Projet:Botanique/Quelle est cette plante ?

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Icone botanique01.png Cette page fait aussi partie du Projet:Botanique


Cette page est destinée à recevoir les photos de plantes que vous n'arrivez pas à identifier, le but ultime étant l'inclusion de ces photos dans l'encyclopédie comme illustration d'article. Voir comment télécharger votre fichier sur Commons (Aide:Importer un fichier).

Avertissement :

  • Nous n'identifions que les images téléversées sur Commons.
  • Wikipédia n'offre aucune garantie d'exactitude et décline toute responsabilité en cas d'erreur d'identification.

Utilisez un FORMULAIRE à COPIER/COLLER, pour rédiger clairement votre requête.

Note : inutile de copier/coller le formulaire si vous utilisez le lien ci-dessus, il est intégré automatiquement
Les réponses se font sur cette page, pensez à la mettre dans votre liste de suivi.

Pour les amateurs, voyez également sur Commons de très nombreuses autres plantes à identifier.

Pour toute question concernant l'identification, voyez Wikipédia:Atelier identification.
Pour toute question concernant les plantes et la botanique, voyez Projet:Botanique et Discussion Projet:Botanique.

Orchidée sauvage à déterminer[modifier | modifier le code]

Résolu Résolu.
photographie avec plante à fleur inconnue

Lieu de photographie : [Saint Rémy de Provence]
Date et contexte : [fin mai - sous-bois de feuillus]
Salutations et pistes : Bonjour,à priori je dirais une orchidée mais je ne l'ai pas trouvée dans mes recherches. la floraison a duré une quinzaine de jours, la tige faisait environ 25 cm.
Demandeur : Laureval (discuter) 15 janvier 2018 à 21:55 (CET)

Bonjour Laureval Bonjour Cela ressemble bien à une orchidée, notamment la Néottie nid d'oiseau, mais ce n'est pas cela. Ce n'est pas une orchidée, mais l'Orobanche du lierre, une plante parasite du lierre. La photo, la taille et la date de floraison concordent parfaitement. Si je suis aussi catégorique, c'est que moi aussi, la première fois que j'ai rencontré cette plante, j'ai fait la même confusion : on apprend de ses erreurs Sourire. Cette photo, bien identifiée, ressemble tout à fait à la tienne. Bien cordialement, — Arcyon (Causons z'en) 15 janvier 2018 à 22:13 (CET)
Notification Laureval et Arcyon37 : l'identification des orobanches est particulièement malaisée. Elle nécessite, en plus de la reconnaissance de la plante hôte, un examen de l'intérieur de la fleur. Dans le cas présent (sous-bois de feuillus), la plante hôte est vraisemblablement le lierre. J'ai dès lors renommé et classifié le fichier en conséquence.
NB: A l'inverse des orobanches, qui sont des parasites, la néottie nid d'oiseau est un saprophyte. Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 16 janvier 2018 à 10:33 (CET)
Notification Meneerke bloem Pourtant on lit sur l'article Néottie nid d'oiseau « On ne peut cependant pas les considérer pour autant comme des saprophytes, mais plutôt comme mycohétérotrophes » Clin d'œil. --Amicalement, Salix [Converser] 16 janvier 2018 à 15:54 (CET)
Notification Salix, c'est en fait un commensalisme. À l'inverse des orchidées chlorophylliennes, dont la mycorhize reçoit la sève organique en échange de la sève minérale, la mycorhize procure la totalité de la nourriture à la néottie nid d'oiseau sans bénéfice pour elle-même, mais n'en souffre pas... Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 16 janvier 2018 à 16:49 (CET)
Notification Meneerke bloem Mieux comme ça alors ? --Amicalement, Salix [Converser] 16 janvier 2018 à 19:05 (CET)
Chère Notification Salix, ça dit la même chose, mais de façon plus neutre, plus « diplomarique ». Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 16 janvier 2018 à 21:55 (CET)

Quelques sympathiques fleurs tropicales à La Réunion[modifier | modifier le code]

Lieu de photographie : la Réunion (quasiment toutes à Hell-Bourg dans le cirque de Salazie)
Date et contexte : Janvier 2018
Salutations et pistes : Bonjour à tous ! Lors d'un voyage à la Réunion, je me suis prise de passion pour les photos de fleurs, mais sans savoir ce que je photographiais... résultat, me voilà avec une brochette de jolie fleurs parfaitement non identifiées :) Je vais m'atteler à retrouver les espèces, mais vu que je n'y connais rien, votre aide serait la bienvenue.

Si vous avez des idées, n'hésitez pas. Merci beaucoup !
Demandeur :Auregann [discuter] 4 février 2018 à 22:11 (CET)

Bonjour, jolies photos ! La première photo (numéro 28) fait penser à un miconia (voir ici par exemple: [1]). La troisième (numéro 30) à un begonia, la numéro 35 est aussi un bégonia, la 36 ressemble à un hortensia au niveau des fleurs et des feuilles, la 57 ressemble à un laurier rose au niveau des fleurs mais peut-être pas des feuilles, peut-être une espèce proche, le 58 est aussi un bégonia ainsi que la 59 et la 62. La 63 ressemble à un anthurium, la 64 une orchidée (mais c'est assez vaste...), la 65 peut-être aussi un miconia, la 66 un bougainvillée, la 67 un bégonia, et la 68 je dirais tout simplement une rose. Pour la 31, l'inflorescence fait un peu penser à celle des Strelitzia, mais ce n'est pas ça, peut-être quelque chose de proche, dans les zingiberales, par exemple dans les Heliconiaceae... Bien sûr, ce ne sont que des pistes ! --Awkiku (discuter) 5 février 2018 à 12:05 (CET)
La 60 pourrait aussi très bien être un bégonia, il y en a qui peuvent avoir nettement 5 pétales apparemment ([2]). --Awkiku (discuter) 5 février 2018 à 12:11 (CET)
La 31 ressemble énormément à Heliconia rostrata par exemple. --Awkiku (discuter) 5 février 2018 à 12:14 (CET)
La 28 a des nervures qui font plutôt pencher pour des Medinilla. Je place les autres propositions en légende des images. La 29 est Pachystachys lutea et la 57 une Mandevilla (ex Dipladénia). La 61 doit être une Epidendrum et la 64 une orchidée Miltonia 'Sunset' (voir ici). Enfin, la 34 m'a tout l'air de Hedychium coccineum (voir ici). -- Amicalement, Salix [Converser] 5 février 2018 à 14:53 (CET)
Bien vu pour le medinilla, en effet les nervures ne correspondent pas à l'allure des feuilles de miconia. --Awkiku (discuter) 5 février 2018 à 17:25 (CET)
La 65 est bien un feuillage de Melastomataceae, mais je dirais plutôt une Tibouchina (voir ici). --Amicalement, Salix [Converser] 5 février 2018 à 17:59 (CET)
Donc les Tibouchina sont comme les miconias mais avec des jolies fleurs quoi :) --Awkiku (discuter) 6 février 2018 à 08:37 (CET)
Notification Awkiku et Salix : Merci beaucoup, vous êtes trop forts :) — Auregann [discuter] 6 février 2018 à 08:48 (CET)
Notification Auregann A l'arrière plan du bégonia n°35 on voit aussi des Pilea cadierei et un croton ( Codiaeum variegatum). C'est utile de le mettre dans la description, mais inutile de les catégoriser comme tels sur Commons car ils sont flous. --Amicalement, Salix [Converser] 6 février 2018 à 22:41 (CET)

Fleur rouge[modifier | modifier le code]

Fleur rouge
Fleur rouge

Lieu de photographie :'hautes Pyrénées' [...]
Date et contexte :'début mars'au bord d'un champ' [...]
Salutations et pistes : Bonjour, j'ai trouvé cette fleur.début mars dans un chemin au bord d'un champ dans les hautes Pyrénées à la limite du gers. J'ai cherché des heures durant sur internet mais impossible de savoir comment elle s'appelle.
Demandeur : Shaenee (discuter) 22 mars 2018 à 20:24 (CET)

