Prix du livre allemand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le prix du livre allemand (Deutscher Buchpreis, DBP) est attribué chaque année depuis 2005 à un roman de langue allemande par l’association des libraires allemands (Börsenverein des Deutschen Buchhandels) lors de la Foire du livre de Francfort.

Les partenaires sont la Foire du livre de Francfort, la ville de Francfort-sur-le-Main et aussi, depuis 2008, Paschen & Companie et la fondation de la Caisse d’épargne de Francfort. Depuis 2007, le Deutscher Buchpreis est soutenu par le Spiegel, les éditions Langenscheidt. La Deutsche Welle et le Deutschlandfunk coopèrent avec l’association des libraires. L’auteur du roman sélectionné reçoit 25 000 euros, et les cinq autres finalistes 2 500 euros chacun. Dans l’espace de langue allemande, la renommée du prix est comparable à celle du prix Goncourt ou du prix Booker.

Mode de sélection[modifier | modifier le code]

Les éditeurs allemands, autrichiens et suisses désignent deux titres parmi les romans publiés entre le mois d’octobre de l'année précédente et le mois de septembre de l’année du prix. Le jury est composé du commissaire du gouvernement fédéral pour la culture et des médias et de neuf à dix représentants de l'industrie de l'édition et des médias, sélectionnés chaque année : il s’agit de deux écrivains, quatre journalistes et d’un libraire littéraire.

Le jury parcourt tous les titres et sélectionne environ 20 titres. Cette liste (long list) est publiée en août. Dans cette pré-sélection, les juges choisissent six finalistes dans une liste publiée en septembre, c'est la short list. C’est le lundi précédent l’ouverture de la Foire du livre de Francfort en octobre qu’est connu le roman primé.

Critique[modifier | modifier le code]

En 2008 a été initié une controverse sur le sens du prix et sur ses modalités d’attribution[1]. Plusieurs écrivains ont critiqué les choix arbitraires qui seraient opérés sur des critères « extra- littéraires »[2] ainsi que l’obligation de présence faites aux nominés. Le journaliste Wolfram Schütte, en accord avec Monika Maron, a déclaré que le prix n’était pas un prix littéraire mais un prix commercial inféodé aux chaînes de libraires avides de bestsellers. On perdrait ainsi le savoir éditorial original de la littérature de langue allemande qui permet de traduire la plupart de la littérature mondiale[3].

Nominations et lauréats[modifier | modifier le code]

2005[modifier | modifier le code]

  • Jury 2005
    • Verena Auffermann, écrivaine et critique
    • Klaus Bittner, libraire à Cologne
    • Volker Hage, rédacteur culturel (Der Spiegel)
    • Wolfgang Herles, écrivain et rédacteur (aspekte)
    • Bodo Kirchhoff, écrivain
    • Armin Thurnher, éditorialiste, Vienne
    • Juli Zeh, écrivaine

2006[modifier | modifier le code]

2007[modifier | modifier le code]

2008[modifier | modifier le code]

  • Jury 2008
    • Christoph Bartmann, chef du département Culture et information au siège de l'Institut Goethe à Munich, critique littéraire
    • Martin Ebel, rédacteur littéraire à Zürich (Tages-Anzeiger)
    • Meike Feßmann, critique littéraire indépendante
    • Jens Jessen, (Die Zeit)
    • Manfred Keiper, libraire à Rostock
    • Rainer Moritz, directeur de la Maison de la littérature à Hambourg
    • Michael Schmitt, critique littéraire

2009[modifier | modifier le code]

  • Jury 2009
    • Richard Kämmerlings, rédacteur littéraire (Frankfurter Allgemeine Zeitung)
    • Michael Lemling, Librairie Lehmkuhl Munich
    • Martin Lüdke, critique littéraire
    • Lothar Müller, rédacteur (Süddeutsche Zeitung)
    • Iris Radisch, rédacteur littéraire (Die Zeit)
    • Daniela Strigl, université de Vienne
    • Hubert Winkels, rédacteur littéraire (Deutschlandfunk) et porte-parole du jury

2010[modifier | modifier le code]

