Pillars of Eternity

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Project Eternity)
Aller à : navigation, rechercher
Pillars of Eternity
Image illustrative de l'article Pillars of Eternity

Éditeur Paradox Interactive
Développeur Obsidian Entertainment
Concepteur Brandon Adler (producteur)
Josh Sawyer (concepteur)
Bobby Null (concepteur)
Eric Fenstermaker (concepteur)
Adam Brennecke (programmeur)
Musique Justin Bell

Date de sortie
PlayStation 4, Xbox One
À venir
Licence Propriétaire
Genre Jeu de rôle
Mode de jeu Jeu solo
Plate-forme Linux, OS X, Windows, PlayStation 4, Xbox One
Média Distribution numérique, DVD

Moteur Unity

Site web eternity.obsidian.net

Pillars of Eternity (développé sous le nom Project Eternity) est un jeu vidéo de rôle de fantasy développé par Obsidian Entertainment pour les plateformes Windows, OS X et Linux, et sur la base du moteur de jeu Unity[1]. Le jeu est un successeur spirituel des séries de jeux Baldur's Gate et Icewind Dale, saluées par la critique, de même que du jeu Planescape: Torment.

Le jeu est financé en partie via Kickstarter. La production du jeu inclut notamment Chris Avellone, Tim Cain, Adam Brennecke et Josh Sawyer[2]. Project Eternity est notoire essentiellement pour sa campagne de financement participatif qui a levé 3 986 929 $, posant à ce moment-là le record pour un jeu vidéo sur Kickstarter. En additionnant les dons effectués via Paypal, le projet a levé 4 163 208 $. Le jeu est sorti le 26 mars 2015.

Trame[modifier | modifier le code]

Univers[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule dans le monde d'Eora, dans une région située dans l'hémisphère sud, appelée les Contrées Orientales[3], une région qui a approximativement la taille de l'Espagne[4]. Les Contrées orientales comportent plusieurs nations, dont le Palatinat Libre du Dyrwood[5] – une ancienne colonie du puissant Empire d'Aedyr qui a gagné son indépendance au travers d'une révolution[6] – les Républiques de Vailia – une confédération de cités-états souveraines[7] – et la Régence Pénitentiaire de Readceras – un état quasi-théocratique dirigé par les prêtres du dieu Éothas[7].

Technologiquement et socialement, la plupart des civilisations en Eora correspondent grosso modo aux premières étapes de la Renaissance[8]. Les armes à feu sont une invention relativement récente et sont assez lourdes à utiliser, et à cause de cela, elles ne sont pas très répandues. Elles se sont cependant montrées assez efficaces contre les lanceurs de sorts[8].

Une cause de grand conflit à travers tout Eora est la découverte scientifique récente que les âmes ne sont pas que de simples abstractions métaphysiques, mais des objets mesurables et quantifiables qui peuvent être transférés, entreposés, ou moulés. Les âmes sont la base de la magie, car le fait d'accéder à leur pouvoir est ce qui permet à certaines personnes de l'utiliser. Les âmes quittent les corps au moment de la mort, et s'échappent dans un processus très méconnu jusqu'à la réincarnation dans un corps de nouveau-né[7]. Chaque âme, cependant, emporte avec elle des souvenirs de ses précédentes vies, et grâce à un certain processus, l'âme d'une personne peut être "éveillée", ce qui signifie qu'elles deviennent conscientes de leurs précédentes existences[7]. Bien que l'étude des âmes, appelée l'animancie[8], soit encore un jeune spectre de recherche, les conséquences pour la société dans son ensemble sont déjà énormes, et mènent à des avancées rapides en technologie, et ont provoqué plusieurs dissensions et affrontements dans les différentes communautés religieuses, ce qui a bouleversé l'ère[8].

Personnages[modifier | modifier le code]

Le personnage-joueur peut être masculin ou féminin et provenir d'une des six races disponibles, et le jeu se réfère régulièrement à lui en tant que "Gardien". Au fil de l'aventure, le joueur peut recruter jusqu'à huit personnages secondaires en tant que compagnons. Les compagnons disponibles sont : Edér, un guerrier adorateur de l'un des dieux du jeu, Éothas[9],[10] ; Aloth, un mage, enfant de parents qui servent la noblesse[9],[11] ; Durance, un prêtre suivant de Magran, une déesse de la guerre et du feu[9],[12],[13] ; Sagani, une rôdeuse dont la quête est de retrouver un ancien de son village[9],[14] ; la Mère-en-Deuil, une étrange clairvoyante qui ne peut normalement pas être entièrement vue des autres gens, et qui a une connexion personnelle avec le problème des Sans-Âmes[9],[15],[16] ; Pallegina, une paladine qui travaille pour les Républiques de Vailia[17],[18] ; Kana Rua, un incantateur qui a été envoyé par son peuple pour retrouver un livre sacré[19],[20] ; et Hiravias, un druide banni de sa tribu[21].

