modifier le code]

Promenade est un album-concept sur deux amoureux passant une journée au bord de la mer. Il y a plusieurs interprétations différentes de l'histoire, mais elles tournent toujours autour d'un même schéma : "Bath" raconte le bain du personnage féminin, et "Going Downhill Fast" parle du personnage masculin faisant du vélo pour aller la voir. "The Booklovers" montre le couple discutant de leurs auteurs préférés, "A Seafood Song" les montre prenant un repas de fruits de mer, dans "Geronimo" ils sont surpris par la pluie alors qu'ils rentrent chez lui, et ils font un tour de grande roue dans "Don't Look Down." Plus loin, dans "The Lights Go Out All Over Europe", ils vont voir un film français, et "The Summerhouse" parle de leurs souvenirs d'enfance. Ensuite, la fille fait une tentative de suicide par noyade en mer dans "Neptune's Daughter", puis ils se saoulent dans "A Drinking Song", et "Ten Seconds to Midnight" traite du décompte du Nouvel An et de la commémoration du moment où ils sont se rencontrés pour la première fois. Enfin, dans "Tonight We Fly", ils transcendent tout à travers leur extase. Pour certains, le couple meurt dans cette chanson.

L'eau est un élément récurrent dans Promenade. L'eau apparaît d'une manière ou d'une autre dans les chansons "Bath," "A Seafood Song," "Geronimo," "The Summerhouse," "Neptune's Daughter," et "Tonight We Fly." Un autre élément récurrent est la mythologie. Aphrodite est mentionnée dans "Bath", Mercure dans "Going Downhill Fast", et Neptune est dans le titre de "Neptune's Daughter."

Des références au cinéma français de la Nouvelle Vague apparaissent dans deux des chansons. "The Lights Go Out All Over Europe" fait allusion à Jules et Jim de François Truffaut, contient des extraits de dialogue d’À bout de souffle de Jean-Luc Godard et l'un des personnages de la chanson déclare : "...my mission is to become eternal and to die", paraphrasant une ligne d’À bout de souffle. "The Booklovers" contient le vers : "Tu connais William Faulkner?", une autre citation d’À bout de souffle.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. "Bath" – 4:10
  2. "Going Downhill Fast" – 2:33
  3. "The Booklovers" – 5:51
  4. "A Seafood Song" – 3:29
  5. "Geronimo" – 1:53
  6. "Don't Look Down" – 4:48
  7. "When the Lights Go Out All Over Europe" – 3:29
  8. "The Summerhouse" – 4:15
  9. "Neptune's Daughter" – 4:49
  10. "A Drinking Song" – 4:37
  11. "Ten Seconds to Midnight" – 2:10
  12. "Tonight We Fly" – 3:01
  13. "Ode to the Man"– 0:15

Personnel[modifier | modifier le code]

  • Natalie Box - premier violon
  • Catherine Browning - deuxième violon
  • Jessamy Boyd - alto sur les titres 1,2,3,7,8,9 et 12
  • Alan Simpson - alto sur les titres 4,5,6 et 10
  • Chris Worsey - violoncelle
  • Joby Talbot - hautbois, saxophone, et cor anglais
  • Darren Allison - percussions
  • Neil Hannon - tout le reste

Notes[modifier | modifier le code]

  1. McKie, John [1] Evening Standard 1997 récupéré le 31 décembre 2005.