Bonsoir Shaenee, il s'agit d'une Ranunculaceae, sans doute une anémone. Je vais essayer de préciser l'espèce. Peut-être Anemone hortensis ? -- Amicalement, Salix [Converser] 22 mars 2018 à 21:40 (CET)

Caroubier à vérifier[modifier | modifier le code]

Lieu de photographie : Barcelone
Date et contexte : Photo pas de moi, trouvée sur Commons
Salutations et pistes : Bonjour, je suis loin d’être spécialiste en caroubiers, mais le caroubier de cette photo me semble ressembler plus à d’autres fabacées (en particulier au févier d’Amérique, dont les feuilles alternes se replient l’une sur l’autre la nuit) qu’aux autres photos de caroubiers présentes dans la même catégorie sur Commons. Les différences que j’observe sont le nombre, la taille et la brillance des feuilles. Peut-être n’est-ce qu’une variabilité naturelle et un effet d’optique dû à l’échelle des photos, mais je voudrais en avoir le cœur net.
Demandeur : Eiku (discuter) 9 avril 2018 à 00:10 (CEST)

Bonjour Eiku, cela pourrait être une confusion avec une plante du genre Senna qui donne des substituts de la caroube, comme Senna obtusifolia. Mais à ce stade les fabacées se ressemblent beaucoup...--Amicalement, Salix [Converser] 10 avril 2018 à 18:45 (CEST)
Merci pour ta réponse, Salix. Je la garderai d’autant mieux en tête que j’ai semé des fabacées pas totalement bien identifiées cette année :) Eiku (discuter) 11 avril 2018 à 23:40 (CEST)
J'ai catégorisé sur Commons la photo douteuse dans les Fabacées non identifiées. Notification Eiku Si tu avais des photos des fruits/gousses et des graines, ce serait déjà des indices très utiles Clin d'œil.--Amicalement, Salix [Converser] 12 avril 2018 à 11:43 (CEST)
Notification Salix J’ai bien des photos des graines (en fait, certaines sont déjà sur Commons afin d’aider à identifier une bruche). Cependant, je suis pratiquement sûr maintenant que ce sont des graines de féviers d’Amérique ; en tout cas, avant même leur déploiement, on voit déjà que les premières feuilles de mes plantules sont découpées en très nombreuses folioles (cela dit, le genre Senna répond aussi à ce critère, mais je penche pour Gleditsia à cause des gousses et, désormais, des bruches qui le parasitent). Eiku (discuter) 13 avril 2018 à 19:38 (CEST)
Je joins ici une photo des graines et des petites bêtes. Comme dit plus haut, je croyais qu’il y avait deux types de graines différents parce que certaines ont une couleur verdâtre et mate ainsi qu’une (très relative) mollesse alors que les autres sont marron, dures et brillantes. Eiku (discuter) 13 avril 2018 à 19:44 (CEST)
Ce n'est pas impossible en effet. Mais pas facile de voir sur la photo ci-dessus si les folioles sont alternes ou pas comme sur les plantules de févier. La jeune pousse pour laquelle tu as un doute a-t-elle été semée par toi Eiku ? --Amicalement, Salix [Converser] 13 avril 2018 à 20:52 (CEST)
Notification Eiku et Salix : sur la première photo de la galerie, il me semble bien que les folioles sont opposées. C'est tout ce que je suis capable de dire sur ce sujet... Bien cordialement, — Arcyon [Causons z'en] 13 avril 2018 à 21:01 (CEST)
J’ai dit que le févier d’Amérique avait des feuilles alternes ? C’est une bêtise de ma part, elles sont opposées. Pour la plante sur la photo, ce n’est pas moi qui l’ai semée, mais j’ai semé certaines des graines brillantes de la troisième photo (qui pourraient être des féviers). Eiku (discuter) 13 avril 2018 à 22:37 (CEST)
Notification Eiku : Peux-tu éviter de catégoriser des plantes à l'espèce tant que tu as un doute car cela peut induire d'autres en erreur. Dans un cas comme cela, il vaut mieux catégoriser dans "unidentified" au genre ou à la famille, et, si on a des pistes, écrire dans la description "cf. xxxx" pour expliquer qu'on pense que c'est xxxx, mais sans certitude. Sinon, adulte, le févier d'Amérique a des feuilles alternes, paripennées. Par contre les folioles peuvent être aussi bien alternes qu'opposées si on y regarde de près. Elles sont bordées de fines dents de scie et ont théoriquement un bout arrondi, mais il existe différentes variétés. Bref, c'est pas impossible, mais je ne parierais pas dessus non plus d'après une photo. --Amicalement, Salix [Converser] 15 avril 2018 à 18:40 (CEST)
Ah, je m’emballe un peu vite ! J’ai enlevé les catégories de mes photos. Sinon, mes plantules poussent régulièrement : on distingue bien les folioles désormais. Je mettrai une photo (pas ce soir, il se fait déjà tard). Merci pour vos conseils en tout cas ! Eiku (discuter) 16 avril 2018 à 23:33 (CEST)
Merci de ta compréhension Eiku Clin d'œil. Patience... --Amicalement, Salix [Converser] 17 avril 2018 à 09:31 (CEST)
J’ai ajouté des photos de mes petites pousses. Celle d’un an, déjà identifiée comme févier d’Amérique, a une sorte de « duvet » sur les feuilles, que n’ont pas les autres non identifiées. Eiku (discuter) 19 avril 2018 à 00:46 (CEST)

Espèce d'orchidée à déterminer[modifier | modifier le code]

Résolu Résolu.
Deux orchis bouffons (Anacamptis morio).

Lieu de photographie : Beleymas, Dordogne, France.
Date et contexte : En bordure de route, vers 165 mètres d'altitude, le 2 avril 2018.
Salutations et pistes : Bonjour. Je pense éventuellement à des orchis bouffons (Anacamptis morio) mais sans aucune certitude. Qu'en dites-vous ?
Demandeur : Père Igor (discuter) 10 avril 2018 à 17:51 (CEST)

Notification Père Igor : l'aspect, la période de floraison et l'environnement font effectivement penser à A. morio. Il existe toutefois des hybrides naturels d'A. morio et A. laxiflora qui ressemblent aussi beaucoup à ça, mais ils sont plutôt signalés dans le Poitou et les Charentes. Cordialement, — Arcyon [Causons z'en] 10 avril 2018 à 18:06 (CEST)
Notification Père Igor : je complète : les hybrides que j'évoquais sont plutôt des plantes de terrain humide (prairies du marais poitevin) comme A. laxiflora ce qui ne semble pas être le cas pour toi. Tes spécimens doivent donc bien être A. morio. — Arcyon [Causons z'en] 12 avril 2018 à 08:56 (CEST)
Notification Arcyon37 : merci. Entre-temps, sur commons, l'utilisateur allemand « Orchi » l'a catégorisé dans Anacamptis morio. C'est pour ça que j'ai fait renommer la photo. Bonne continuation. Père Igor (discuter) 12 avril 2018 à 11:53 (CEST)

Petite plante à fleurs bleues à déterminer[modifier | modifier le code]

Résolu Résolu.
Globularia bisnagarica.

Lieu de photographie : Région de Chinon, Indre-et-Loire, France
Date et contexte : sur une pelouse sèche calcaire, exposition pleine lumière. Hauteur 10 cm. Peu fréquente sur le site mais plusieurs plantes isolées.
Salutations et pistes : Bonjour. Parti photographier quelques orchidées sauvages (Orchis bouffon visible à gauche sur l'image) sur les puys du Chinonais, je suis « tombé » là-dessus (fleurs bleues au centre) (Smiley: ???). Je n'ai aucune idée. Bien cordialement.
Demandeur : Arcyon [Causons z'en] 29 avril 2018 à 11:30 (CEST)

Notification Arcyon37 : Il s'agit d'une globulaire commune (Globularia bisnagarica). Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 29 avril 2018 à 11:48 (CEST)
Merci Réginald pour ta rapidité Bravo !. Je vais demander le renommage du fichier. Cordialement, — Arcyon [Causons z'en] 29 avril 2018 à 11:51 (CEST)
Notification Arcyon37 : J'ai renommé et classifié le fichier. Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 29 avril 2018 à 11:55 (CEST)
Notification Meneerke bloem : super ! Encore merci et bon dimanche. Amicalement, — Arcyon [Causons z'en] 29 avril 2018 à 11:58 (CEST)

Herbes miniatures dans des bonsais[modifier | modifier le code]

Résolu Résolu.

