Procédés spéciaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme de « procédés spéciaux » est principalement utilisé dans la norme aéronautique EN 9100.

Définition[modifier | modifier le code]

Procédé, dont les résultats ne peuvent être entièrement vérifiés a posteriori par un contrôle ou un essai du produit, et dont la conséquence de déficiences dans la mise en œuvre, ne peuvent apparaître qu’à l’utilisation de ce produit.

Quelques exemples[modifier | modifier le code]

Soudage de deux éléments[modifier | modifier le code]

Comment s’assurer que les propriétés de la soudure sont conforme au cahier des charges, caractéristiques mécaniques, résistance aux divers modes de sollicitation, fragilisation, comportement dynamique ?

Collage de deux éléments[modifier | modifier le code]

Impossible de savoir si 2 pièces assemblées par collage sont bien collées.

Traitement thermique des métaux[modifier | modifier le code]

Comment s'assurer que la totalité de la pièce traitée est conforme aux spécifications demandées ?
(Un essai de dureté ne peut être réalisé que sur certaines zones de la pièce et un essai de résistance mécanique ou un examen micrographique nécessitent une éprouvette qui, même si elle est attenante, ne représente pas obligatoirement la totalité de la pièce. C'est pourquoi, dans l'industrie aéronautique notamment, le traitement thermique a été classé parmi les procédés spéciaux.)

Traitement de surface d'une pièce mécanique[modifier | modifier le code]

Comment s’assurer que la pièce traitée tient les exigences de corrosion, tribologie, etc, et que les caractéristiques de fragilisation, fatigue sont conformes aux critères de dimensionnement ?

Contrôle non destructif[modifier | modifier le code]

Comment s’assurer que tous les défauts ont bien été mis en évidence ?

Qualification des procédés spéciaux[modifier | modifier le code]

La réponse aux exigences de la norme passe par trois phases.

Spécifier[modifier | modifier le code]

Définir les exigences techniques en termes de :

  • Paramètres de mise en œuvre ;
  • Exigences de caractéristiques sur pièces et/ou sur éprouvettes.

Qualifier[modifier | modifier le code]

S’assurer que les moyens mis en œuvre permettent de répondre aux exigences spécifiées :

  • Installations ;
  • Opérateurs.

Valider[modifier | modifier le code]

Vérifier que le traitement appliqué à la pièce répond aux exigences de définition :

  • Fiche technique opératoire ;
  • PV de validation.

La maîtrise des procédés spéciaux est une étape incontournable pour l'obtention du certificat EN 9100 qui permet de fournir des pièces à l'industrie aéronautique.