Prokeimenon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un prokeimenon[Note 1] (du grec ancien : Προκείμενον, prokeimenon, pl. prokeimena, « ce qui précède ») est, dans les Églises d'Orient — Églises orthodoxes et Églises catholiques de rite byzantin —, un psaume ou le refrain d'un cantique chanté en alternance à certains moments de la Divine Liturgie ou des Heures canoniales. Il introduit généralement une lecture de l'Écriture[1]. Il correspond au Graduel de la messe romaine.

Les prokeimenons[Note 2] des jours ordinaires et ceux des dimanches sont extraits de l'Octoechos, dans le ton du jour. De nombreuses fêtes ont leurs propres prokeimenons.

Structure du prokeimenon[modifier | modifier le code]

La structure caractéristique des prokeimenons est la suivante : le lecteur récite d'abord un verset d'un psaume ou d'un cantique, fixant ainsi le ton d'ensemble. Ce verset est repris comme refrain par le chœur. Le lecteur entonne ensuite d'autres versets que le chœur ponctue chacun par le refrain. Le nombre de versets dépend de la pratique locale. Le lecteur conclut le prokeimenon en chantant la première moitié du premier verset que le chœur termine en en chantant la seconde moitié. Lorsqu'une fête est célébrée lors de la liturgie du dimanche, un verset du prokeimenon propre à la fête remplace le verset du prokeimenon du dimanche.

Dans certaines traditions où l'on pratique le plain-chant, le prokeimenon peut être chanté par un chantre. Celui-ci récite alors à la fois et les versets et le refrain dans le ton prescrit pour le dimanche ou pour la fête, selon la forme alternée refrain-verset-refrain-verset-refrain.

Exemple[modifier | modifier le code]

Cet exemple est le prokeimenon des dimanches, sans fête additionnelle, en ton Huit. Les versets sont extraits du psaume 75[Note 3].

Lecteur : Le prokeimenon est dans ton huit. Faites des vœux à l'Éternel votre Dieu ! (v. 12a)
Chœur : Faites des vœux à l'Éternel votre Dieu !
Lecteur : Dieu est connu Juda, Son nom est grand en Israël. (v. 2)
Chœur : Faites des vœux à l'Éternel votre Dieu !
Lecteur : Faites des vœux …
Chœur : à l'Éternel votre Dieu !

Le Grand Prokimeinon[modifier | modifier le code]

Un Grand Prokimeinon comporte quatre versets au lieu de deux. Il en existe quelques-uns, chantés aux vêpres suivant les grandes fêtes ou les dimanches de Carême.

Usage liturgique[modifier | modifier le code]

À la Divine Liturgie, un prokeimenon précède toujours l'épître, après qu'on a chanté le Trisagion[2].

Au Vêpres, un prokeimenon précède toujours l'Entrée, qu'il soit ou non suivi d'une lecture de l'Ancien Testament. Toutes les lectures de l'Évangile sont précédées d'un prokeimenon, aussi bien à l'Orthros qu'au Moleben. Lors du Grand Carême et de la Semaine sainte, à l'office de Sexte, un prokeimenon est chanté avant et après une lecture soit du livre d'Isaïe soit du livre de Jérémie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Parfois prokimenon.
  2. Selon les recommandations de l'Académie française de 1990, on utilise ici le pluriel régulier français prokeimenons.
  3. Numérotation de la Septante.
  • Références

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles liés[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]