Procédé LD

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
schéma
Principe du convertisseur LD
photo d'une cornue dans un parc
Ancien convertisseur LD de la Henrichshütte (de) à Hattingen.

Le procédé LD ou procédé Linz-Donawitz (de) est un procédé d'affinage de la fonte en fusion en acier. Il s'agit d'un convertisseur à l'oxygène pur, où ce dernier est violemment insufflé par une lance dans le métal en fusion.

La réaction est analogue à celle du procédé Bessemer ou Thomas. Mais on obtient un acier qui peut être utilisé à des usages pour lesquels seuls les aciers Martin-Siemens ou électriques convenaient. Surtout, le procédé est beaucoup plus économique tant par les frais d’installation considérablement moindres de 30 à 40 % que par les frais d’exploitation : on estime que trois convertisseurs de 40 à 50 tonnes remplacent 8 gros fours Martin-Siemens de 250 à 300 tonnes. Cette économie de moyen génère de même d'importants gains d'exploitation, de maintenance et de personnel[1]. En termes de capacité, 2 convertisseurs LD de 180 tonnes produisant 1,5 Mt/an d'acier sont équivalents à 5 fours Martin-Siemens de 300 tonnes chacun. Mais la construction de l'aciérie Martin coute deux fois plus cher à construire : en 1966, elle est estimée à 50 M$ contre 26 M$ pour son équivalent LD[2].

A ses débuts, le procédé LD-AC avait un rendement fer entre 93 et 94 %. En 1973, il atteint 95 %[3].

En 2014, 73,6 % de la production mondiale d'acier est réalisée par ce procédé[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La création d'un complexe sidérurgique maritime à Selzaete : Sidemar », Courrier hebdomadaire du CRISP, CRISP, no 124,‎ 1961 /34, p. 1-25 (DOI 10.3917/cris.124.0001, lire en ligne)
  2. (en) Ralph Anthony Maggio, A simulation model for open hearth steelmaking (thèse), Ohio State University, (lire en ligne [PDF]), p. 162
  3. Affinage des fontes phosphoreuses en une phase avec décrassage en cours de soufflage, Communauté européenne du charbon et de l'acier, (lire en ligne [PDF]), p. 51
  4. (en) « Steel Statistical Yearbook 2015 » [PDF], World Sreel Association, p. 22

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :