Prix du roman d'entreprise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
L'admissibilité de cet article est à vérifier (octobre 2016).
Motif : sources secondaires ? notoriété encyclopédique ?
Vous êtes invité à le compléter pour expliciter son admissibilité, en y apportant des sources secondaires de qualité, ainsi qu'à discuter de son admissibilité. Si rien n'est fait, cet article sera proposé à la suppression un an au plus tard après la mise en place de ce bandeau.
Conseils utiles à la personne qui appose le bandeau

Le Prix du roman d'entreprise et du travail est décerné chaque année à un écrivain francophone dont le roman prend pour toile de fond la vie professionnelle et le travail[1].

Son but est de réactiver une « veine littéraire oubliée[2],[3] », qui prend l’entreprise et le travail comme source d’inspiration.

La remise du prix se déroule au Ministère français du Travail.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le prix a été créé en 2009 par Marie-José Gava, médiatrice, fondatrice de Place de la médiation (médiation et formation en prévention des risques psychosociaux au travail). Il est co-organisé avec Technologia (cabinet en prévention des risques professionnels) et son fondateur Jean-Claude Delgènes qui a organisé l’événement au Ministère du Travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social. 

Le travail et la vie professionnelle recouvrent une dimension romanesque et sont une source d’identification et d’enseignement pour les salariés, comme pour les acteurs sociaux. Par le pouvoir de la fiction, il s'agit donc de mettre l’humain au cœur des préoccupations de l’entreprise, de montrer les possibilités d’une vie professionnelle de qualité, et de relancer le dialogue social en réunissant dans le jury les acteurs sociaux et les spécialistes du monde de l’entreprise (sociologues, personnalités politiques, médecins du travail, DRH, représentants syndicaux, avocats, journalistes).

Le prix a successivement été remis aux lauréats par les Ministres du Travail Xavier Darcos[4],[5], Michel Sapin[6], François Rebsamen[7] et Myriam El Khomri[8].

La huitième édition du Prix est prévue au Ministère du Travail, en mars 2017.

Jury de lecture[modifier | modifier le code]

Depuis 2009, le jury est composé de personnalités issues du monde de l’entreprise, des partenaires sociaux, des sciences humaines, de la littérature[9][réf. insuffisante]. Les membres du jury 2016 sont :

  • Yves Barrou, responsable du Cercle des DRH Européens.
  • Marie-Laurence Bertrand (CGT).
  • Françoise Def, conseillère nationale UNSA.
  • Philippe Duport, journaliste à France Info.
  • Vincent de Gaulejac, sociologue (Université Paris René Diderot).
  • Jean-Pierre Godefroy, Sénateur de la Manche.
  • Hervé Gosselin, inspecteur à l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS).
  • Frédéric Grivot, vice-président de la CGPME.
  • Romain Lancrey-Javal[10], professeur de Lettres au lycée Fénelon (conseiller littéraire du Prix).
  • Michel Ledoux, avocat en droit social au Barreau de Paris.
  • Jean-Louis Osvath, inspecteur du travail, Président de l'association L-611-10.
  • Françoise Papacatzis, responsable prévention des risques psychosociaux à Dupont de Nemours France.
  • Jean-Frédéric Poisson, député des Yvelines
  • Bernard Salengro, médecin du travail (CFE-CGC).
  • Jean-Christophe Sciberras, DRH du groupe Solvay, membre de l'ANDRH (Association nationale des DRH).
  • Emmanuelle Souffi, journaliste à Liaisons Sociales.
  • Emilie Trigo, secrétaire nationale UNSA.    

Liste des lauréats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thérèse Sepulchre et Dominique-Anne Michel, « La vie au travail, nouveau genre romanesque ? », L'Expansion Management Review,‎ , p. 130–130 (ISSN 1254-3179, lire en ligne)
  2. « Ecrire le travail », sur Gestes (Groupe d'étude sur le travail et la souffrance au travail) (consulté le 25 octobre 2016)
  3. « Le travail, objet littéraire. », sur Place de la Médiation
  4. « Un prix du roman d'entreprise », sur lesechos.fr,‎ (consulté le 17 octobre 2016)
  5. « L'entreprise comme dans un roman... ou presque », LEntreprise.com,‎ (lire en ligne)
  6. placedelamediation, « Discours de Michel Sapin, Ministre du Travail, au Prix du roman d'entreprise »,‎ (consulté le 16 octobre 2016)
  7. « Cérémonie de remise du 6ème Prix du Roman d'Entreprise et du Travail - Discours - Ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social », sur travail-emploi.gouv.fr (consulté le 17 octobre 2016)
  8. « Remise du 7ème prix du roman de l’Entreprise et du Travail - L'actualité du ministère - Ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social », sur travail-emploi.gouv.fr (consulté le 15 octobre 2016)
  9. « Cérémonie de remise du 7ème prix du roman d'entreprise et du travail - 9 mars 2016 », sur Flickr (consulté le 15 octobre 2016)
  10. « Le travail est essentiel au bien-être des salariés », sur Place de la Médiation
  11. « Miroir Social - Aude Walker (« Un homme jetable ») reçoit le Prix du roman d’entreprise 2013, remis par Michel Sapin », sur www.miroirsocial.com (consulté le 15 octobre 2016)
  12. placedelamediation, « Aude Walker, lauréate 2013 du Prix du Roman d'entreprise et du travail »,‎ (consulté le 16 octobre 2016)
  13. « 7e édition du Prix du roman d'entreprise et du travail récompense Slimane Kader | Force Ouvrière », Force Ouvrière,‎ (lire en ligne)
  14. Technologia, « PRET 2016 »,‎ (consulté le 16 octobre 2016)
  15. « Littérature : "Avec vue sous la mer", lauréat du prix du roman de l'entreprise et du travail », sur www.wk-rh.fr (consulté le 16 octobre 2016)
  16. Les Echos, « Le travail et ses mots », Quotidien,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Romain Lancrey-Javal, Le thème du travail dans la littérature, Paris, Bertrand Lacoste, .

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • www.prixduromandentreprise.fr
  • Le mot-dièse (ou hashtag) PRET + Année du prix, permet à compter de l'édition 2017 de suivre l'actualité sur les réseaux sociaux et notamment Twitter.