Prix des Incorruptibles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le prix des Incorruptibles est le premier prix de littérature jeunesse contemporaine décerné par des jeunes lecteurs, de la maternelle au lycée.

L'objectif du prix est de susciter l'envie et le désir de lire des plus jeunes à travers des sélections de livres de qualité.

Les enfants qui y participent, communément appelés « les Incorruptibles », lisent des livres sélectionnés de leur niveau et votent pour leur titre préféré.

L'association du prix des Incorruptibles a reçu en 2013 l'agrément de l’Éducation Nationale en tant qu'association éducative complémentaire de l'enseignement public[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le prix a été lancé en 1988 par l’association Le prix des Incorruptibles, association loi 1901 de défense de la lecture, reconnue comme « association ressource » dans le cadre du plan de lutte et de prévention contre l’illettrisme du Ministère de la Jeunesse, de l’Éducation Nationale et de la Recherche et comme « association éducative complémentaire de l’enseignement public »[2].

Cette association a été créée à l'initiative de libraires, avec la collaboration de Françoise Xenakis, aujourd’hui présidente d’honneur[3].

La première édition a eu lieu lors de l’année scolaire 1989/1990 et un des lauréats du premier prix des Incorruptibles fut Roald Dahl pour son roman Matilda (Gallimard)[4], dont l’héroïne, une petite fille très intelligente, dévore les livres depuis l’âge de trois ans.

Organisation[modifier | modifier le code]

Des comités de sélection constitués par plus de 1 000 professionnels de l'éducation et de la littérature de jeunesse (enseignants, documentalistes, bibliothécaires, libraires, etc.) choisissent cinq à sept livres par niveau de lecture (maternelle, CP, CE1, CE2/CM1, CM2/6e, 5e/4e ou 3e/Lycée).

Les enseignants, documentalistes, bibliothécaires, animateurs et parents d’élèves souhaitant participer, inscrivent leur école, collège, lycée, bibliothèque, centre de loisirs ou famille entre avril et juillet, à l’association et acquièrent les livres du niveau de leur choix, qu'ils reçoivent en septembre.

Les jeunes participants doivent ensuite lire tous les livres avant fin mai, échanger et partager leur opinion avec leurs camarades, puis voter en mai pour leur livre préféré[5].

Les classes et clubs de lecture participent souvent en parallèle à des animations ludiques et pédagogiques proposées par l’association : des jeux, des quiz, un concours d'illustration. L'association propose également des animations en lien avec les auteurs et les illustrateurs : rencontres, correspondances, et Feuilleton des Incos[6].

Est accessible depuis le site internet un forum (sur lequel les participants peuvent échanger), la liste des structures inscrites par département, ainsi que la bibliothèque Incos qui recense l'ensemble des livres sélectionnés pour le prix des Incos depuis sa création.

Le prix est également présent sur les réseaux sociaux : Facebook et Twitter.

Les adultes (parents d’élèves, enseignants ou coordinateurs du projet) peuvent aussi participer. Leur vote fait l’objet d’un palmarès séparé, qui permet de comparer les goûts selon les différentes générations[7].

Le prix se termine par une proclamation du palmarès en juin par la marraine ou le parrain de l’association.
Les derniers furent Didier Daeninckx pour le 21e prix, Nancy Huston pour le 22e, Jean-Philippe Arrou-Vignod pour le 23e, Bernard Friot pour le 24e, et Eric-Emmanuel Schmit pour le 25e. Elisabeth Brami sera la marraine du 26e prix et du 27e prix.

Lauréats[modifier | modifier le code]

C'est un des rares prix littéraires jeunesse dont les jurés sont des enfants.

Sur les 136 prix de littérature jeunesse existant en France, il est à la première place, avec 415 216 enfants et 21 938 adultes participants, répartis dans plus de 8 000 structures. Le deuxième en nombre de participants est le prix Chronos, créé en 1996 par la Fondation nationale de Gérontologie, avec 35 980 participants pour le prix Chronos 2012[8].

La liste des lauréats depuis la création du prix est consultable sur le site, rubrique Bibliothèque Incos[9].