Lieu de photographie : 5e étage en banlieue parisienne
Date et contexte : 14/12/2017 et 24/4/2018.
Salutations et pistes : Bonjour,
J'ai des herbes miniature qui ont poussé dans mes bonsais d'extérieur. Elles se présentent comme du gazon, mais de seulement 1,5 cm de haut. Elles sont appréciables car elles renforcent l'apparence de paysages miniatures des bonsais. Je ne sais pas si je les ai introduites avec un bonsai acheté en jardinerie. Ou si elles ont poussé spontanément dans mes bonsaïs maison. Je les étends facilement sur mes divers bonsais par division des touffes. Les feuilles sont bien vertes au printemps et en été, mais jaunissent et tombent en automne. Je ne sais pas si elles sont vivaces ou annuelles. Sauriez vous ce que c'est? Une espèce d'ivraie? de paturin? Je ne pense pas que ce soit une herbe ordinaire, car quand il en pousse dans mes bonsaïs (Ça arrive avant que je les arrache...), elles sont beaucoup plus hautes.
Je peux me charger de renommer les fichiers si elles sont identifiées. Merci d'avance.
Demandeur : Tangopaso (discuter) 15 janvier 2018 à 23:21 (CET)

Bonjour, il est plus vraisemblable qu'il s'agisse d'une sagine : à voir pour déterminer l'espèce lorsqu'elle fleurira ou avec les spécialistes de bonsaïs qui connaissent bien ces plantes couvre-sol parfois recherchées, parfois combattues. Amicalement, --Channer [koz a mwin] 31 janvier 2018 à 04:52 (CET)
Notification Channer : Bonjour, Channer et merci de ta réponse car je me rends bien compte de la difficulté de cette identification. J'ai regardé et effectivement la floraison de ces herbes dans mon souvenir ressemble à celle de la sagine. Je publierai des photos des fleurs au printemps. --Tangopaso (discuter) 31 janvier 2018 à 17:22 (CET)
Bonjour. J'ai ajouté une photo de mes herbes avec des fleurs. Elles sont beaucoup plus hautes que les feuilles. L'hypothèse de Channer me parait intéressante. Est-ce que ce serait sagina procumbens ? --Tangopaso (discuter) 2 mai 2018 à 22:13 (CEST)
Ca y est ! J'ai l'explication : j'ai découvert dans le jardin de ma belle-mère en Bourgogne des plaques de Sagina procumbens. J'ai probablement du emporter des graines ou des petits sujets quand je ramène des pieds de thym pour essayer de les acclimater sur mon balcon en région parisienne. J'ai trouvé des détails amusants (mais sourcés) dans l'article en anglais que j'ai traduits pour les ajouter dans l'article en français.--Tangopaso (discuter) 19 mai 2018 à 13:15 (CEST)

Jeune pousse d’arbre à déterminer[modifier | modifier le code]

Résolu Résolu.

Lieu de photographie : Drôme
Date et contexte : Mai 2018
Salutations et pistes : Bonjour, depuis quelques jours, je constate que plusieurs individus de cette espèce ont germé à différents endroits du jardin (ici dans un pot de fleur qui abrite un second exemplaire, ailleurs au pied d’un mur). Je connais assez mal le micocoulier, mais ça m’y fait penser (d’abord les cotylédons en bonnêt d’âne, comme j’ai pu en voir sur d’autres photos, mais aussi les feuilles duveteuses mais assez rêches au toucher). Le seul hic : aucun voisin immédiat n’a de micocoulier (en tout cas, pas adulte). Par contre, ils sont nombreux dans la ville. Si ce sont bien des micocouliers sur mes photos, comment sont-ils arrivés ? Livrés par une tourterelle ou un pigeon, peut-être ? J’ai aussi joint une photo de feuilles provenant d’un arbuste chétif poussant lui aussi dans le même jardin et me rappelant lui aussi le micocoulier (rameaux qui zigzaguent à chaque feuille, feuilles au port tombant).
Demandeur : Eiku (discuter) 6 mai 2018 à 02:25 (CEST)

Notification Eiku : Les trois nervures partant de la base de la feuilles sont caractéristiques du micocoulier (Celtis australis). Suite au réchauffement de la planète, cette espèce méditerranéenne remonte actuellement beaucoup plus au nord. J'en ai un exemplaire adulte dans mon jardin en Belgique, que j'avais originellement cultivé à partir de baies que j'avais collectées il y a une trentaine d'années en Provence. Depuis une dizaine d'années je trouve chaque année des semis naturels aux alentours de l'arbre. Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 6 mai 2018 à 12:18 (CEST)
Merci, j’ai demandé le renommage. Eiku (discuter) 8 mai 2018 à 15:50 (CEST)

Lamiacée à déterminer[modifier | modifier le code]

Lieu de photographie : Drôme
Salutations et pistes : Bonjour, j’ai cette plante qui ressemble beaucoup à de la menthe. Elle a une odeur extrêmement puissante (bien plus que d’autres menthes que je connais) accompagnée d’un vague relent de marais / zone humide (pas désagréable cependant). Je soupçonne la menthe pouliot car j’en avais rapporté quelques graines l’année dernière, mais je trouve l’odeur différente de celle du pied dont j’avais pris des graines. Les feuilles, aussi, étaient bien plus petites. L’odeur peut-elle varier en fonction des conditions de culture ?
Demandeur : Eiku (discuter) 8 mai 2018 à 20:33 (CEST)

Ça ne m'a pas l'air d'être une menthe pouliot qui a normalement des feuilles plus petites et plus arrondies. Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 9 mai 2018 à 07:55 (CEST)
Merci d’avoir éliminé l’hypothèse pouliot ! Je suppose qu’il n’est pas évident de reconnaître des menthes sans leurs fleurs, alors je reviendrai avec de nouvelles photos lorsque ma menthe (ou autre lamiacée) fleurira, en espérant qu’elle le fasse. — Eiku en exil 11 mai 2018 à 09:42 (CEST)
Bonjour Eiku. Cela pourrait être un cultivar, comme de la "menthe fraise" ou de la "menthe pomme". Mais il semble qu'il y ait plusieurs types de tiges mélangées. Est-tu sûre que le bas de la plante photographiée correspond bien au haut ? --Amicalement, Salix [Converser] 13 mai 2018 à 18:19 (CEST)
Bonjour, j’ai téléversé de nouvelles photos sur lesquelles on voit mieux l’évolution de la morphologie des feuilles de bas en haut. Il y a effectivement une autre plante dans ce pot (c’est le Gleditsia triacanthos provenant de Lyon, et dont je vous ai déjà présenté une photo, la sixième du sujet Caroubier à vérifier, plus haut), mais je pense que ces menthes / lamiacées sont toutes les mêmes. Ne vous fiez pas aux différences de couleur car j’ai fait un rééquilibrage semi-automatique des tons dans Gimp pour qu’on y voie plus clair (j’ai pris les quatre nouvelles photos aujourd’hui, et la lumière n’était pas optimale). J’ajoute aussi une photo de l’ensemble. Amusant détail : durant les 9 jours qui séparent les 3 premières photos des autres, les menthes / lamiacées inconnues ont plus que doublé de taille (les plus hautes dépassent désormais le févier, qui a bien grandi lui aussi). Eiku (discuter) 14 mai 2018 à 23:54 (CEST)
Merci Eiku. Elle ne cherche pas un peu la lumière ta lamiacée ? --Amicalement, Salix [Converser] 15 mai 2018 à 12:59 (CEST)
C’est bien possible, car elle est restée assez à l’ombre dernièrement. --Eiku (discuter) 15 mai 2018 à 20:38 (CEST)

┌──────────────┘
Épisode 2 : ça y est, ma menthe mystérieuse est en fleur ! Elle a pas mal changé depuis mai : désormais, les nouvelles feuilles sont vraiment petites et arrondies… Cela pourrait-il faire revenir Mentha pulegium dans les candidats, les premières feuilles étant peut-être atypiques ? --Eiku (discuter) 21 juin 2018 à 18:27 (CEST)

Orchidée à préciser[modifier | modifier le code]

Résolu Résolu.

