Prix de la BnF

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le prix de la BnF est un prix littéraire français créé en 2009 par la Bibliothèque nationale de France.

Historique du prix[modifier | modifier le code]

Créé en 2009 à l'initiative de Jean-Claude Meyer[1] – président du Cercle de la BnF –, le prix de la BnF consacre « un auteur vivant de langue française pour l’ensemble de son œuvre, quelle que soit sa discipline et ayant publié dans les trois années précédentes », cherchant ainsi à témoigner « de la volonté de la Bibliothèque de soutenir la création et la recherche contemporaine française dans tous les domaines de l'écrit[2] ».

Dix membres composent un jury nommé pour trois ans et présidé par le président de la BnF. Doté d'un montant de 10 000 , le prix est également accompagné d'une bourse de recherche consacrée à un travail portant sur l'œuvre du lauréat.

Composition des jurys[modifier | modifier le code]

Lauréats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Paul Veyne remporte le prix de la BNF 2017 par Cécilia Lacour sur livreshebdo.fr le 24 avril 2017.
  2. « Le Prix de la BnF », communiqué de presse du lancement du prix, 18 mai 2009.
  3. « Milan Kundera, lauréat du prix de la BNF », Evene.fr, 29 mai 2012.
  4. « La BNF acquiert un agenda inédit de Proust  », lemonde.fr, 15 octobre 2013.
  5. Bruno Texier, « Mona Ozouf reçoit le Prix de la BnF 2014 », Archimag, 16 avril 2014.
  6. « Michel Houellebecq lauréat du Prix de la BnF 2015 », sur bnf.fr, (consulté le 4 juin 2015)
  7. Paul Veyne, auteur de "Palmyre, l'irremplaçable trésor", lauréat du prix BnF sur Culturebox/France Info le 24 avril 2017.