Prix Tuvalu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Prix Tuvalu du dérèglement climatique était un prix décerné chaque année de 2004 à 2008 par un jury composé d’associations écologistes internationales (Agir pour l'environnement, Réseau Action Climat et Transport et Environnement). Le nom de ce prix vient de l'archipel de Tuvalu, menacé d'engloutissement par la montée des eaux consécutive au réchauffement climatique.

Cet « antiprix » épingle un « acteur politique ou économique ayant montré son incapacité à agir en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique ».

Attribution du prix Tuvalu[modifier | modifier le code]

Année Acteur épinglé Explication
2004 Mercedes-Benz Pour le 4x4 G500 Cabriolet émettant 400 grammes de CO2 par kilomètre parcouru, soit plus de 80 tonnes par véhicule en fin de vie[1]
2005 Volkswagen Pour le 4x4 diesel Touareg V10 rejetant 346 grammes de CO2 par kilomètre parcouru[2].
2006 José Manuel Barroso Pour son discours en faveur du développement durable et l'absence de volonté pour sa mise en pratique.
2007 Peugeot Citroën Pour le 4x4 4007, de Peugeot, rejetant 194 grammes de CO2/km parcouru en cycle mixte, soit plus de 250 g de CO2/km en cycle urbain, climatisation incluse[3].
2008 Renault Pour le 4x4 Renault Koleos rejetant 191 grammes de CO2/km parcouru en cycle mixte.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le prix « TUVALU » du dérèglement climatique remis à Mercedes-Benz », Agir pour l'Environnement - Réseau Action Climat France - France Nature Environnement - 25 mai 2004.
  2. « Prix "Tuvalu" du dérèglement climatique », Réseau Action Climat France et l’association Agir pour l’Environnement - 12 avril 2005.
  3. « Le groupe PSA Peugeot-Citroën reçoit le prix Tuvalu du dérèglement climatique », Actu-environnement - 13 mars 2007.