Procédé orthodoxe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le procédé orthodoxe est une méthode de transformation du thé noir.

Cette méthode de fermentation du thé nécessite 5 étapes et peut être entièrement artisanale ou industrielle. « Première méthode industrielle développée par les Anglais et elle est encore aujourd’hui utilisée pour la transformation des meilleures récoltes. »[1].

De nos jours, cette méthode est concurrencée par le procédé CTC (en) (Crush, tear, curl c'est-à-dire : Écraser, déchirer, mettre en boule) qui est moins cher mais « donne un thé puissant, mais monogoût et plat, avec peu d'arômes »[2]


On peut reconnaitre les thés produit par la méthode orthodoxe en examinant les feuilles ; elles sont toutes différentes, contrairement aux feuilles modifiées mécaniquement, qui sont identiques entre elles.

Les thés ainsi produits sont plus rares. Ils ne sont habituellement pas vendus dans les supermarchés mais dans des boutiques spécialisées. Le plus souvent, ils proviennent d'Inde, le plus gros producteur de thés noirs au monde. La région spécialiste est Darjeeling. On peut aussi en trouver du Sikkim. [réf. nécessaire]

Les 5 étapes[modifier | modifier le code]

La fermentation du thé est réalisée en 5 étapes[2],[3],[4],[5],[6] :

  1. Flétrissage : séchage à l'air libre où dans des greniers spécialement aménagés[7]. Cette étape dure entre 16 à 32h[N 1].
  2. Roulage : « consiste à faire passer les feuilles entre deux rouleaux pour les écraser en douceur. »[8] Cette étape dure entre une demi-heure[3] et une heure[2].
  3. Oxydation ou Fermentation
  4. Dessiccation
  5. Tamisage

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il est aussi indiqué ici une durée de 6 heures mais cela semble être une coquille.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le procédé Orthodoxe », sur http://camellia-sinensis.com/fr/, (consulté le 6 mars 2017).
  2. a, b et c Jean-Marc Ferré, « Les types de thés et leur procédé de fabrication », sur http://chathe.fr (consulté le 6 mars 2017).
  3. a et b « Les procédés de fabrication », sur http://www.jardinsdaromes.com, Jardins d'arômes, (consulté le 6 mars 2017).
  4. « Les procédés de fabrication du thé noir », sur http://www.the-noir.fr, The Noir (consulté le 6 mars 2017).
  5. Charles Heitz, « Le thé noir », sur http://www.lavalleedesthes.fr, La Vallée des thés (consulté le 6 mars 2017).
  6. « Le thé noir », sur https://www.la-boite-a-the.com, La boîte à thé, (consulté le 6 mars 2017).
  7. « Le flétrissage des feuilles de thé », Fabrication du thé, sur http://www.theier.com, Tout savoir sur le thé (consulté le 6 mars 2017).
  8. « Les fondamentaux du thé », sur http://www.twinings.com, Twinings, (consulté le 6 mars 2017).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]