Lieu de photographie : Bertric-Burée, Dordogne, France.
Date et contexte : 6 mai 2018.
Salutations et pistes : Bonjour. Je n'arrive pas à trouver l'espèce de cette orchidée qui ressemble (de loin) à du muguet. J'attends vos suggestions. Cordialement.
Demandeur : Père Igor (discuter) 10 mai 2018 à 17:56 (CEST)

Bonjour Père Igor Bonjour. Elle ressemble beaucoup à Cephalanthera longifolia. Peux-tu préciser dans quelle situation tu l'as photographiée (lisière de bois, sol calcaire ou pas...) et la hauteur de la plante. Bien cordialement, — Arcyon [Causons z'en] 10 mai 2018 à 18:02 (CEST)
Notification Arcyon37 : bonjour. C'est sur le bas-côté d'un tronçon de route abandonné, approximativement 45° 19′ 31″ N, 0° 21′ 49″ E, en Ribéracois. Le coin était calcaire comme le montre cette photo prise à une centaine de mètres au nord. Pour la hauteur de la plante, je pense qu'elle devait mesurer une quinzaine de centimètres, sans garantie. Et comme le lieu est à une heure de route de chez moi, je ne vais pas y retourner la mesurer Clin d'œil. Père Igor (discuter) 10 mai 2018 à 18:32 (CEST)
Notification Père Igor : le secteur ne m'est pas inconnu ; j'ai eu à une époque des amis à Celles. Cela dit, tes indications ne sont pas contradictoires avec ma proposition : plante de lisière (il y a un bois à cet endroit), plante calcicole, aspect et hauteur compatibles. — Arcyon [Causons z'en] 10 mai 2018 à 18:43 (CEST)
Notification Arcyon37 : j'y ai songé mais j'avais l'impression que les feuilles du spécimen n'étaient pas suffisamment longues. Père Igor (discuter) 10 mai 2018 à 18:52 (CEST)
Notification Père Igor : j'ai des photos sur ce bouquin qui montrent une certaine variabilité dans ce domaine. Elle est en tout cas présente dans le Ribéracois D'autres avis ? — Arcyon [Causons z'en] 10 mai 2018 à 18:56 (CEST)
Le spécialiste floral Meneerke bloem (d · c · b) pourrait-il nous conforter sur cette piste ou nous aiguiller sur une autre ? Père Igor (discuter) 10 mai 2018 à 19:37 (CEST)
Cher Père Igor (d · c · b), il s'agit d'un céphalantère, très vraisemblablement un Cephalanthera longifolia. L'autre espèce à fleurs blanches (Cephalanthera damasonium), plus rare et qui pousse dans des stations ombragées, me paraît moins probable. Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 11 mai 2018 à 13:56 (CEST)
Je plussoie. L'inflorescence (le nombre de fleurs) est très caractéristique de C. longifolia. Toutefois les feuilles sont paradoxalement bien plus ovales que ce qu'elles sont habituellement. Une hybridation entre les deux n'est pas à exclure.Jean.claude 11 mai 2018 à 14:16 (CEST)
À Saint-Laurent des bâtons, où la Cephalanthera rubra est largement présente, j'ai rencontré aussi la C. longifolia dans une haie. La largeur des feuilles n'est pas un critère valable d'dentification. Les tépales sont aigus au sommets et les bractées sont plus courtes que l'ovaire. Je n'y ai jamais renconté la C. damasonium, qui a des fleurs moins nombreuses, plus grandes à tépales (sub-)obtus et dont les bractées sont plus longues que l'ovaire. J'ai renommé les fichiers et les ai reclassés comme C. longifolia. Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 19 mai 2018 à 16:23 (CEST)

Potentille[modifier | modifier le code]

Potentille à déteminer

Lieu de photographie : monts d'Aubrac (Lozère) à une altitude de 1100 m environ.
Date et contexte : Fin avril sur un bord de chemin. Lieu sec et ensoleillé. Sol siliceux. Tiges rampantes.
Salutations et pistes : Bonjour, voici une fleur qui m'a l'air d'être une potentille mais laquelle ? Potentilla reptans ? Potentilla heptaphylla ? Merci de votre aide.
Demandeur : Jmp48 (discuter) 13 mai 2018 à 11:35 (CEST)

Cher Jmp48 (d · c · b), les feuilles sont en faveur d'une Potentilla recta, mais les fleurs sont pentamères. Je suppose, sans garantie absolue, qu'il doit s'agir d'un hybride avec Potentilla reptans ou Potentilla anglica. Potentilla heptaphylla, une espèce surtout centroeuropéenne, signalée dans le massif central, qui a des feuilles velues, est moins vraisemblable. Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 13 mai 2018 à 12:51 (CEST)
Merci Meneerke bloem pour ton "expertise". Je conçois la difficulté de la tâche, les potentilles constituant un genre particulièrement compliqué. J'avais parlé de Potentilla heptaphylla car Francis Nouyrigat dans sa flore de l'Aubrac en parle. Mais c'est une plante qui est poilue sur les feuilles et les tiges sont souvent rouges, ce qui n'a pas l'air d'être le cas ici.--Jmp48 (discuter) 13 mai 2018 à 15:12 (CEST)

arbuste à déterminer[modifier | modifier le code]

Résolu Résolu.
photographie avec truc inconnu

Lieu de photographie : Chailly-en-Gâtinais
Date et contexte : 21 avril 2018
Salutations et pistes : Bonjour, vraisemblablement un arbuste très connu des botanistes (dont je ne suis pas) - Corialement
Demandeur : Wayne77 (discuter) 15 mai 2018 à 19:14 (CEST)

Bonjour Wayne77. Ces fleurs (ou plutôt leur disposition) me font beaucoup penser à celles du Prunus padus, mais je ne suis pas du tout spécialiste ; ce n’est qu’une piste éventuelle. Les feuilles ne m’ont pas l’air d’être incompatibles, mais je ne pourrais pas affirmer que ce sont les mêmes. Si plus tard, ça fait des cerises bien noires, à l’odeur très puissante et agréable, à chair verte, mais pas bonnes à manger, c’est que cette hypothèse aura été bonne. --Eiku (discuter) 15 mai 2018 à 20:41 (CEST)
Hello, après vérification auprès du propriétaire, cette arbuste ne donne aucun fruit ! Beurk ! - --Wayne77 (discuter) 17 mai 2018 à 15:51 (CEST)
Alors je suis probablement hors sujet, à moins qu’il existe des cultivars sélectionnés pour donner plus de fleurs et fructifier peu ou pas, mais je spécule sans rien savoir. Eiku (discuter) 18 mai 2018 à 00:18 (CEST)
Notification Wayne77 : & Notification Eiku : je confirme qu'il s'agit bien d'un cerisier à grappes (Prunus padus). Ce taxon est indigène dans le nord de l'Europe et, plus au sud, dans les régions montagneuses. J'en ai aussi un dans mon jardin, que j'ai cultivé à partir d'un rejet d'un exemplaire sauvage des Hautes Ardennes, où il est indigène et fructifie. L'arbre de mon jardin ne fructifie pas non plus. Apparemment les conditions climatiques en plaine ne sont pas favorables à une fécondation et une fructification. Je vais renommer le fichier et le classifier en conséquence. Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 18 mai 2018 à 09:51 (CEST)
Un grand merci pour vos interventions, Cordialement, --Wayne77 (discuter) 18 mai 2018 à 10:58 (CEST)

Passiflora laurifolia ? 30 ans ????[modifier | modifier le code]

Lieu de photographie : [petit sous-bois, pas très loin des cultures agricoles]
Date et contexte : [hier durant la matinée]
Salutations et pistes : Bonjour, Peut-on déterminer a partir de ces photos l'âge de cette liane, 30 années un peu moins ou plus ???? Ou encore est-ce bien Passiflora laurifolia???

Merci.

