Prix des femmes architectes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Prix des femmes architectes
Description Prix d'architecture réservé aux femmes inscrites à l'ordre des architectes français
Organisateur ARVHA
Pays Drapeau de la France France
Date de création 2013
Site officiel http://www.femmes-archi.org/

Le Prix des femmes architectes a été lancé par l'Association pour la recherche sur la ville et l'habitat (ARVHA)[1] le 1er juin 2013 avec le soutien du Ministère français de la Culture et de la Communication, du Ministère français des Droits des femmes et de l'Ordre des architectes de France[2],[3].

Ce prix a pour but de mettre en valeur les œuvres et les carrières de femmes architectes, afin que les jeunes femmes architectes puissent s’inspirer des modèles féminins existants, et d’encourager la parité dans une profession à forte dominante masculine.

Historique[modifier | modifier le code]

Lancé en mai 2013, le Prix des femmes architectes bénéficie d'un soutien institutionnel et privé. 106 candidatures sont comptabilisées pour la première édition, pour 451 projets déposés[2],[3],[4]. Le prix 2013 est remis le 16 décembre 2013 par la Ministre de la Culture et la Communication[3],[5],[6].

La seconde édition du prix, lancée en mai 2014[7] avec le soutien des deux mêmes ministères et de l'Ordre des Architectes, reçoit 128 candidatures pour 601 projets[8].

L'année suivante, 158 candidatures sont reçues pour participer à l'édition 2015 du prix, présentant 653 projets. Le jury délibère le 30 octobre 2015 et la cérémonie de remise du Prix se déroule le 11 janvier 2016 au Pavillon de l'Arsenal en présence de la Présidente de l'Ordre des Architectes français, et de la directrice chargée de l'architecture du Ministère de la Culture et de la Communication.[pertinence contestée].

Jury[modifier | modifier le code]

Selon le règlement, le jury est constitué des lauréates de l'année précédente et d'architectes françaises et internationales.

En 2015, le jury, présidé par Madame Angela Deuber, architecte suisse, lauréate du prix arcVision 2015, était composé de représentantes de l’Ordre des Architectes français : Béatrice Auxent, présidente du CROA Nord-Pas-de-Calais et Christine Leconte, élue au CROAIF et secrétaire générale du CNOA. D'Hélène Fernandez, Ministre de la Culture et de la communication, de Laura Peretti, architecte italienne, de Catherine Guyot, architecte-urbaniste, directrice de l'ARVHA.

En 2016, le jury présidé par Theresa Borsuk, architecte anglaise, lauréate 2015 du Prix anglais « Femme architecte de l’année »,  Andréa Klimko, architecte slovaque, directrice de Women Architect, et Olivia Schimek-Hickisch, architecte autrichienne, membre de Women in Architecture, ainsi que OECO Architectes, Corinne Vezzoni, Véronique Descarrières, Agnès Vince, Christine Leconte du CNOA, Béatrice Auxent du CROA Nord-Pas-de-Calais et Catherine Guyot, directrice de l'ARVHA.

En 2017 le jury présidé par Eva Alvarez, architecte espagnole, était composé de Silja Tillner, architecte autrichienne membre de la Chambre de architectes de Vienne et de Fulvia Fagotto fondatrice de l’association des Donne Architetto ainsi que Véronique Joffre, Tania Concko, Amelia Tavella et Ingrid Taillandier ainsi que Vincent Lacaille, chef du bureau de la qualité architecturale au Ministère de la Culture, de Béatrice Auxent du CROA Hauts-de-France et de Catherine Guyot, directrice de l'ARVHA.

Prix décernés[modifier | modifier le code]

A sa création en 2013, le prix récompense les candidates dans trois catégories :

  • pour une carrière de femme architecte,
  • pour une œuvre originale,
  • pour une femme architecte de moins de 40 ans.

Pour l'année 2017, une nouvelle catégorie est créée, pour mettre à l'honneur les travaux d'une architecte internationale.

