Prochaines élections législatives vénézuéliennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Prochaines élections législatives vénézuéliennes
167 députés de l'Assemblée nationale
Voir et modifier les données sur Wikidata
Corps électoral et résultats
Population 31 110 000
MUD-Logo.png Table de l'unité démocratique
Gran Polo Patriotico Simon Bolivar.png Grand Pôle patriotique Simón Bolívar

Les prochaines élections législatives vénézuéliennes, initialement prévues en 2020 puis avancées en 2018 devraient être organisées à une date encore indéterminée suite à la mise en place d'une nouvelle constitution, cette dernière étant encore en cours de rédaction par l'assemblée constituante élue en 2017.

Contexte[modifier | modifier le code]

Initialement prévues pour 2020[1], le président Nicolás Maduro et le vice-président de l'Assemblée nationale constituante, Diosdado Cabello émettent le souhait de les anticiper et de les organiser le , le jour même de l'élection présidentielle vénézuélienne de 2018[2],[3], et d'organiser en ce jour les élections des conseils législatifs des États et des conseils municipaux[4]. Le , pour des raisons techniques et d'organisation, le Conseil national électoral rejette cette date et annonce qu'il communiquera le calendrier électoral la semaine suivante[5].

Le , Maduro propose de nouveau des législatives anticipées pour 2019[6]. Il fait de même le 21 mai[7]. Le 12 août 2019, Diosdado Cabello, devenu entretemps président de la Constituante, propose l'organisation du scrutin en 2019 ou le 1er janvier 2020[8].

Système électoral[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Élections au Venezuela.

L'assemblée est composée de 167 sièges dont les membres sont choisis pour cinq ans selon un mode de scrutin parallèle à un tour. Ainsi, 113 députés sont élus au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions électorales, tandis que 51 députés élus au scrutin proportionnel plurinominal de liste dans une unique circonscription nationale. Enfin, trois sièges sont réservés aux indigènes[9],[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]