  • Finalistes (Shortlist):
    • Georgs Sorgen um die Vergangenheit oder im Reich des heiligen Hodensack-Bimbams de Prag de Jan Faktor
    • September. Fata Morgana de Thomas Lehr
    • Andernorts de Doron Rabinovici
    • Rabenliebe de Peter Wawerzinek
    • Dinge, die wir heute sagten de Judith Zander
  • Jury 2010 :
    • Jobst-Ulrich Brand, rédacteur littéraire (Focus)
    • Julia Encke, critique littéraire (Frankfurter Allgemeine Zeitung) et porte-parole du jury
    • Thomas Geiger, Literarisches Colloquium de Berlin
    • Ulrich Greiner, rédacteur littéraire (Die Zeit)
    • Burkhard Müller, critique littéraire (Süddeutsche Zeitung)
    • Ulrike Sander, Osiandersche Librairie à Tübingen
    • Cornelia Zetzsche, rédacteur littéraire au Bayerischer Rundfunk

2011[modifier | modifier le code]

  • Grand prix
    • Quand la lumière décline. Roman d'une famille de Eugen Ruge
  • Finalistes (Shortlist) :
    • Gegen die Welt de Jan Brandt
    • Wunsiedel de Michael Buselmeier
    • Das Mädchen de Angelika Klüssendorf
    • Blumenberg de Sibylle Lewitscharoff
    • Die Schmerzmacherin de Marlene Streeruwitz
  • Longlist (sans Shortlist) :
    • Letzte Fischer de Volker H. Altwasser
    • Léon und Louise de Alex Capus
    • Wenn wir Tiere wären de Wilhelm Genazino
    • Dein Name de Navid Kermani
    • Banatsko de Esther Kinsky
    • Gruber geht de Doris Knecht
    • Vorabend de Peter Kurzeck
    • Verfahren de Ludwig Laher
    • Sickster de Thomas Melle
    • Sunset de Klaus Modick
    • Adams Erbe de Astrid Rosenfeld
    • Der Hals der Giraffe de Judith Schalansky
    • Hasenleben de Jens Steiner
    • Sturz der Tage in die Nacht de Antje Rávic Strubel
  • Jury 2011
    • Maike Albath, critique littéraire (Deutschlandfunk, Deutschlandradio Kultur), porte-parole du jury
    • Gregor Dotzauer, Rédacteur littéraire (Tagesspiegel)
    • Ulrike Draesner, écrivaine
    • Ina Hartwig, critique littéraire indépendante
    • Christine Westermann, journalise (WDR)
    • Uwe Wittstock, critique littéraire (Focus)
    • Clemens-Peter Haase (décédé le 14 juillet 2011), responsable du domaine Littérature et traduction au siège de l'Institut Goethe à Munich

2012[modifier | modifier le code]

  • Grand prix :
  • Finalistes (shortlist) :
    • Robinsons blaues Haus de Ernst Augustin
    • Sand de Wolfgang Herrndorf
    • Indigo de Clemens J. Setz
    • Fliehkräfte de Stephan Thome
    • Nichts Weißes de Ulf Erdmann Ziegler
  • Longlist (sans Shortlist)
    • Gutgeschriebene Verluste de Bernd Cailloux
    • Aller Tage Abend de Jenny Erpenbeck
    • Ich nannte ihn Krawatte de Milena Michiko Flašar
    • Johann Holtrop de Rainald Goetz
    • Der Russe ist einer, der Birken liebt de Olga Grjasnowa
    • Die Liebe in groben Zügen de Bodo Kirchhoff
    • Scherbengericht de Germán Kratochwil
    • Bugatti taucht auf de Dea Loher
    • Heimlich, heimlich mich vergiss de Angelika Meier
    • Weitlings Sommerfrische de Sten Nadolny
    • Wir in Kahlenbeck de Christoph Peters
    • Die Laute de Michael Roes
    • Sunrise de Patrick Roth
    • Onno Viets und der Irre vom Kiez de Frank Schulz
  • Jury 2012 :[5]
    • Silke Grundmann-Schleicher (Librairie Schleichers, Berlin)
    • Andreas Isenschmid, critique littéraire (NZZ am Sonntag)
    • Oliver Jungen, critique littéraire indépendant (entre autres pour le Frankfurter Allgemeine Zeitung)
    • Dirk Knipphals, rédacteur littéraire (die tageszeitung)
    • Stephan Lohr, rédacteur littéraire (directeur de la rédaction littéraire de NDR Kultur)
    • Jutta Person, crique indépendante (entre autres pour le Süddeutsche Zeitung, le journal Literaturen, Die Zeit et Philosophie Magazin)
    • Christiane Schmidt, lectrice indépendante

