Prix d'Alembert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le prix d'Alembert, créé en 1984 par la Société mathématique de France, récompense des personnalités dont le travail élargit le champ des mathématiques ou dont l'action permet de diffuser la connaissance des mathématiques. Il est associé au prix Anatole Decerf, remis par la fondation Anatole Decerf sous l'égide de la fondation de France.

Lauréats[1][modifier | modifier le code]

  • 1984
  • 1986
    • l'Association pour le développement de l'enseignement et de la culture mathématiques.
  • 1990
    • Michèle Chouchan, pour ses émissions consacrées aux mathématiques sur France Culture.
  • 1992
  • 1994
  • 1996
    • L'association « EcoutezVoir », pour son action dans le domaine audiovisuel mathématique.
    • Barbara Burke Hubbard, pour son livre Ondes et ondelettes.
  • 1998
  • 2000
    • Élisabeth Busser et Gilles Cohen, pour leurs travaux dans des journaux quotidiens ou mensuels.
    • Gilles Dowek, Benoît Rittaud, Jean-Christophe Novelli et Phong Nguyen, pour leurs conférences données dans le cadre du prix d'Alembert des Lycéens.
  • 2002
    • Jean Brette, Mireille Chaleyat-Maurel, Catherine Goldstein et Gérard Tronel, pour leur campagne d'affiches sur les mathématiques dans les transports en commun et le livret d'accompagnement, dans le cadre de l'« Année 2000, Année Mondiale des Mathématiques ».
    • L'association Fermat-Lomagne.
    • Le prix Anatole Decerf a été attribué à Éric Trouillot pour le jeu de société Mathador.
  • 2004
    • Ex Nihilo, pour une série de six films diffusés en 2003 sur Arte : Carré magique, 20 février 2002 (jour palindromique), Signe, Jonglage, Le Cœur net et Incertitudes.
    • Le prix Anatole Decerf a été attribué à la revue Diagonale.
  • 2006
  • 2008
  • 2010
    • Aurélien Alvarez, Étienne Ghys et Jos Leys, pour leur film Dimensions…une promenade mathématique et le site web associé.
    • Une mention spéciale est accordée à Accromath, revue canadienne de mathématiques[note 1], pour ses travaux en direction de l'enseignement.
  • 2012
    • Robin Jamet pour son action en faveur de la diffusion des mathématiques auprès du jeune public, notamment par la rubrique Magic Math de la revue Science et Vie Junior.
    • Shaula Fiorelli Vilmart et Pierre-Alain Chérix pour leur « triptyque de vulgarisation » comportant l'exposition Les jeux sont faits du Musée d'histoire des sciences de Genève, le projet Apprivoisez le hasard de la Société mathématique suisse et le cahier Les jeux sont faits, rédigé en collaboration avec la Radio télévision suisse.
    • Le prix Anatole Decerf est décerné à Francis Loret pour l'ensemble de son action et en particulier pour la réussite remarquable de l'atelier scientifique Euclide; et à la revue canadienne Accromath (coup de cœur en 2010).
    • Coups de cœur pour le livre Fors intérieurs d'Isabelle Boccon-Gibod, et la compagnie de théâtre scientifique, L'île logique.
  • 2014
  • 2016
    • À l'association marseillaise Pi-day qui organise le 14 mars (), depuis plusieurs années, un manifestation d'ampleur, et notamment, en 2016, un spectacle au théâtre de la Criée qui a attiré 800 personnes.
    • Le prix Anatole Decerf n'a pas été décerné.
  • 2018[2]
    • À Mickaël Launay pour l’ensemble de ses contributions à la popularisation des mathématiques.
    • Coup de cœur pour deux expositions Les mathématiques du ciel[3] et Mathissime.
    • Le prix Jacqueline Ferrand est décerné au projet collaboratif « M@ths en-vie[4] » porté par Carole Cortay et Christophe Gilger, pour l’accent mis sur les premiers cycles de l’apprentissage et l’utilisation parcimonieuse mais extrêmement pertinente des outils numériques.
    • Mention spéciale au travail pédagogique de François Vigneron[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le contenu des publications est disponible en ligne : voir Accromath, consulté le 15 juillet 2010

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir la liste détaillée des lauréats.
  2. « Proclamation des résultats des Prix d'Alembert et Jacqueline Ferrand », sur smf.emath.fr, (consulté le 16 mai 2018)
  3. Marie Lhuissier, Olga Romaskevich et Valentin Seigneur, « Les mathématiques du ciel » (consulté le 16 mai 2018)
  4. « M@ths en-vie » (consulté le 16 mai 2018)
  5. « Page personnelle de François Vigneron » (consulté le 16 mai 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]