Scénario[modifier | modifier le code]

Le personnage-joueur est un étranger qui arrive dans le Dyrwood[22]. La caravane qu'il a rejointe est touchée par une tempête mystérieuse qui tue tout le monde sauf lui[9],[23]. Se réfugiant dans une grotte, le personnage-joueur est témoin d'une scène où des cultistes exécutent un rituel sur une machine qui peut ôter l'âme de leurs corps[24]. Exposé à ces énergies, le personnage-joueur devient un Gardien, une personne capable de lire les âmes[9]. Le personnage-joueur devient également éveillé, capable d'accéder aux souvenirs de ses vies antérieures[9],[25]. Cela condamne le Gardien à avoir des visions éveillées et à ne plus pouvoir dormir. À terme, le Gardien deviendra fou à cause de cela, et son groupe se met en route afin de retrouver les cultistes et ôter la malédiction[9].

Le Dyrwood est affligé du mal des Sans-Âmes : les enfants naissent sans âmes, ce qui les rend aussi inanimés que des légumes[26]. De nombreuses personnes blâment les animanciens, les scientifiques qui étudient et manipulent les âmes[9]. En enquêtant sur la malédiction, le Gardien découvre que les âmes des Sans-Âmes ont en réalité été dérobées par un culte connu sous le nom de la Clef plombée, mené par un prêtre nommé Thaos, et que Thaos essaie de faire passer les animanciens pour les responsables du mal[27],[28],[29].Cette campagne s'achève sur une émeute durant laquelle les animanciens sont lynchés et leur collège est détruit[30].

Le Gardien et ses compagnons poursuivent Thaos jusqu'aux Ormes Jumeaux, où ils apprennent finalement la vérité qui se cache derrière les actes de Thaos. Les dieux sont des entités créées de toutes pièces par d'anciens animanciens pour servir de force civilisatrice au monde[31],[32]. Thaos est le dernier survivant de leur ordre, et sa mission éternelle est de s'assurer que personne ne découvre jamais le secret des dieux[33]. À cette fin, il œuvre pour jeter le discrédit et faire supprimer l'animancie là où elle apparaît. Il a dérobé l'âme des Sans-Âmes pour créer la déesse Woedica, qui déteste l'animancie et voudrait la voir détruite[34]. Bien que les autres dieux aient intérêt à protéger leur secret, ils ne veulent pas que Woedica les domine, et aident pour cela le Gardien à affronter Thaos[34].

Le Gardien tue Thaos dans son repaire[34]. La fin varie selon les choix du Gardien durant le jeu[35].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Combat en pause dans Pillars of Eternity

Pillars of Eternity est un jeu de rôle en groupe dont la particularité est d'être basé sur un système de jeu tactique en temps réel avec pause, sur une interface utilisateur en isométrie fixe pour l'univers du jeu avec un arrière-plan pré-rendu[36],[37], de la même façon que ses prédécesseurs spirituels Baldur's Gate, Icewind Dale et Planescape: Torment[38]. Tandis que le personnage-joueur explore une carte de région, celle-ci est dévoilée. Il y a un effet de brouillard de guerre sur les zones que le joueur a déjà explorées et dont il est parti[39]. Les classes du personnage et les mécanismes de jeu sont similaires à ceux de Donjons et Dragons[40], mais font partie d'un système propriétaire créé pour le jeu[41]. Le jeu ne récompense pas le joueur avec de l'expérience lorsqu'il tue des adversaires, mais uniquement en terminant des quêtes et en découvrant de nouvelles régions[9].

Écran de création du personnage dans Pillars of Eternity

Le jeu démarre avec l'écran de création du personnage où le joueur peut choisir des caractéristiques de son personnage-joueur, telles que son apparence physique, sa race et son credo[42]. Le joueur peut choisir de jouer l'une des onze classes disponibles : guerrier, barbare, paladin, rôdeur, magicien, druide, moine, prêtre, bandit, incantateur et clairvoyant[43]. Chacune de ces classes rend le système de jeu différent : par exemple, le clairvoyant peut contrôler l'âme d'un adversaire de manière à attaquer ses ennemis[43], et les druides peuvent se transformer en bête et lancer des sortilèges[44]. La classe du protagoniste peut également influencer le nombre d'options disponibles lors des dialogues[45]. Le joueur peut partir à l'aventure avec jusqu'à cinq autre personnages, sur un total de huit qui peuvent être recrutés durant ses voyages[46],[47]. Ce sont des personnages étoffés avec des personnalités et des apparences uniques[47]. De plus, le protagoniste peut louer des mercenaires en tant que membres de son groupe, que le joueur crée dans les tavernes locales, mais cela a un coût[48].

Un dialogue dans Pillars of Eternity. Certaines options de réponse ne sont accessibles que grâce à des conditions précises (valeur d'attribut, origine ou classe du protagoniste...