Bien cordialement.

demandeur : Filo gèn' (discuter) 17 mai 2018 à 08:12 (CEST)

Bonjour. Juste un tronc ? Sans feuilles, ni fleurs, ni vue d'ensemble, ni même une échelle graduée, une allumette ou une main pour estimer son diamètre ? Ni même de localisation. Là Filo gèn', tu surestimes beaucoup nos identifieurs : « Le possible est déjà fait ; l'impossible est en cours ; pour les miracles, prévoir un délai (indéterminé) ! » Clin d'œil. --Amicalement, Salix 17 mai 2018 à 12:14 (CEST)

Bonjour, Salix Merci pour la réponse.🤗

Peut être qu'avec ces deux photos de plus, se sera identifiable

En passant par cette atelier, nous pouvons avoir une idée ou confirmer l'identification du végétal en question. Merci. Bien cordialement.Filo gèn' (discuter) 17 mai 2018 à 14:34 (CEST)

Cela ressemble en effet beaucoup à Passiflora laurifolia (Pomme-liane). --Amicalement, Salix [Converser] 18 mai 2018 à 23:18 (CEST)

Bonjour, Salix en effet je suis en train de rédiger ceci c'est la raison pour laquelle j'ai fait cette demande d'identification afin d'avoir de plus amples informations sur le végétal en question.

Merci.

Bien cordialement.

Filo gèn' (discuter) 19 mai 2018 à 11:17 (CEST)

Si tu lis l'anglais Filo gèn', j'ai trouvé ceci. --Amicalement, Salix [Converser] 19 mai 2018 à 20:04 (CEST)

Bonjour, Salix Je n'ai pas accès à l'adresse web que vous avez indiquer peut-être m'envoyer une copie de la description des feuilles serait bienvenu. Merci.

Bien cordialement.

Filo gèn' (discuter) 20 mai 2018 à 02:25 (CEST)

Notification Filo gèn' Essaie d'accéder avec le doi. --Amicalement, Salix [Converser] 21 mai 2018 à 23:59 (CEST)

Deux plantes aquatiques à reconnaître ; pouvez-vous m'aider ?[modifier | modifier le code]

Flore subaquatique (encore entièrement immergée) d'une sorte de citerne-mare à l’eau très claire et aux parois de pierre maçonnée. Profondeur : environ 1,50 m sous la surface
...même lieu, vu à l'horizontal sous l'eau (le fond est situé à environ -1,50 m sous la surface (et est constitué d'une épaisseur indéterminée de feuilles mortes > 20 cm)

Lieu de photographie : Mare/citerne de qqs m3 d'eau, rectangulaire, qui semble directement alimentée par une source, sur le bassin versant à qqs centaines de mètres de l'Esteron (de mémoire)
Date et contexte : fin avril 2018 (dans la vallée de l'Esteron, dans une zone d'anciennes cultures en terrasses, qui s'est dans ce secteur reboisée spontanément sur au moins 50% de sa superficie, il y a de jeunes arbres et des ronces autour de cette "mare") Cette eau cristalline alimente ensuite deux petites mares dont la première semble polluée et la seconde plus encore (apport d'engrais venant d’un petit champs très caillouteux qui les jouxte, et qui a été récemment labouré et peut être un peu trop enrichi en engrais à moins qu’il y ait eu un cadavre d’animal dans l’eau ?). Le 3ème de ces points d’eau était en avril 2018 nettement « dystrophe » (eau brune, malodorante et emplie d'une masse dense d'algues vertes filamenteuses).
Nous ne sommes pas en situation d'inondation temporaire ou de niveau variable. Vu l'état des "murs" du bassin il semble plein toute l'année et à niveau constant (alimenté par une source a priori).
La partie surperficielle du fond n'est pas directement de la vase, mais une épaisse couche de feuilles mortes pas encore entièrement décomposée (avec émission de quelques bulles de méthane si on appuie dessus) ; ceci montre que les feuilles de la plante de la photo de gauche disparaissent en hiver et réapparaissent au printemps au dessu des feuilles mortes de la saison précédente.

Salutations et pistes : Bonjour n'étant pas botaniste, je cherche de l'aide pour légender des photos que je pourrais téléverser dans commons, d'autant que cette région est très riche en espèce rare et/ou inconnues de moi : 2 plantes (a priori semi-aquatiques) sont visibles (aucun poissons visibles ce jour en 10 mn d'observation attentive, ni amphibiens, mais avec 2 énormes larves de Tipulidae sur le fond). Les grandes plantes semblent être l’Ache nodiflore (Apium nodiflorum) ou pourraient être l'Ache rampante (Helosciadium repens) à moins qu'il ne s'agisse de berle dressée (Berula erecta) ,
...et (bien visible sur la photo de gauche, au 1er plan), une autre espèces, que je peine à identifier (feuilles d’un beau vert, taille de feuille de mâche, en larges rosettes sur fond de feuilles mortes en décomposition, mais ces rosettes pourraient n'être qu'une premier stade de croissante, dans une partie peut-être un peu plus à l'ombre que l'autre qui est au soleil une grande partie de la journée je pense).
Rem : Je ne peux pas passer voir les fleurs (suis à 1000 km plus au nord), mais s'il peut s'agir d'une espèce patrimonialement intéressante je peux peut-être demander à un habitant de la vallée d'y aller. J'ai la sensation de connaitre cette plante (en rosette), mais sans me souvenir où j'ai pu la voir ou si elle était vraiment à ce point "en rosette".
N'hésitez pas à agrandir la photo pour mieux en examiner les détails
Demandeur : Lamiot (discuter) 22 mai 2018 à 16:27 (CEST), merci

Notification Lamiot : les rosettes de la première photo pourraient être des rosettes de Myosotis scorpioides. Les plantes de la seconde photo pourraient bien être des salicaires (Lythrum salicaria). Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 22 mai 2018 à 19:35 (CEST)
Merci beaucoup. J'avais pensé aussi à un Myosotis pour la forme générale de la feuille et sa couleur, mais elle ne semble pas velue du tout (ce qui est sans doute le cas quand on est sous l'eau) et quand on zoome sur l'image on distingue des nervures blanchâtre qui me rapellent autre chose, mais je ne sais pas trop quoi, et sans trop savoir pourquoi j'ai l'impression que les feuilles "primaires" d'un myosotis auraient du être un peu plus petites et/ou moins nombreuses à cette profondeur.
Par contre pour l'autre plante, la salicaire me semble exclue en raison de la profondeur (un bon mètre cinquante et on n'est pas en situation de 'berge', le lieu évoquerait plutôt une piscine isolée (mais ancienne et en maçonnerie traditionnelle). De plus la forme des feuilles subaquatiques et surtout des tiges et de leurs racines blanches visibles ne collent pas avec le salicaire (agrandir l'image de gauche pour rendre plus visible les détails du bas des tiges des plantes dont on voit le haut sur l'image de droite). Une Ache me parait plus probable.. J'ai oublié de préciser que le contexte de la vallée de l'esteron et de ses affluents est plutôt très calcaire (si ca peut aider, mais je crois qu'il y a ici et là qqs exception avec des sables gréseux et qqs zones acides avec des landes à Molinies, pas cependant près de l'endroit où j'ai fait ces photos). Sur place, je n'ai pas eu le réflexe de froisser un morceau de feuille pour en sentir l'odeur (nous étions fatigué après une journée de marche et d'obervations sous l'eau ...plutôt franchement froide).--Lamiot (discuter) 23 mai 2018 à 21:44 (CEST)
Notification Salix et Meneerke bloem : Hé hé ; nouvelle piste, et je pense jusqu'ici la meilleure (mais merci aux autres) apportée par Johan Gourvil (Chargé de mission Flore à l'Agence Française pour la Biodiversité) que je remercie beaucoup ainsi qu'Alexandre Liccardi qui a relayé ma demande auprès de lui : la samole (Samolus valerandi L.)... Je n'y ai pas du tout pensé car je ne connaissais la Samole que près de la surface ou en bordure de cours d’eau et en pleine lumière. J’en ai eu il y a 40 ans en aquarium, et en aquaterrarium. Maintenant comprend pourquoi elle m’évoquait un vague souvenir (agréable). Je reste quand même un peu intrigué par la profondeur. Pour la photo de droite, l'identification est plus délicate confirme Joyan qui hésite entre Berula erecta (Huds.) Coville et Helosciadium nodiflorum (L.) W.D.J.Koch, 1824 (anciennement Apium nodiflorum (L.) Lag.). ; A l'état végétatif, les feuilles inf. de B. erecta comptent de nombreux segments (jusqu'à 12 paires et plus), qui ne sont jamais maculés, et sous la paire inf., se rencontre une paire de segments minuscules, souvent réduite à une simple cloison au travers du pétiole. Chez H. nodiflorum, les feuilles inf. possèdent au max. 6 paires de segments, qui sont souvent tachés de gris violacé à la base, et elles ne présentent pas la particularité décrite ci-dessus.
Merci encore ; on avance.--Lamiot (discuter) 12 juin 2018 à 21:38 (CEST)

Adventice à déterminer[modifier | modifier le code]

Résolu Résolu.