2013[modifier | modifier le code]

  • Finalistes (Shortlist) :
    • Nie mehr Nacht de Mirko Bonné
    • Nichts de euch auf Erden de Reinhard Jirgl
    • Im Stein de Clemens Meyer
    • Die Sonnenposition de Marion Poschmann
    • Die Ordnung der Sterne über Como de Monika Zeiner
  • Longlist (sans Shortlist) :
    • Soutines letzte Fahrt de Ralph Dutli
    • Das größere Wunder de Thomas Glavinic
    • Eine Ahnung vom Anfang de Norbert Gstrein
    • F ((fr) Friedland ) de Daniel Kehlmann
    • Wünsche de Judith Kuckart
    • Der wahre Sohn de Olaf Kühl
    • Unter der Hand de Dagmar Leupold
    • Frühling der Barbaren de Jonas Lüscher
    • Wann wird es endlich wieder so, wie es nie war de Joachim Meyerhoff
    • Regeln des Tanzes de Thomas Stangl
    • Carambole de Jens Steiner
    • Vogelweide de Uwe Timm
    • Berlin liegt im Osten de Nellja Veremej
    • Reise an den Rand des Universums de Urs Widmer
  • Jury 2013 :[6]
    • Helmut Böttiger, critique littéraire (Süddeutsche Zeitung)
    • Katrin Lange, Maison de la littérature de Munich
    • Ursula März, éditorialiste au journal Die Zeit
    • Jörg Plath, critique littéraire et journaliste
    • Andreas Platthaus, journaliste (FAZ)
    • Klaus Seufer-Wasserthal, libraire (librairie Rupertus, Salzbourg)
    • Claudia Voigt, rédactrice à la rubrique culturelle du Spiegel

2014[modifier | modifier le code]

  • Finalistes (Shortlist) :
    • Pfaueninsel de Thomas Hettche
    • April de Angelika Klüssendorf
    • Panischer Frühling de Gertrud Leutenegger
    • 3000 Euro de Thomas Melle
    • Der Allesforscher de Heinrich Steinfest
  • Longlist (sans shortlist) :
    • Koala de Lukas Bärfuss
    • Sieben Sprünge vom Rand der Welt de Ulrike Draesner
    • Das Polykrates-Syndrom de Antonio Fian
    • Die Meisen de Uusimaa singen nicht mehr de Franz Friedrich
    • Am Fluss d'Esther Kinsky
    • Zwei Herren am Strand de Michael Köhlmeier
    • Kleine Kassa de Martin Lechner
    • Kastelau de Charles Lewinsky
    • Unternehmer de Matthias Nawrat
    • Das Sandkorn de Christoph Poschenrieder
    • Vor dem Fest de Saša Stanišić
    • Nachkommen de Marlene Streeruwitz
    • Isabel de Feridun Zaimoglu
    • Der aufblasbare Kaiser de Michael Ziegelwagner
  • Jury 2014 :[7]
    • Jens Bisky, Süddeutsche Zeitung
    • Katrin Hillgruber, critique littéraire indépendante
    • Frithjof Klepp, librairie Ocelot, Berlin
    • Susanne Link, librairie Stephanus, Trèves
    • Manfred Papst, NZZ am Sonntag
    • Wiebke Porombka, critique littéraire indépendante
    • Annemarie Stoltenberg, NDR Kultur

2015[modifier | modifier le code]

  • Grand prix :
    • Die Erfindung der Roten Armee Fraktion durch einen manisch-depressiven Teenager im Sommer 1969 de Frank Witzel
  • Finalistes (Shortlist) :
  • Jury 2015 :[8]
    • Markus Hinterhäuser, festival de Vienne
    • Rolf Keussen, libraire
    • Ursula Kloke, libraire
    • Claudia Kramatschek, critique littéraire
    • Ulrike Sárkány, Norddeutscher Rundfunk
    • Christopher Schmidt, Süddeutsche Zeitung
    • Bettina Schulte, Badische Zeitung

2016[modifier | modifier le code]

2017[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]