Lauréats 2012
  • Maternelle: Si tous les éléphants s'appelaient Bertrand, Édouard Manceau (Milan Jeunesse)
  • CP : Surtout, n'ouvre pas la porte, Claire Clément, ill. Gwénola Carrère (Bayard)
  • CE1 : Faim de loup, Eric Pintus, ill. Rémi Saillard (Didier Jeunesse)
  • CE2/CM1 : Bao et le dragon de jade, Pascal Vatinel, ill. Peggy Adam (Actes Sud Junior)
  • CM2/6ème : SOS ange gardien, Véronique Delamarre Bellégo (Oskar Jeunesse)
  • 5ème/4ème : Les Haut-Conteurs T1 : la Voix des rois, Patrick McSpare et Olivier Peru (Scrinéo Jeunesse)
  • 3ème/2nde : Metal mélodie, Maryvonne Rippert (Milan Jeunesse)
Lauréats 2013[10]
  • Maternelle : Les poulets guerriers, Catherine Zarcate et Élodie Balandras (Syros)
  • CP : La culotte du loup, Stéphane Servant et Lætitia Le Saux (Didier Jeunesse)
  • CE1 : L'oiseau arlequin, Pascale Maret et Delphine Jacquot (Thierry Magnier)
  • CE2/CM1 : Vert secret, Max Ducos (Sarbacane)
  • CM2/6ème : Le fantôme de Sarah Fisher, Agnès Laroche (Rageot)
  • 5ème/4ème : Saba, ange de la mort, T.1 : Les chemins de poussière, Moira Young (Gallimard jeunesse)
  • 3ème/2nde : Boys don't cry, Malorie Blackman (Milan Jeunesse)

Lauréats 2014[11]

  • Maternelle : Nina et Nino, Yokococo (Belin)
  • CP : C'est pas moi, c'est mon loup !, Mily Cabrol et Amélie Graux (Milan)
  • CE1 : Arrête de lire !, Claire Gratias et Sylvie Serprix (Belin)
  • CE2/CM1 : Lulu et le brontonsaure, Judith Viorst et Lane Smith (Milan)
  • CM2/6ème : Azami, le cœur en deux, Isabel et Marc Cantin (Nathan)
  • 5ème/4ème : Décollage immédiat, Fabien Clavel (Rageot)
  • 3ème/2nde : Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, Ruta Sepetys (en) (Gallimard Jeunesse)

Lauréats 2015[12],[13]

Lauréats 2016[15]

  • Maternelle : Chut ! On a un plan de Chris Haughton (éditions Thierry Magnier)
  • CP : Chat rouge, chat bleu de Jenni Desmond (éditions Mango Jeunesse)
  • CE1 : Clodomir Mousqueton de Christine Naumman-Villemin, ill. Clément Devaux (éditions Nathan)
  • CE2/CM1 : La Louve de Clémentine Beauvais, ill. Antoine Déprez (Alice éditions)
  • CM2/6e : Banzaï Sakura de Véronique Delamarre-Bellégo (Oskar éditeur)
  • 5e/4e : 14-14 de Silène Edgar et Paul Beorn (éditions Castelmore)
  • 3e/Lycée : Yankov de Rachel Hausfater (éditions Thierry Magnier)

Le Feuilleton des Incos[modifier | modifier le code]

Manon Fargetton et son épreuve papier du Feuilleton des Incos

Parallèlement au prix, l'association organise chaque année le Feuilleton des Incos. Durant un trimestre, plusieurs auteurs de littérature jeunesse correspondent avec des classes de tous niveaux à travers la France. Tous les 15 jours, les auteurs proposent une nouvelle partie de leur histoire et la soumettent à l'appréciation de chacun de leurs lecteurs. Ces derniers réagissent au texte par le biais de trois questions, commentaires ou suggestions. Attention, les élèves ne sont pas co-auteurs du texte.

L'activité peut-être coordonnée par des enseignants, des bibliothécaires ou des animateurs de centres de loisirs[16].

Parmi les auteurs ayant participé, on trouve Chantal Cahour pour Fantôme et carnet magique en 2014 ou Emmanuelle Delafraye en 2015, Véronique Delamarre-Bellégo ou encore Manon Fargetton. Les élèves ont alors parfois l'opportunité de rencontrer l'auteur lorsque le livre est achevé et d'en recevoir un exemplaire, par exemple en 2016 avec Manon Fargetton.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Site du prix des Incorruptibles