Lieu de photographie : La première chez moi, dans la Drôme, la seconde et la troisième entre Bourges et Vierzon
Date et contexte : Ces plantes n’ont pas été introduites volontairement et je ne crois pas en avoir jamais semé de graines, il faut croire que les graines sont arrivées par voie aérienne ou dans la terre.
Salutations et pistes : Bonjour, voici une plante que je ne parviens pas à identifier ; j’ai un seul suspect, la phytolaque, en raison de sa ressemblance générale (surtout les feuilles), quoique les photos disponibles sur Commons viennent pour la plupart de sujets assez grands, dont la forme est presque arbustive. L’odeur des feuilles froissées est très amère, ce qui peut correspondere. La racine est pivotante, un peu comme un panais miniature. La tige est assez rougeâtre. Je suis assez confiant dans le fait la plante est la même sur ma première photo et sur les deux suivantes (l’odeur est la même en tout cas).
Demandeur : Eiku (discuter) 27 mai 2018 à 17:36 (CEST)

J’ai rajouté deux images de détail (racine et feuilles), si jamais ça peut aider à l’identifier :-) —Eiku (discuter) 31 mai 2018 à 22:10 (CEST)
p:Merci pour les ajouts.. Je ne suis pas très bon au jeu de la reconnaissance, mais par certains aspects, cette plante m'évoque le tabac (mais pas la racine) ou les feuilles de certaines variétés d'oseille cultivée (mais la plante me semble alors trop grandir en hauteur plutôt qu'en touffe).
Le mieux est d'attendre les fleurs, à moins qu'un wikibotaniste puisse d'ici là nous éclairer.
L'odeur évoque t elle celle de la rhubarbe ou de l'oseille (acide oxalique ?) --Lamiot (discuter) 2 juin 2018 à 15:19 (CEST)
Bonjour. L’odeur n’est pas du tout celle de la rhubarbe ou de l’oseille (pas de parfum acidulé). C’est une odeur modérément forte et assez désagréable (amertume, peut-être comparable, sans méprise possible toutefois, à la feuille de sureau noir). Pour les fleurs, j’ai (malheureusement ?) supprimé tous les individus qui étaient dans le pot pour privilégier les ginkgos. J’ai en revanche repéré un pied ressemblant sur le trajet de mon travail : je pourrai regarder si c’est bien la même plante et la photographier quand elle fleurira. Eiku (discuter) 3 juin 2018 à 20:28 (CEST)
Bonjour. J’ai pris quelques photos des pieds que j’avais repérés près de mon travail : ceux-là sont certainement des Phytolacca americana (vu l’inflorescence). Comme il pleuvait et que j’étais attendu, je ne me suis pas attardé, mais j’essaierai demain (ou dès qu’il fera beau) de voir si les racines et l’odeur concordent avec celles des plantes sur ma première photo. Si c’est le cas, je marquerai le sujet comme résolu. Eiku (discuter) 4 juin 2018 à 22:38 (CEST)
Bonsoir. J’y suis retourné ce soir et j’ai constaté que l’odeur était la même que sur les plantes que j’avais à la maison. Bien que je n’aie pas réussi à déraciner la plante en entier, je considère que l’odeur et la ressemblance forte des parties aériennes (comparer les photos 3 et 7) sont suffisantes pour lever le doute. Eiku (discuter) 6 juin 2018 à 22:48 (CEST)

Fleur à déterminer[modifier | modifier le code]

Résolu Résolu.
Fleur inconnue

Lieu de photographie : Jardin Botanique de New York
Date et contexte : 15.05.2018
Salutations et pistes : Bonjour, un compain à QIC (image de qualité de Wiki Commons) ha fait cette photo d'une fleur dans le Jardin Botanique de New York. Il croit qu'il s'agit d'une Helleborus. ¿Quelqu'un la peut identifier? Merci par avance!
Demandeur : Basotxerri (discuter) 27 mai 2018 à 20:30 (CEST)

Notification Basotxerri : il s'agit d'une sélection d' Helleborus orientalis. Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 27 mai 2018 à 21:20 (CEST)
Merci beaucoup! --Basotxerri (discuter) 27 mai 2018 à 22:11 (CEST)

Microsorum sp.[modifier | modifier le code]

Résolu Résolu.
Microsorum sp. (Jeune fronde)

Lieu d'observation : Brunoy (Essonne)
Date et contexte : [22 Mai 2018 lors d'une visite d'une collection d'orchidées]
Salutations et pistes : Bonjour et merci de vos suggestions éclairées; je pense qu'il s'agit d'une fougère mais je n'ai aucune autre piste..
Demandeur : Souben

Bonjour Souben, ça peut être une jeune fronde de fougère patte de lézard (Phymatosorus scolopendria), l'espèce est assez commune pour agrémenter sans autre prétention une serre d'orchidées mais il faudrait penser à photographier plus de détails pour obtenir des identifications certaines. Cordialement, --Channer [koz a mwin] 31 mai 2018 à 07:11 (CEST)
Bonjour Channer,
Oui tu as tout a fait raison, je ne pense jamais a prendre des "vues larges" (je fais essentiellement de la macro-photo).
l'axe de recherche que tu me proposes est intéressant car il m'a permis de trouver une autre identification probable : Microsorum grossum sur http://ucjeps.berkeley.edu/moorea/pteridophytes.html
il me semble d'ailleurs que Phymatosorus soit un synonyme de Microsorum d'après Kew Gardens.
Donc je pense qu'on peut classer cette fougère sous Microsorum sp.
Notification Souben et Channer Ok aussi pour Microsorum sp., en précisant qu'il s'agit d'une jeune fronde après enquête auprès d'un spécialiste. --Amicalement, Salix [Converser] 5 juin 2018 à 20:00 (CEST)
Fait Renommée et catégorisée sur Commons. -- Amicalement, Salix [Converser] 5 juin 2018 à 21:53 (CEST)

Saxifraga stolonifera[modifier | modifier le code]

Résolu Résolu.

Lieu de photographie : [Photographiée lors de la visite d'une collection d’orchidées]
Date et contexte : [22 Mai 2018, dans une serre tempérée chaude]
Salutations et pistes : Merci de votre aide, ça ressemble (un peu) à une Gaura, mais la structure de la plante et l'inflorescence prouve que ce n'en est pas une (?)
Demandeur : Souben