Le jeu a des quêtes secondaires optionnelles qui ne font pas avancer l'intrigue principale, mais qui étoffent les compagnons de voyage et multiplient les issues possibles[42]. Selon un rédacteur de Digital Spy, la plupart ne sont pas des quêtes dites "FedEx" (aller chercher un objet pour le compte de quelqu'un)[42]. Durant le jeu, le protagoniste peut se constituer une réputation qui dépend de ses actes[8]. Les personnages non-joueurs réagiront différemment vis-à-vis de lui selon cette réputation, et cela peut également avoir une influence sur l'issue de certains événements dans le jeu[49]. Le jeu inclut également un mode d'exploration discrète, dans laquelle le groupe peut avancer furtivement, ce qui permet au joueur d'éviter d'être vu de ses ennemis. Durant l'exploration discrète, le groupe peut trouver des objets cachés et des pièges, que le joueur peut désamorcer et utiliser contre ses adversaires[50].

Les dégâts reçus des ennemis sur les personnages du joueur ont un impact sur un ensemble d'endurance et de santé (la santé maximum du personnage équivaut à 3 fois son endurance maximum). Alors que l'endurance régénère après le combat, la santé ne peut être récupérée qu'en se reposant. Le groupe peut choisir de monter un camp, ou de se reposer dans une auberge[51]. Si l'endurance d'un personnage du groupe est entièrement dépensée, ce dernier est abattu jusqu'à la fin du combat. Si un compagnon a son endurance et sa santé réduites jusqu'à zéro, il meurt de manière permanente[51].

Le joueur peut choisir cinq compétences pour surmonter certaines situations : la furtivité, l'athlétisme, la connaissance, la mécanique et la survie[52]. Lorsque le joueur combat davantage de créatures, de nouvelles informations sont ajoutées dans le bestiaire. Cela aide le joueur à découvrir des informations sur la manière d'attaquer ces créatures de façon plus efficace[51]. Tôt dans le jeu, le protagoniste pourra prendre possession d'une forteresse, qui sert de forteresse au groupe et qui peut être améliorée[53].

La version francophone est incluse dans le jeu, mais elle souffre de nombreuses approximations de traduction[54]. Un correctif permettant de remplacer les occurrences mal ou non traduites est développé par des fans et mis à disposition des joueurs qui souhaitent en profiter [55].

Développement[modifier | modifier le code]

Pillars of Eternity a été développé par Obsidian Entertainment et publié par Paradox Interactive[56]. Le jeu utilise une version modifiée du moteur de jeu Unity, spécifiquement conçue pour Pillars of Eternity[57],[58]. Le jeu a été dirigé par Josh Sawyer[59]. Il y avait de nombreux pitchs en compétition pour l'intrigue de Pillars of Eternity au sein du studio, et celui mené par Eric Fenstermaker et George Ziets l'a finalement emporté ; après quoi, Fenstermaker, qui avait auparavant travaillé en tant que scénariste de Fallout: New Vegas, fut désigné scénariste principal du jeu[60],[61]. Adam Brennecke, Chris Avellone et Tim Cain ont également été impliqués dans la production[62],[63]. Le directeur audio de Pillars of Eternity est Justin Bell, qui a également composé la musique du jeu[64]. Bell a déclaré avoir été inspiré par la musique de Baldur's Gate et d'Icewind Dale lorsqu'il composait la musique du jeu[65].

Le 10 septembre 2012, le site web d'Obsidian a lancé un aperçu à propos d'un tout nouveau jeu (dénommé "Project X"). C'était à l'origine un chiffre 4 entouré d'un Ouroboros[66]. Le lendemain, un compte à rebours est apparu[67]. Le 14 septembre 2012, la campagne Kickstarter commença, révélant davantage de détails sur le projet[68]. Elle a atteint son objectif de 1,1 million de dollars en tout juste 24 heures, et le premier lot d'"objectifs étendus" a été annoncé[69]. Pillars of Eternity a dépassé la barre de 1,6 million de dollars cinq jours après le début de la levée des fonds[70]. Une version pour OS X, de même qu'une option exempte de DRM via GOG.com ont été annoncées simultanément[70]. Une version pour Linux a été annoncée le 21 septembre 2012[1]. La barre des 2 millions de dollars a été franchie le 26 septembre 2012[71]. Le 8 octobre 2012, l'annonce comme quoi Wasteland 2 serait offert aux "backers" qui ont gagé 165 $ ou plus a été passée[72]. Le dernier jour de la campagne, Pillars of Eternity a dépassé Double Fine Adventure en tant que jeu vidéo de Kickstarter le plus financé à cette époque[73].

Feargus Urquhart, le directeur général d'Obsidian, expliqua pourquoi ils ont choisi un modèle de financement participatif pour Pillars of Eternity au lieu d'un arrangement traditionnel entre développeur et éditeur : "Ce que Kickstarter fait est qu'il nous laisse faire un jeu qui soit une réminiscence absolue de ces grands jeux, tandis que d'essayer de financer cela avec un éditeur traditionnel serait proche de l'impossible."[74]. Lors d'un interview, Josh Sawyer a déclaré que d'être libre des limitations d'un éditeur leur permettrait de "fouiller dans un sujet plus mature[...] l'esclavage, les préjugés hostiles (raciaux, culturels, spirituels, sexuels), l'utilisation et le commerce de la drogue, etc, vont aider à étoffer l'histoire."[75]. Obsidian a déclaré avoir été inspiré par le succès de InXile Entertainment dans l'utilisation de Kickstarter pour financer Wasteland 2[76]. Chris Avellone a déclaré, lors de l'annonce du projet, que si la campagne devait réussir, Pillars of Eternity deviendrait une franchise. Il a également exclu la possibilité d'un portage console du jeu, disant "Ces limitations [de console] affectent bien plus que les joueurs peuvent l'imaginer les mécanismes et le contenu des RPG (en particulier pour les joueurs qui n'ont jamais joué à un RPG sur PC et qui réalisent ce qu'ils ont raté pendant des années), et n'offrent souvent pas grand-chose à l'expérience d'un RPG."[62]. De plus, il lui a été confié l'écriture d'une nouvelle se déroulant dans l'univers du jeu[77].