Lauréates[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

  • Odile Decq, pour le prix de la femme architecte[4],
  • Anne Demians pour l’œuvre originale[4],
  • agence « Des Clics et des Calques » (Camille Besuelle, Nathalie Couineau et Mathilde Jauvin), pour le prix de la jeune femme architecte[4].
  • Françoise Héléne Jourda mention spéciale pour son action sur le développement durable
  • Jocelyne Berhend mention spéciale à titre posthume pour son œuvre consacrée à l'hospitalier;

2014[modifier | modifier le code]

  • Manuelle Gautrand pour le prix de la femme architecte[9],[10] ;
  • Maryam Ashford Brown pour l’œuvre originale ;
  • Agence « Agnès et Agnès » (Agnès Chryssostalis et Agnès Guillemin), pour le prix de la jeune femme architecte ;
  • Renée Gailhoustet, mention spéciale pionnière ;
  • Christiane Schmukle Mollard mention spéciale pour son action sur le patrimoine.

2015[modifier | modifier le code]

  • Corinne Vezzoni pour le prix Femme architecte;
  • Véronique Descharrières pour le prix œuvre originale ;
  • OECO, Coralie Bouscal, Claire Furlan, Vanessa Larrère pour le prix Jeune femme architecte ;
  • Nathalie Régnier-Kagan, mention spéciale du jury;

2016[modifier | modifier le code]

  • Véronique Joffre pour le prix Femme architecte[11]
  • Tania Concko pour le prix de l'oeuvre originale
  • Amelia Tavella pour le prix de la jeune Femme architecte [12]
  • Eliane Castelnau pour la mention spéciale pionnière du jury[13],[14]

2017[modifier | modifier le code]

  • LA Architectures pour le prix jeune femme architecte, avec une mention prix jeune femme architecte décernée à Marie Blanckaert
  • Cécile Mescam pour le prix de l'oeuvre originale
  • Sophie Berthelier pour le prix femme architecte, avec une mention spéciale à Dominique Marrec
  • Carme Pinos pour le prix international, avec une mention spéciale à la sud-africaine Carin Smuts[15]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lancement du Prix des femmes architectes 2013 », sur le site batiactu.fr, 4 juillet 2013.
  2. a et b « Prix des femmes architectes : le palmarès », lecourrierdelarchitecte.com, 18 décembre 2013.
  3. a, b et c « Prix des femmes architectes, rendre visible ce qui est invisible », sur calcia-infos.fr, décembre 2013.
  4. a, b, c et d « Prix des femmes architectes 2013 : le palmarès », LeMoniteur.fr, 17 décembre 2013.
  5. « Agenda du ministre » sur culturecommunication.gouv.fr
  6. « Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture et de la Communication, a remis, le lundi 16 décembre 2013, le "Prix femmes architectes", au Pavillon de l’Arsenal, à Paris », sur le site culturecommunication.gouv.fr, 16 décembre 2013
  7. Site officiel de l'Arvha
  8. « L’ARVHA lance le « Prix des femmes architectes 2014 » sur le site de l'Ordre des architectes, architectes.org
  9. « Le prix de la « Femme architecte » décerné à Manuelle Gautrand », Jean Jacques Larochelle, Le Monde web du 18 décembre 2014.
  10. « La créatrice du showroom Citroën reçoit le prix des Femmes architectes », LeParisien.fr, 16 décembre 2014.
  11. « Prix des femmes architectes 2016 : Une Maison médicale à Caussade réalisée par Véronique Joffre », Batiactu,‎ (lire en ligne)
  12. France 3 Corse ViaStella, « Inseme du 17/02/2017 : Amélia Tavella élue jeune femme architecte 2016 », (consulté le 28 mars 2017)
  13. « L’ARVHA lance la 4e édition du « Prix des Femmes Architectes » - Cyberarchi », sur www.cyberarchi.com (consulté le 28 mars 2017)
  14. Construction21, « Prix Femmes Architectes 2016 », sur construction21.org (consulté le 28 mars 2017)
  15. Huit Femmes Architectes de l'année 2017 récompensées, Batirama, 12 décembre 2017

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « La bonne idée les archidouées », Marie Claire, no 739,‎ , p. 58
  • « Les femmes architectes à l'honneur », Passion Architecture, no 47,‎ , p. 4
  • « Prix des femmes architectes 2013 », Architecture intérieure, no 364,‎ , p. 8
  • « Architecture Odile Decq nommée « femme architecte de l'année » », Le Monde,‎ [réf. insuffisante]

Liens externes[modifier | modifier le code]