Notification Souben Bonjour. As-tu d'autres indices utiles comme l'origine géographique, une vue d'ensemble, d'autres parties des plantes, si c'est un arbre ou autre ? Parce que là... --Amicalement, Salix [Converser] 30 mai 2018 à 19:33 (CEST)
Il faut regarder du côté des saxifrages (ovaire très caractéristique), par exemple Saxifraga stolonifera. Bises --Channer [koz a mwin] 30 mai 2018 à 21:56 (CEST)
Notification Channer Mince alors, j'ai cherché un peu partout, dans les inflorescences à petites fleurs, y compris les crassulacées, mais j'avais oublié les saxifrages ! Je ne pensais pas qu'il y en avait des zygomorphes. Oui, à moins qu'il existe d'autres espèce proche, Saxifraga stolonifera est une candidate très convaincante. Bravo ! --Amicalement, Salix [Converser] 31 mai 2018 à 00:07 (CEST)
Je ne sais pas trop comment faire pour répondre alors j'insère un paragraphe (excuses).
merci à vous pour cette aide précieuse, pour répondre aux compléments d'infos, c'est une plante observée dans une serre a orchidées située dans l'Essonne, elle ne fait pas partie des orchidées elle sert en décoration. je n'ai pas d'autres vues, c'est la fleur qui m'intriguait et comme je fais de la macro-photo, j'ai pris ce detail. Toutefois je pense qu'on peut admettre la question comme résolue car l'inflorescence et la morphologie de la fleur est tout a fait caractéristique de <i>Saxifraga stolonifera</i>.
ne sachant pas comment mettre l'index "résolu" si quelqu'un a la gentillesse de le faire ou de me l'indiquer, merci.
Souben.
J'ai renommé et classifié le fichier en conséquence. Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 31 mai 2018 à 14:38 (CEST)

Pièce foliaire[modifier | modifier le code]

Résolu Résolu.
partie entouré à déterminer

Lieu de photographie : [en Guadeloupe dans la campagne]
Date et contexte : [le 30 de ce mois-ci durant l'après-midi]
Salutations et pistes : Bonjour, en observant les feuilles de certaines espèces de passiflore, on remarque sur leurs feuilles entre le pétiole et le limbe la présence de deux points (partie entouré sur la photo), qui pour moi est inconnue dans la description de la feuille de ces espèce si vous connaissez bien les Passifloracees la partie entouré en noir sur la photo reste à déterminer.

Merci de votre aide.

Bien cordialement.
Demandeur : Filo gèn' (discuter) 31 mai 2018 à 05:20 (CEST)

Bonjour Filo'gen. Il s'agit de glandes nectarifères qui ont la particularité chez les passiflores de se développer ça ou là (pétioles ou bord du limbe) sur les feuilles. Cordialement, --Channer [koz a mwin] 31 mai 2018 à 08:54 (CEST)

Bonjour, Notification Channer je vous remercie de votre aide. Cela me permettra d'apporter plus de précisions dans cet article.
Bien cordialement. Filo gèn' (discuter) 31 mai 2018 à 16:48 (CEST)

Sont-ce les glandes nectarifères ici aussi, sur le pétiole de la grande feuille ?
Bonjour, ma passiflore (Passiflora ligularis) a elle aussi plusieurs paires d’excroissances sur le pétiole de chaque feuille. Est-ce que ce sont aussi ces fameuses glandes nectarifères ? --Eiku (discuter) 1 juin 2018 à 22:53 (CEST)
Suggestion Si vous y arrivez (ou d'autres heureux possesseurs de plantes à glandes à nectar), il serait intéressant de photographier en macro la production de gouttes de nectar (comme ici) et d'ajouter ce type de photo à Wikimedia commons. --Lamiot (discuter) 2 juin 2018 à 15:39 (CEST)
J’y penserai si l’occasion se présente, mais pour l’instant, je n’ai pas d’appareil adapté et ma passiflore est peut-être trop petite (semis hiver 2016-2017) pour produire déjà du nectar. En tout cas, je n’ai jamais observé de gouttelette, mais c’est peut-être lié à l’horaire d’observation et non à la maturité du plant ? --Eiku (discuter) 3 juin 2018 à 20:54 (CEST)

De quels genêts s'agit-il[modifier | modifier le code]

Champs de genêts

Lieu de photographie :Vallée de l'Alagnon, près de Murat et du Puy de la Seycheuse
Date et contexte : Juin 2018, en montagne [...]
Salutations et pistes : Bonjour, en me promenant aux alentours de Murat, j'ai traversé des estives et des paturâges recouverts de genêts. N'y connaissant rien, en cherchant rapidement sur des blogs de botanistes amateurs de la flore auvergnate, j'ai supposé qu'ils appartenaient sans doute au genre Genista tinctoria, mais je vois que le Genêt ailé pousse également dans le Massif central. Peut-on déterminer son genre avec ces seules indications ?
Demandeur : Zythème Paroles dégelées 7 juin 2018 à 00:29 (CEST)

Il y a des genêts à balais (Cytisus scoparius) et sans doute des genêts purgatifs (Cytisus oromediterraneus). Ce type de lande mixte est très courant dans le Massif central. Le genêt purgatif ne se rencontre d'ailleurs que dans ce massif.--Jmp48 (discuter) 7 juin 2018 à 09:22 (CEST)
@Jmp48 Merci, je demande le renommage ! Zythème Paroles dégelées 7 juin 2018 à 10:16 (CEST)
Notification Jmp48 : d'accord pour ton identification. Je dois cependant te contredire à propos de sa répartition en France : le genêt purgatif est également répandu dans la zone subalpine des Pyrénées orientales. Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 7 juin 2018 à 11:34 (CEST)
Oui, je n'ignorais pas qu'il existe aussi dans les Pyrénées orientales mais son aire est restreinte. Il est aussi répandu en Espagne.--Jmp48 (discuter) 7 juin 2018 à 16:40 (CEST)
Encore une petite précision : les genêts à balais sont au premier plan et les genêts purgatifs, beaucoup plus petits et ramassés, à l'arrière plan. A noter au milieu, une gentiane jaune (Gentiana lutea) encore en feuilles qui essaye de se trouver une place au soleil.--Jmp48 (discuter) 7 juin 2018 à 16:49 (CEST)

Est-ce bien une actée ?[modifier | modifier le code]

Résolu Résolu.
photo de la pièce florale

Lieu de photographie : [du petit jardin]

Date et contexte : [ce mois-ci en fin d'après-midi]

Salutations et pistes : Bonjour, ma question est la suivante : S'agit il d'une bractée ou d'un sépale ? Tout en sachant que l'ensemble des bractées est égal à un Involucre et des sépales une calice et ont un point commun particulier qui est de protéger la nouvelle fleur avant son éclosion.

Alors pourriez vous m'aider dans l'identification de cette pièce florale.

Merci.

Bien cordialement.
Demandeur : Filo gèn' (discuter) 9 juin 2018 à 05:38 (CEST)

Bonjour Filo gèn',
la manière dont tu poses la question montre déjà qu'elle est relative et finalement non essentielle, puisque le langage, fût-il scientifique, est une convention de représentation structurée de la réalité mais ce n'est pas la réalité. Une autre histoire de la botanique aurait pu amener à ne retenir qu'un seul terme pour bractées et sépales, car ces pièces ont la même fonction de protection de la fleur et la même origine de feuille transformée. On dira que les sépales forment le cercle le plus rapproché et sont intégrées au bouton floral, et que les bractées sont plus éloignées et plus écartées. Or il y a bien sûr des situations intermédiaires. On considère par exemple chez certaines espèces de Malvacées (n'en serait-ce pas une sur la photo ?) qu'il y a une deuxième rangée de sépales et que l'ensemble forme un calicule mais les mêmes pièces organiques parce qu'elles sont plus écartées chez d'autres espèces voisines seront décrites comme des bractées. Dans le cas présent, je les appellerais bractées car elles sont bien écartées du bouton floral qu'on devine en leur centre. Cordialement, --Channer [koz a mwin] 9 juin 2018 à 07:27 (CEST)
Bonjour, Notification Channer : moi aussi je les aurais appeler bractées car dans l'article Passiflora edulis, elle prend la dénomination de bractée. Il n'y a pas de doute là-dessus. Par contre il y a des espèces de plantes ornementales comme la Mussaenda erythrophylla qui appartient à la famille des Rubiaceae tout comme le bougainvillier de la famille des Nyctaginaceae qui possèdent également des bractées ayant une morphologie tout à fait différente que celles représentées sur la photo. Alors là je les aurais appeler sépales tout comme celle de la photo du bas.
photo du bas



Bien cordialement.