Le 16 octobre 2012, la campagne de financement Kickstarter de Pillars of Eternity s'acheva avec un total de 3 986 929 $, devenant le jeu vidéo le plus financé sur la plateforme Kickstarter, à l'époque. En incluant les fonds récoltés via PayPal, son budget s'éleva à 4 163 208 $[78]. En décembre 2013, Obsidian a annoncé que le titre officiel du jeu serait Pillars of Eternity, abandonnant le titre de travail Project Eternity[79],[80]. Ils ont également lancé un sondage demandant aux "backers" s'ils soutiendraient un financement supplémentaire[80].

En mars 2014, l'annonce a été faite comme quoi Paradox Interactive éditerait le jeu. Il a été déclaré que le rôle de Paradox serait de s'occuper du marketing et de la distribution du jeu, tandis qu'Obsidian continuerait à posséder les droits de propriété intellectuelle[81]. Le 11 mars 2015, une vidéo en avant-première d'une série de documentaires, intitulée Road to Eternity a été publiée. On révéla que l'argent qu'Obsidian Entertainment a récolté durant la campagne Kickstarter l'a sauvé de la faillite, car il souffrait de problèmes financiers à cause de l'annulation d'un jeu pour les "consoles-nouvelle génération" en 2012[82],[83].

Sortie[modifier | modifier le code]

Le 17 mars 2015, Obsidian confirme que Pillars of Eternity est passé en RTM (release to manufacturing), indiquant par là qu'il allait être préparé pour la production et la sortie[84]. Le jeu est sorti pour Microsoft Windows, OS X et Linux le 26 mars 2015[85]. Plusieurs éditions du jeu sont sorties, incluant une Champion Edition qui donne un almanach de campagne, une carte du jeu, la bande originale du jeu, des fonds d'écran et des sonneries de téléphone, et une Royal Edition qui inclut les objets de la Champion Edition en sus d'un guide stratégique, un livre de concept art, et d'une nouvelle écrite par Chris Avellone[86],[87].

Extensions[modifier | modifier le code]

Selon le programmeur en chef de Pillars of Eternity, Adam Brennecke, Obsidian travaillait sur une extension du jeu qui aurait une taille de région identique à l'extension de Baldur's Gate, Tales of the Sword Coast. Cependant, Brennecke annonça qu'il ne révèlerait pas beaucoup de détails à ce sujet car le développement en était encore à ses prémices[63].

L'extension, Pillars of Eternity: The White March, a été annoncée par Obsidian à l'Electronic Entertainment Expo 2015[88],[89]. L'extension est sortie en deux parties[90]. La Part I est sortie le 25 août 2015[91] et la Part II est sortie le 16 février 2016[92]. La première partie étend le jeu, augmente le plafond de niveau, et ajoute de nouveaux compagnons recrutables et de nouvelles capacités[89]. Son histoire implique le protagoniste qui entre dans une vieille forteresse et découvre une forge blanche[93]. La Part I détient pour l'instant un score de 76/100 sur Metacritic, donnant des "retours généralement favorables"[94].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média Note
IGN (US) 9/10[95]

Pillars of Eternity a reçu des critiques positives lors de sa sortie ; il est actuellement recensé sur Metacritic avec une note de 89/100, avec une indication de "critiques généralement favorables" selon le site[96]. The Escapist a écrit que même s'il satisfait une base de fans nostalgiques, c'est un "excellent" jeu de rôle qui a son propre mérite, et a également dit que c'était le meilleur jeu de rôle en vue isométrique à être sorti "depuis des années"[40]. PC Gamer a dit qu'Obsidian a réalisé son meilleur jeu jusqu'à présent avec Pillars of Eternity, et a également écrit qu'il est un digne successeur des jeux qui l'ont inspiré[9]. IGN a fait l'éloge du jeu, disant qu'il représente ce qui est bon dans les jeux de rôle à l'ancienne[95]. Digital Spy a loué Pillars of Eternity, écrivant qu'il est un "cours de grand maître dans le développement du jeu de rôle."[42].

Game Revolution a dit que les combats dans Pillars of Eternity sont "profonds et prenants" [48] ; de même, Metro a écrit que les combats sont "très complexes"[37]. GameSpot a dit que les combats sont le meilleur élément du jeu, et a également loué la musique des combats[16] Gameplanet a loué le jeu pour ses combats stratégiques et sa progression basée sur les niveaux[97]. Game Informer a relevé la personnalisation des combats dans le jeu, dont la possibilité de changer la difficulté et indiquer des options pour la pause automatique[98]. Cependant, la revue a critiqué la recherche de chemin dans le jeu[98].

