Profil fantôme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'expression profil fantôme (en anglais shadow profile) désigne pour les réseaux sociaux, et particulièrement Facebook, la collecte de données associée à une personne qui ne les a pas fournies elle-même. Le profilage fantôme permet notamment l'identification de personnes qui ne se sont jamais inscrites sur le réseau.

Les données sont souvent collectées via des personnalités tierces qui sont inscrites sur le réseau social et partagent avec lui leurs carnets de contacts.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2011, Max Schrems, activiste et étudiant en droit, accuse Facebook, entre autres infractions, de conserver des données de tierces personnes pour conserver des profils fantômes[1].

La première preuve de l'existence d'un tel profilage est révélée en 2013 à la suite d'une erreur, lorsque la fonctionnalité d'export des données personnelles par un utilisateur comportait également les données fantômes de ses contacts[2],[3].

Lors d'une audition de Mark Zuckerberg au Sénat américain en avril 2018, le fondateur du réseau social a confirmé collecter des informations sur les non-membres[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jérôme G., « Facebook crée des profils fantômes ? », sur Génération NT, (consulté le 21 décembre 2018)
  2. (en) Kashmir Hill, « How Facebook Figures Out Everyone You've Ever Met », sur gizmodo (consulté le 21 décembre 2018)
  3. (en) Kate Knibbs, « What’s a Facebook shadow profile, and why should you care? », sur digital trends, (consulté le 21 décembre 2018)
  4. Marc Zaffagni, « Profils fantômes : Facebook dispose bien d’informations que vous n’avez pas transmis », sur CNET France, (consulté le 21 décembre 2018)