Filo gèn' (discuter) 9 juin 2018 à 13:15 (CEST)

Série sur le Mont Ventoux[modifier | modifier le code]

Lieu de photographie : Mont Ventoux
Date et contexte : Photos prise entre le bord de la route et le sous bois, Altitude 1.077 mètres
Salutations et pistes : Bonjour, la série date de la semaine dernière
Demandeur : Marianne Casamance (discuter) 9 juin 2018 à 11:50 (CEST)

Bonjour, je vois du thym (2) et de la saponaire (Saponaria ocymoides) (3), mais je ne suis pas sûr. Eiku (discuter) 9 juin 2018 à 11:53 (CEST)
Notification Marianne Casamance : (1) me semble être une vesce (Vicia sp.), mais laquelle ? (4), (5) et (6) est un dompte-venin officinal (Vincetoxicum hirundinaria). Amicalement, --Réginald alias Meneerke bloem (Pour m'écrire) Courriel 9 juin 2018 à 12:48 (CEST)
Merci pour ce début d'information. Marianne Casamance (discuter) 9 juin 2018 à 15:42 (CEST)

Phyllanthus niruri L. (1753).[modifier | modifier le code]

Lieu de photographie : Chatou (78400) Date et contexte : Cette plante (photosensible) a pris naissance dans le substrat d'une orchidée (Phragmipedium pearcei) acheté chez un producteur péruvien (Orquideas Amazonicas). je l'ai séparée et mis en culture dans un substrat identique et dans les mêmes conditions que l'orchidée. Les photos suivantes montrent certains détails significatifs ainsi qu'une brève description pour chaque photo. Une vue entière de la plante est présente, (elle mesure 15 cm de haut) et le diamètre de chaque fleur ne dépasse pas 2 millimètres.
Salutations et pistes : d'autres photos possibles sur demande, Merci à tous pour votre aide.
Demandeur : Souben (discuter) 11 juin 2018 à 12:57 (CEST)

Bonjour Souben, plusieurs aspects me font penser à une fabacée. Comme le févier d’Amérique, ta plante a des feuilles composées dont les folioles se replient les uns sur les autres à la tombée du jour. Cependant, les feuilles me paraissent trop arrondies et trop larges en proportion du reste pour un févier d’Amérique, mais il y a d’autres arbres apparentés, comme le genre Senna, que Salix avait suggéré dans une de mes questions plus haut. Peut-être que c’est une piste… --— Eiku en exil 11 juin 2018 à 14:01 (CEST)
Par contre, l’inflorescence ne me dit rien, ça ne ressemble pas à ce que je trouve en recherche d’image pour Senna ou pour des fabacées… — Eiku en exil 11 juin 2018 à 14:08 (CEST)
Il s'agit d'une plante appartenant au genre Phyllanthus. Pour la détermination de l'espèce, ce sera plus compliqué. Cordialement. --Channer [koz a mwin] 11 juin 2018 à 15:10 (CEST)
Ce pourrait très probablement être Phyllanthus tenellus, une espèce qui reste herbacée, d'origine asiatique mais qui s'est répandue à travers tout le monde tropical et est devenue une mauvaise herbe très commune dans les jardins et les cultures. Ce ne serait pas étonnant que le terreau des orchidées ait été contaminé. Amitiés botaniques. --Channer [koz a mwin] 11 juin 2018 à 15:34 (CEST)
Bonjour Channer, les fleurs ne correspondent pas à P. tenellus, ni à P. urinaria. Cela pourrait être Phyllanthus niruri (voir ici) ou Phyllanthus amarus (voir là), à moins qu'ils ne soient synonymes. -- Amicalement, Salix [Converser] 11 juin 2018 à 16:36 (CEST)
Merci à vous pour cette excellente détermination. Après lecture de la description de Phyllanthus niruri j'ai remarqué un détail supplémentaire en l'observant. Ce détail confirme qu'il s'agit bien de cette plante : les fleurs mâles sont situées vers le haut (à l'endroit des feuilles) et les fleurs femelles vers le bas (à l'envers des feuilles), on les aperçoit sur la dernière photo que j'ai publié. Les fleurs femelles sont légèrement plus grandes que les fleurs mâles, leurs sépales sont oblongs avec un apex pointu alors que les fleurs mâles ont les sépales ronds et obtus.
De plus, les fleurs mâles possèdent un pédicelle fin et court de la même couleur que la fleur; les fleurs femelles sont des fleurs à ovaire infère qui fait office de pédicelle, il est de couleur brun rougeâtre, et donc plus épais.. les bases de données de Kew Gardens indiquent que Phyllanthus nururi et Phyllanthus amarus sont deux taxa différents et acceptés, il existe même un Phyllanthus nururi var. amarus...

je pense donc qu'on peut -grâce a votre savoir et votre aide précieuse- classer cette détermination comme 'résolue'. Merci encore, Amitiés, J.Souben. (discuter)

Salsepareille vs Tamier[modifier | modifier le code]

Lieu de photographie : Sierra Madrona, Espagne
Date et contexte : 25 septembre 2011
Salutations et pistes : Bonjour, j'ai trouvé ces photos titrées et catégorisées (1 et 2) comme Tamier commun, mais les inflorescences ne correspondent pas. Une autre idée ?
Demandeur : Amicalement, Salix [Converser] 14 juin 2018 à 17:14 (CEST)

Effectivement ce n'est pas du tamier ! Souvent la liane est confondue avec celle de la salsepareille (Smilax aspera). Ah, schtroumpf ! --Channer [koz a mwin] 15 juin 2018 à 07:30 (CEST)
@Channer Merci Grand Schtroumpf . Arf ! Je viens pourtant de l'écrire dans l'article Dioscorea communis ! C'est l'absence de piquants visibles qui m'a désorientée. Je ne connais pas bien la salsepareille, qui ne pousse pas dans mon coin, mais j'ai bien l'impressions qu'il y a encore des intrus dans la Commons:Category:Dioscorea communis. Peux-tu aller y faire quelques vérifications à l'occasion ? J'ai de gros doutes notamment pour File:Dioscoreaceae - Tamus communis - Tamaro-1.JPG et peut-être d'autres. --Amicalement, Salix [Converser] 15 juin 2018 à 19:13 (CEST)
Désolé @Salix, je n'ai pas encore eu le temps de visionner la galerie. En tout ça la 5e image ressemble plus à une salsepareille et la localisation est cohérente. Amitiés. --Channer [koz a mwin] 19 juin 2018 à 20:23 (CEST)
@Channer La tige me semble en effet en zigzag, contrairement au tamier. Je renomme donc. Dis-moi si tu as des doutes pour d'autres photos de cette catégorie. --Amicalement, Salix [Converser] 19 juin 2018 à 21:21 (CEST)

Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien ...[modifier | modifier le code]

Prunella vulgaris-Brunelle commune-20180613.jpg Prunella vulgaris-Brunelle commune-Fleurs-20180616.jpg
Lieu de photographie : Forêt de Fontainebleau
Date et contexte : 2018-06-13 / 2018-06-16
Salutations et pistes : Bonjour à tous.
Pour les lycéens, c'est le jour de l'épreuve de philo. Comme beaucoup, je me souviens que pour masquer une maîtrise de sujet, parfois très relative, d'avoir gardé en réserve une citation passe-partout, si possible en grec... S'agissant de parfaire mes notions de botanique le latin suffira mais j'ai besoin que l'un d'entre-vous m'identifie cette plante qui pousse partout dans les chemins creux de la forêt de Fontainebleau.
Je promets de retenir la leçon. Merci.
Demandeur : Daniel Villafruela (discuter) 18 juin 2018 à 11:16 (CEST)

Moi, je dirais la brunelle commune.--Jmp48 (discuter) 18 juin 2018 à 12:04 (CEST)

pièce florale à déterminer ou plutôt verticilles à déterminer[modifier | modifier le code]

diagramme montrant les différentes pièces

Lieu de photographie : [en Guadeloupe]
Date et contexte : [ce mois-ci]
Salutations et pistes : Bonjour, je voudrais savoir s'il existe un terme en botanique ou en biologie pouvant designer un périanthe où le verticille calicinal et corollin sont soudés (ne faisant qu'une seule pièce)?

ou encore

Les sépales et pétales sont montés sur la même pièce s'agirait il. d'une concrescence des verticilles calicinale et corollin ?  

merci. bien cordialement.
Demandeur : Filo gèn' (discuter) 18 juin 2018 à 23:55 (CEST)