Les graphismes et le concept art de Pillars of Eternity ont été bien accueillis. Gameplanet a qualifié le design artistique d'"excellent"[97]. Game Informer a dit que les cartes du jeu sont "intelligemment conçues", et que les détails sur les personnages et leur équipement sont "incroyables"[98]. Metro a relevé la définition d'écran supérieure à celles des jeux en vue isométrique plus vieux, tels que Baldur's Gate, disant que le concept art « superbe » en bénéficie[37]. La revue a également loué l'éclairage du jeu et les effets de particules[37]. The Escapist a dit que les effets des sortilèges dans le jeu sont "visuellement assez impressionnants" et que les modèles des personnages sont une amélioration des jeux en vue isométrique traditionnels ; cependant, le critique a dit que les décors ne sont pas aussi impressionnants que "certains titres plus anciens et plus pittoresques"[40]. IGN a critiqué le style artistique du jeu, le trouvant "daté"[95]. Gameplanet a trouvé les voix des acteurs "excellentes", disant qu'aucun d'entre eux ne surjoue[97]. Game Informer a partagé ce sentiment, et a également écrit que les sons et la musique du jeu sont "délicats et beaux"[98].

GameSpot a qualifié l'écriture de Pillars of Eternity d'"adorable"[16]. Des éloges particuliers ont été données par le critique envers le personnage de la Mère-en-Deuil, dont il a dit que l'histoire personnelle était intriguante et "mystérieuse"[16]. PC Gamer a également salué l'écriture, disant qu'elle est "riche" et "évocatrice"[9]. Destructoid a loué l'intrigue et la réaction de l'univers vis-à-vis du joueur, écrivant "l'intrigue principale est remplie de rebondissements et de surprises, avec des ramifications stupéfiantes dans un monde dont les joueurs sentiront qu'ils font partie."[3]. IGN a déclaré que les personnages dans le jeu, principaux et secondaires, ont une personnalité élaborée, mais a trouvé que le fait que seulement quelques personnages aient une voix doublée était ennuyeux[95]. Eurogamer a critiqué le manque d'humour du jeu, et l'auteur de la critique disait qu'il souhaitait des personnages dans la même veine que Minsc de Baldur's Gate et Morte de Planescape: Torment dans Pillars of Eternity afin "de détendre l'atmosphère". L'auteur expliquait plus loin qu'il trouvait les quêtes du jeu "toutes faites" et les personnages "oubliables"[99].

