Prologue (cyclisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Parcours du prologue de 6,850 km du Tour de Belgique 2015, disputé à Bornem.

Un prologue en cyclisme sur route est une course contre-la-montre individuelle disputée en ouverture d'une course par étapes. Sa distance est courte : le règlement de l'Union cycliste internationale impose qu'elle soit de moins de 8 km pour les hommes élite et moins de 23 ans, et de moins de 4 km pour les femmes élite et junior et les hommes junior. Le prologue compte pour le classement général de la course par étapes dont il fait partie[1].

Le premier prologue a été disputé en ouverture du Tour de France 1967, à Angers. Le Tour d'Italie, qui a dû renoncer à faire disputer une course nocturne d'ouverture de 15 km quelques mois plus tôt à cause d'une manifestation, l'imite en organisant un prologue l'année suivante. La paternité de l'invention du prologue est attribuée à Jean Leulliot, qui organise plusieurs courses à l'époque. Il l'applique au Paris-Nice en 1968[2],[3],[4].

Le record du prologue le plus rapide est détenu par le Belge Rik Verbrugghe, vainqueur du prologue du Tour d'Italie 2001 à Pescara à une vitesse moyenne de 58,874 km/h. Il a bénéficié d'un vent favorable et d'un parcours plat et sans virage. Le précédent record de 55,152 km/h avait été établi par le Britannique Chris Boardman lors du Tour de France 1994, à Lille[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Règlement UCI du sport cycliste (article 2.6.006) », sur uci.ch, (consulté le 25 juillet 2011)
  2. « Tour de France - La pluie et le vent ont favorisé une échappée au long cours entre Amiens et Chartres », sur lesoir.be, (consulté le 25 juillet 2011)
  3. [PDF] « Guide historique de Paris-Nice », sur letour.fr (consulté le 25 juillet 2011)
  4. Pierre Chany, La fabuleuse histoire du Tour de France : livre officiel du centenaire, Genève, Minerva, , 959 p. (ISBN 978-2-8307-0766-3), p. 528-529
  5. « Verbrugghe voit la vie en rose », sur lalibre.be, (consulté le 25 juillet 2011)
  6. (en) « Red headed Rik gets first Belgian win for 23 years », sur cyclingnews.com, (consulté le 25 juillet 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]