Programmed cell death 1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Programmed cell death 1 (aussi désignéePDC1, PD1 ou PD-1) est une protéine de surface cellulaire encodée par le gène PDCD1[1] et exprimée notamment à la surface des lymphocytes T activés. Son gène est le PDC1 situé sur le chromosome 2 humain.

PDCD1 est aussi désignée sous le terme CD279 (en anglais : cluster of differentiation 279)[1],[2].

Les ligands de la protéine PD1 désignés PD-L1 (en anglais : Programmed death-ligand 1) et PD-L2 (en) (en anglais : Programmed cell death 1 ligand 2) sont exprimés par les cellules tumorales.

La liaison du récepteur (exprimé par les lymphocytes) et de son ligand (exprimé par les cellules tumorales) bloque le système immunitaire du patient qui ne « reconnaît pas sa tumeur »[3].

Traitements[modifier | modifier le code]

Un certain nombre d'anticorps monoclonaux tels que le nivolumab, le pembrolizumab et le lambrolizumab sont à l'étude « pour stimuler le système immunitaire du patient afin de lutter contre sa tumeur[4] » en se fixant et bloquant le récepteur PD-1.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Online Mendelian Inheritance in Man (OMIM), « Gene-Phenotype Relationships - Gene description no 600244 », (consulté le 14 juillet 2014).
  2. (en) National Center for Biotechnology Information, « PDCD1 programmed cell death 1 Homo sapiens (human) », (consulté le 14 juillet 2014).
  3. Société française de pharmacie oncologique (SFPO), « Les avancées de l’immunothérapie dans le mélanome et les CBNPC », (consulté le 14 juillet 2014).
  4. Institut de cancérologie Gustave Roussy, « Étude de phase I en ouvert d'escalade de dose portant sur la sécurité d'emploi et la pharmacocinétique du MPD3280A administré par voie intraveineuse en monothérapie chez des patients atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques », (consulté le 14 juillet 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Koichi Araki, Ben Youngblood et Rafi Ahmed, « Programmed Cell Death 1-Directed Immunotherapy for Enhancing T-Cell Function », Cold Spring Harbor Symposia on Quantitative Biology,‎ (DOI 10.1101/sqb.78.019869, lire en ligne).
  • (en) Roya Khosravi-Far, Eileen White, Programmed Cell Death in Cancer Progression and Therapy, Springer Science & Business Media, , 370 p. (ISBN 140206554X, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]