À la date du mois de février 2016, le jeu s'est vendu à plus de 700 000 copies[100].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Liste de récompenses et nominations
Récompense Catégorie Résultat Réf.
Global Game Awards Game of the Year Nomination [101]
Best PC Exclusive Nomination
Best RPG Lauréat
Best Original Game Nomination
The Game Awards 2015 Best Role Playing Game Nomination [102]
PC Gamer Spirit of the PC Award Lauréat [103]
Rock, Paper, Shotgun Best RPG Lauréat [104]
IGN Game of the Year Nomination [105]
PC Game of the Year Nomination [106]
Best RPG Nomination [107]
Writers Guild of America Awards Outstanding Achievement in Videogame Writing Nomination [108]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Jones, Chris, « Update #6 - Choosing the Best Tool for the Job », Kickstarter, .
  2. (en) Schreier, Jason, « The People Behind Fallout And Planescape Are Making My Dream RPG », Kotaku, .
  3. a et b (en) Conrad Zimmerman, « Review: Pillars of Eternity » [archive], Destructoid, (consulté le 2 avril 2015)
  4. Prima Games, Pillars of Eternity: Prima Official Game Guide, , 7 p. (ISBN 978-1101898239, lire en ligne)
  5. (en) Hayden Dingman, « Pillars of Eternity review impressions: The Baldur's Gate spiritual successor you've been waiting for » [archive], PC World, (consulté le 3 avril 2015)
  6. (en) « To Infinity And Beyond With Pillars Of Eternity » [archive], TheSixthAxis (consulté le 3 avril 2015)
  7. a, b, c et d Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, 26 mars 2015
  8. a, b, c, d et e (en) Hayden Dingman, « Obsidian's Project Eternity is exactly the nostalgia dose you ordered » [archive], PC World, (consulté le 8 avril 2015)
  9. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m (en) Andy Kelly, « Pillars of Eternity review » [archive], PC Gamer, (consulté le 21 avril 2015)
  10. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Val-Doré, 26 mars 2015 : « Première conversation conversation avec Edér »
    Le Gardien: Que vous reproche votre village ? / Edér: Je n'ai pas choisi le bon dieu. Tout est parti de là. Autrefois, il y avait beaucoup de fidèles d'Éothas à Val-Doré.
  11. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Gilded Vale, 26 mars 2015 : « Première conversation avec Aloth »
    Le Gardien: Parlez-moi de vous. / Aloth: Je suis magicien de formation et aventurier par nécessité. Je suis né à Cythwood, sur le continent de l'Empire d'Aedyr. Mes deux parents travaillaient chez des nobles et cela m'a permis de bénéficier d'une bonne éducation, ce dont je leur suis reconnaissant.
  12. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : La Croisée de Magran, 26 mars 2015 : « Première conversation avec Durance »
    Durance: Je jure devant cette catin de Magran qu'aucun mal ne vous sera fait dans son ombre, si cette promesse vous sied.
  13. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive. Livre: Bénédiction Magranique, 26 mars 2015
    Feu, flamme, la chaleur brûlante de la colère de Magran. Voilà ce qui attend l'infidèle, le faible, ceux qui ne peuvent se débrouiller seuls.
  14. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Woodend Plains, 26 mars 2015 : « Première conversation avec Sagani »
    Le Gardien: Tenter quelque chose ? De quoi parlez-vous exactement ? / Sagani: Je viens d'une île très au sud appelée Naasitaq. Je suis venue ici pour un ancêtre du village, un homme connu sous le nom de Persoq. Je chasse à la maison, alors suivre la trace de quelqu'un ne me pose pas de problème particulier.
  15. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Village de Dyrford, 26 mars 2015 : « Première conversation avec la Mère-en-Deuil »
    Le Gardien: Qui êtes-vous ? / Mère-en-Deuil: Les yeux des autres me voient, mais m'oublient. Vous êtes la première personne à me voir telle que je suis, sans artifice.
  16. a, b, c et d (en) Kevin VanOrd, « Pillars of Eternity Review: Your reputation precedes you », GameSpot,
  17. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : écran de personnage de Pallegina., 26 mars 2015
  18. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Baie de la Défiance, Don d'Ondra, 26 mars 2015 : « Conversation avec Pallegina après avoir complété la quête secondaire À tout prix »
    Pallegina: Que vous en ayez eu l'intention ou non, vous avez rendu un grand service aux Républiques de Vailia aujourd'hui, en nous en débarrassant. Je travaille étroitement avec l'ambassade pour protéger nos intérêts, mais je pense que récemment notre regard a été trop restreint.
  19. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : écran de personnage de Kana Rua., 26 mars 2015
  20. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Caed Nua, 26 mars 2015 : « Première conversation avec Kana Rua »
    Le Gardien: Qu'attendez-vous de Maerwald ? / Kana Rua: "Des informations. Un certain texte, pour être plus clair. Je suis à la recherche d'un fabuleux trésor, voyez-vous. Il n'est question ni d'or ni d'argent, mais du Tanvii ora Toha, également connu sous le nom de « Livre des vertus ». Un texte sacré de Rauatai dont nous ne possédons qu'un fragment.
  21. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : écran de personnage d'Hiravias., 26 mars 2015
  22. (en) Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, 26 mars 2015 : « Prologue »
  23. (en) Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Encampment, 26 mars 2015
