Procession du Saint-Sang à Weingarten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vue de la procession en 2011 (photographie prise de la basilique)

La procession du Saint-Sang (Blutritt) est l'une des processions religieuses équestres les plus importantes d'Europe et celle en l'honneur du Saint-Sang la plus importante du monde. Elle a lieu le vendredi (Blutfreitag), lendemain du jeudi de l'Ascension, à Weingarten (Wurtemberg) en Allemagne.

Déroulement et historique[modifier | modifier le code]

Procession du Saint-Sang en 1865, lithographie de Joseph Bayer

Cette procession se déroule en l'honneur d'un reliquaire contenant d'après la tradition populaire des morceaux de terre du Golgotha imbibés de gouttes de sang rapportées par saint Longin de la Passion du Christ dans des petites cassettes. La dépouille du centurion saint Longin a été emportée à Mantoue[1] avec les reliques, dont une partie a été acquise par les Guelfes grâce à l'empereur Henri III et au comte Baudouin V de Flandre. La sœur de ce dernier, Judith, duchesse de Bavière, et sœur de sainte Adèle de France, fait don du reliquaire à l'abbaye de Weingarten, en Haute-Souabe, où elle est enterrée. La relique y est vénérée donc depuis près d'un millénaire. Elle se trouve habituellement dans une chapelle de côté de la basilique Saint-Martin.

La procession à cheval remonte à cette époque. Elle est mentionnée ensuite pour la première fois par écrit en 1529. Les célébrations débutent par le sermon de fête la veille (le soir de l'Ascension), puis une procession aux flambeaux se tient de la basilique jusqu'au Kreuzberg. Le lendemain matin, la procession équestre commence à sept heures, après la messe des cavaliers de six heures du matin. Les cavaliers, qui sont au nombre d'environ trois mille répartis en une centaine de groupes par villes et villages de Souabe et Bavière, sont en frac et en chapeau haut de forme et portent le grand cordon de leurs confréries et associations, ainsi que leurs décorations. Plusieurs fanfares et chorales défilent également. La procession parcourt les rues de la ville, accompagnée de plus de trente mille pèlerins et visiteurs. Dans cette première partie elle a le caractère de fête. Puis les cavaliers seuls parcourent les champs et la procession devient plus spirituelle, au caractère de prière. Elle s'arrête à quatre stations (autels) et se termine à midi devant la basilique, où les reliques sont vénérées à la messe des fidèles et toute l'après-midi.

Une autre procession équestre en l'honneur du Saint-Sang se tient dans la région à Bad Wurzach le deuxième vendredi de juillet avec environ mille cinq-cents cavaliers.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon la tradition Longin le Centurion s'y serait installé pour évangéliser la région. Les cassettes ont été ensuite transmises en trois parties: l'une au pape Léon IX, l'une au duc de Mantoue et la troisième à Henri III. D'autres sources rapportent que saint Longin a évangélisé la Cappadoce et que les reliques ont été transportées à Constantinople, puis à Mantoue où elles ont été transportées par les Lombards. Henri III en a récupéré une partie en 1055.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Cavaliers pèlerins venus de Rötenbach (2011)
  • (de) Norbert Kruse et Hans Ulrich Rudolf, 900 Jahre Heilig-Blut-Verehrung in Weingarten 1094-1994, en trois volumes, Thorbecke, Sigmaringen, 1994

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source[modifier | modifier le code]