  24. (en) Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Cilant Lîs, 26 mars 2015
  25. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Val-Doré, 26 mars 2015
    Caldara de Berranzi: Un Gardien voit, cependant. Il sait quoi chercher. Et parfois ils connaissent une personne en la regardant simplement. Ils savent où elles ont été jadis, lorsque leurs corps étaient d'autres corps. Ils voient les souvenirs même si la personne ne s'en souvient pas.
  26. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Val-Doré, 26 mars 2015
    Urgeat: Les sans-âmes ont été un fléau à travers le Dyrwood ces quinze dernières années. Les enfants nés sans âme.
  27. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Sanatarium de Brackenbury, 26 mars 2015 : « Conversation avec Uscgrim »
  28. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Colline de l'Héritage, 26 mars 2015
  29. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Clîaban Rilag, 26 mars 2015
  30. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Palais Ducal, 26 mars 2015 : « Rumeurs sur l'animancie »
  31. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Breith Eaman, 26 mars 2015
    Iovara: Je disais que les dieux dont nous répandions la foi n'étaient absolument pas des dieux, mais des êtres bien différents. Des êtres créés de toutes pièces.
  32. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Breith Eaman, 26 mars 2015
    Le Gardien: Qui a créé ces dieux ? Et dans quel but ? / Iovara: Ils ont été créés par Engwith, une société composée d'esprits aussi brillants qu'inquiets. Le peuple de Thaos.
  33. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Breith Eaman, 26 mars 2015
    Le Gardien: Pourquoi Thaos a-t-il fait tout cela ? / Iovara: Seul le secret qu'il détient lui importe. Il élimine tous ceux qui tentent de le découvrir, quelles que soient leurs chances d'aboutir.
  34. a, b et c Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, Niveau/zone : Sun in Shadow, 26 mars 2015 : « Conversation finale avec Thaos »
  35. Obsidian Entertainment, Pillars of Eternity, Paradox Interactive, 26 mars 2015 : « Épilogue »
  36. Wes Fenlon, « Pillars of Eternity E3 preview: Infinity reborn », PC Gamer,‎ (lire en ligne)
  37. a, b, c et d Roger Hargreaves, « Pillars of Eternity review – Baldur’s Gate 3 by any other name », Metro,‎ (lire en ligne)
  38. (en) Matt Peckham, « Kickstarted: Old School ‘Project Eternity’ RPG Gets Funded – Could It Raise $10 Million? » [archive], Time, (consulté le 2 avril 2015)
  39. Chris Pereira, « New Pillars of Eternity Patch Resolves Serious Bug and More », GameSpot,‎ (lire en ligne)
  40. a, b et c (en) Justin Clouse, « Pillars of Eternity Review » [archive], The Escapist, (consulté le 2 avril 2015)
  41. Phil Savage, « Pillars of Eternity preview: on character classes and freedom from Dungeons and Dragons », PC Gamer,‎ (lire en ligne)
  42. a, b, c et d Mark Langshaw, « Pillars of Eternity review (PC): Vintage role-playing at its finest », Digital Spy,‎ (lire en ligne)
  43. a et b Gieson Cacho, « Pillars of Eternity a return to the Baldur’s Gate-style RPG », San Jose Mercury News,‎ (lire en ligne)
  44. (en) Eric Watson, « Making Characters in Pillars of Eternity » [archive], Game Informer, (consulté le 7 avril 2015)
  45. (en) Hayden Dingman, « Deep dive with Pillars of Eternity project lead Josh Sawyer: The full interview » [archive], PC World, (consulté le 8 avril 2015), p. 6
  46. Jason Schreier, « We're Really Digging Pillars Of Eternity », Kotaku, Australia,‎ (lire en ligne)
  47. a et b (en) « 6 Helpful Tips for Pillars of Eternity » [archive], Game Revolution, (consulté le 3 avril 2015)
  48. a et b (en) Jeb Haught, « Pillars of Eternity Review » [archive], Game Revolution, (consulté le 2 avril 2015)
  49. (en) Julian Benson, « Pillars of Eternity preview: 'This is supposed to be the dream game for people who like Infinity Engine games' » [archive], PCGamesN, (consulté le 11 avril 2015)[réf. à confirmer]
  50. (en) « Pillars of Eternity has Launched, We Have Some Tips & Tricks for You! » [archive], Curse, Inc., (consulté le 17 mai 2015)
  51. a, b et c (en) Tom Senior, « Pillars of Eternity: a beginner's guide to combat » [archive], PC Gamer, (consulté le 29 mars 2015), p. 3, 11
  52. (en) « Release Date for Pillars of Eternity Announced » [archive], Curse, Inc., (consulté le 17 mai 2015)
  53. (en) Laura Hardgrave, « Pillars of Eternity Review » [archive], Den of Geek, (consulté le 11 avril 2015)
  54. Isaya, « Correction / amélioration de la traduction de Pillars of Eternity », La Couronne de Cuivre,
  55. lefreut, « Pillars of Eternity : traduction française corrigée », (consulté le 14 mars 2016)
  56. « Pillars of Eternity Game-Breaking Bug Alert », The Escapist,‎ (lire en ligne)
  57. Patrick Carlson, « Obsidian considering a second Kickstarter campaign after Pillars of Eternity », PC Gamer,‎ (lire en ligne)
  58. Channing King, « 'Pillars of Eternity,' 'Bloodborne' highlight digital week », The Indianapolis Star,‎ (lire en ligne)
  59. « Pillars of Eternity video: Josh Sawyer on character creation and Infinity RPGs », PC Gamer,‎ (lire en ligne)
  60. (en) Infinitron, « RPG Codex Interview: Eric Fenstermaker on Pillars of Eternity », RPG Codex,
  61. Alex Wawro, « Pillars of Eternity, Witcher 3 among Writer's Guild award nominees », Gamasutra,‎ (lire en ligne)
  62. a et b (en) Jason Schreier, « The People Behind Fallout And Planescape Are Making My Dream RPG » [archive], Kotaku, (consulté le 16 avril 2015)
  63. a et b Wesley Yin-Poole, « Big Pillars of Eternity expansion already in the works », Eurogamer,‎ (lire en ligne)
  64. (en) Patrick Carlson, « Pillars of Eternity soundtrack previewed in music release » [archive], PC Gamer, (consulté le 17 mai 2015)
  65. (en) S. Prell, « Obsidian gives your ears a taste of the Pillars of Eternity soundtrack » [archive], Engadget, (consulté le 17 mai 2015)
  66. (en) Luke Reilly, « Obsidian Teasing Mysterious "Project X" » [archive], IGN, (consulté le 3 avril 2015)
  67. (en) Luke Karmali, « Obsidian's Countdown Continues With New Details » [archive], IGN, (consulté le 3 avril 2015)
  68. (en) Colin Campbell, « Obsidian’s Fantasy RPG Reveals Founders' True Desires » [archive], IGN, (consulté le 18 septembre 2015)
  69. (en) Mike Sharkey, « Project Eternity Funded in Just Over 24 Hours, Obsidian Outlines Stretch Goals » [archive], GameSpy, (consulté le 2 avril 2015)
  70. a et b (en) Feargus Urquhart, « Update #4 – Digital Tiers, DRM, and Add-Ons Update » [archive], Kickstarter, (consulté le 2 avril 2015)
  71. Andy Chalk, « Project Eternity Breaks $2 Million », The Escapist,‎ (lire en ligne)
  72. Robert Purchese, « Project Eternity adds Wasteland 2 as tiered Kickstarter reward », Eurogamer,‎ (lire en ligne)
  73. (en) Dave Tach, « 'Project Eternity' surpasses 'Double Fine Adventure' to become Kickstarter's most-funded video game » [archive], The Verge, (consulté le 16 octobre 2012)
  74. (en) « Project Eternity Interview » [archive], GameBanshee, (consulté le 25 janvier 2015)
  75. (en) Orland Kyle, « Project Eternity's all-star effort to revive the classic PC RPG » [archive], Ars Technica, (consulté le 17 janvier 2014)
  76. (en) Dave Cook, « Project Eternity interview: Obsidian on making RPGs awesome again » [archive], VG247, (consulté le 2 avril 2015)
  77. (en) Nye Griffiths, Daniel, « Contemplating Eternity: Chris Avellone Talks Sales, Souls and (Kick)Starts » [archive], Forbes, (consulté le 2 avril 2015)
  78. (en) Robert Purchese, « A Project Eternity recap: what $4 million has funded » [archive], Eurogamer, (consulté le 21 mars 2015)
  79. (en) Nathan Grayson, « Mega-Impressions: Obsidian’s Pillars Of Eternity » [archive], Rock, Paper, Shotgun, (consulté le 22 décembre 2014)
  80. a et b Robert Purchese, « Obsidian renames Project Eternity, releases a proper video », Eurogamer,‎ (lire en ligne)
  81. (en) Robert Purchese, « Obsidian partners with Paradox for Pillars of Eternity » [archive], Eurogamer, (consulté le 2 avril 2015)
  82. (en) Brenna Hillier, « Pillars of Eternity saved Obisidan from closure » [archive], VG247, (consulté le 2 avril 2015)
  83. (en) Robert Purchese, « Before Pillars of Eternity, Obsidian nearly met its end » [archive], Eurogamer, (consulté le 2 avril 2015)
  84. (en) Brenna Hillier, « Pillars of Eternity has gone gold » [archive], VG247, (consulté le 2 avril 2015)
  85. Phil Savage, « Pillars of Eternity release date announced », PC Gamer,‎ (lire en ligne)
  86. (en) Alex Fuller, « Obsidian's Pillars of Eternity Now Complete » [archive], RPGamer, (consulté le 2 avril 2015)
  87. (en) Nicholas Tan, « Pillars of Eternity Goes Gold, Ready for Launch on March 26 » [archive], Game Revolution, (consulté le 2 avril 2015)
  88. Phil Savage, « Pillars of Eternity expansion in the works », PC Gamer,‎ (lire en ligne)
  89. a et b Chloi Rad, « Pillars of Eternity: The White March Expansion Announced », IGN,‎ (lire en ligne)
  90. (en) « Update #99: Announcing the Expansion and Update 2.0 », sur eternity.obsidian.net, Obsidian Entertainment,
  91. Andy Chalk, « Pillars of Eternity's The White March Part One expansion is out this month », PC Gamer,‎ (lire en ligne)
  92. (en) Jeffrey Matulef, « Pillars of Eternity: The White March Part 2 delayed until February », Eurogamer,
  93. Robert Purchese, « Pillars of Eternity expansion The White March - Part 1 announced », Eurogamer,‎ (lire en ligne)
  94. (en) « Pillars of Eternity: The White March – Part 1 », Metacritic
  95. a, b, c et d (en) Leif Johnson, « Pillars of Eternity Review » [archive], IGN, (consulté le 2 avril 2015)
  96. (en) « Pillars of Eternity for PC Reviews », Metacritic
  97. a, b et c (en) Toby Hills, « Pillars of Eternity review » [archive], Gameplanet (Australia), (consulté le 17 mai 2015)
  98. a, b, c et d (en) Matt Miller, « A Return To The Glory Days – Pillars of Eternity – PC » [archive], Game Informer (consulté le 7 avril 2015)
  99. Richard Cobbett, « Pillars of Eternity review – To Infinity, and beyond! », Eurogamer,‎ (lire en ligne)
  100. Alice O'Connor, « Pillars of Eternity Expansion Out, More Pillars Coming », Rock, Paper, Shotgun,‎ (lire en ligne)
  101. (en) « Global Game Awards 2015 », Game-debate.com
  102. Ola Balola, « Nominees | The Game Awards 2015 », The Game Awards,‎ (lire en ligne)
  103. « Spirit of the PC Award 2015 — Pillars of Eternity », Future plc,‎ (lire en ligne)
  104. « Best RPG of 2015 », Rock, Paper, Shotgun,‎ (lire en ligne)
  105. « Game of the Year - IGN's Best of 2015 », j2 Global,‎ (lire en ligne)
  106. « PC Game of the Year - IGN's Best of 2015 », j2 Global,‎ (lire en ligne)
  107. « Best RPG - IGN's Best of 2015 », j2 Global,‎ (lire en ligne)
  108. (en) « 2016 Nominees & Winners », Awards.wga.org,

Liens externes[modifier | modifier le code]