Prix Stella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Prix Stella
Nom original (en) Stella Awards
Prix remis Aucun : prix parodique
Organisateur Randy Cassingham
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de création 2002 (définitivement arrêté en 2012)
Site officiel http://www.stellaawards.com/

Le prix Stella (en anglais Stella Awards) est un prix parodique américain inventé par le journaliste et humoriste américain Randy Cassingham et remis chaque année, entre 2002 et 2007, à des personnes ayant entamé des poursuites outrancières ((en) Frivolous litigation), tentant manifestement d'abuser du système judiciaire américain[1].

Ce prix tire son nom de Stella Liebeck, plaignante dans l'affaire Liebeck v. McDonald's Restaurants, qui bénéficia, en premier jugement, d'une indemnité de 2,9 millions de dollars américains (réduite à à 640 000 dollars puis d'un accord tenu secret[2],[3]) pour s'être gravement brûlée avec un gobelet de café de McDonald's dans sa voiture[1],[4].

Randy Cassingham, inspiré par le prénom de la plaignante dans cette affaire créa, en 2002, un site Internet nommé « The TRUE Stella Awards[5] » et faisant le recensement de cas de poursuites judiciaires abusives faites aux États-Unis.

En 2005, il publia le livre The True Stella Awards: Honoring real cases of greedy opportunists, frivolous lawsuits, and the law run amok afin de contrer les nombreuses contrefaçons, rumeurs et légendes urbaines qui sont véhiculées à ce sujet sur l'Internet[1].

En juillet 2012, Randy Cassingham annonce sa décision d'arrêter le Prix Stella[1].

Gagnants[modifier | modifier le code]

  • 2002 : les sœurs Janice Bird, Dayle Bird Edgmon et Kim Bird Moran. Elles poursuivirent l'hôpital ayant soigné leur mère pour la détresse émotionnelle qu'elles ont éprouvée en voyant les médecins s'occuper de cette dernière. Elles ont été déboutées par la cour suprême de Californie[6].
  • 2003 : la ville de Madera, en Californie. Cette dernière poursuivit la compagnie Taser, un fabricant de pistolet à impulsion électrique, à la suite de la mort accidentelle d'un suspect. Ce dernier, menotté, se débattait durant son arrestation. La policière Marcy Noriega voulut le maîtriser à l'aide de son Taser, mais, dans le feu de l'action, elle confondit ce dernier avec son arme de service, tirant une balle en pleine poitrine du suspect. La ville affirma que la compagnie devait payer pour toutes les demandes d'indemnités faites par la famille du défunt[7].
  • 2004 : Mary Ubaudi du Comté de Madison, Illinois. À la suite d'un accident de voiture, elle poursuivit Mazda pour ne pas avoir donné des instructions sur l'utilisation sécuritaire et appropriée d'une ceinture de sécurité[8].
  • 2005 : Christopher Roller de Burnsville, Minnesota. Il poursuivit David Copperfield et David Blaine pour qu'ils révèlent leurs secrets. Affirmant être Dieu, Roller prétendait que ces magiciens défiaient les lois de la physique, ce qui demande des pouvoirs divins. Ainsi, d'une certaine manière, ils volaient ces pouvoirs à Roller[9].
  • 2006 : Allen Ray Heckard de Portland, Oregon. Affirmant ressembler à Michael Jordan et disant être souvent confondu avec ce dernier, il poursuivit l'athlète et le cofondateur de Nike, Phil Knight, pour diffamation, blessures physiques et émotionnelles et souffrance, pour un total de 832 millions de dollars américains[10].
  • 2007 : Roy L. Pearson Jr., un juge de Washington DC. Il poursuivit pour 65 millions de dollars américains une compagnie de nettoyage à sec pour la perte d'un pantalon (au préjudice s'élevant à 10,5 dollars) et préjudice moral (détresse mentale), et fit appel de la décision quand le tribunal le débouta pour mauvaise foi[11],[12].

Faux et autres prix[modifier | modifier le code]

Il existe également de faux Prix Stella circulant sur Internet[3],[13],[14].

D'autres prix loufoques existent tels les Darwin Awards (suicides utiles) et les Not my Job Awards (flemmardise au travail)[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en-US) « All True Cases », sur True Stella Awards (consulté le 2 septembre 2019)
  2. (en-US) « The 'Real' Stella's Case », sur True Stella Awards (consulté le 2 septembre 2019)
  3. a b et c (en) « Stella Awards - Hoaxbuster », sur www.hoaxbuster.com, (consulté le 2 septembre 2019)
  4. (en) Farrell Jr., Paul (June 24, 2011). "'Hot Coffee' burns tort reform agenda". Charleston Gazette. Retrieved June 28, 2011.
  5. (en-US) « All True Cases », sur True Stella Awards (consulté le 2 septembre 2019)
  6. (en-US) « The 2002 Stella Awards Winners », sur True Stella Awards (consulté le 2 septembre 2019)
  7. (en-US) « The 2003 Stella Awards Winners », sur True Stella Awards (consulté le 2 septembre 2019)
  8. (en-US) « The 2004 Stella Awards Winners », sur True Stella Awards (consulté le 2 septembre 2019)
  9. (en-US) « The 2004 Stella Awards Winners », sur True Stella Awards (consulté le 2 septembre 2019)
  10. (en-US) « The 2006 Stella Awards Winners », sur True Stella Awards (consulté le 2 septembre 2019)
  11. (en-US) « The 2007 Stella Awards Winners », sur True Stella Awards (consulté le 2 septembre 2019)
  12. "The Great American Pants Suit". Wall Street Journal. June 18, 2007. Archived from the original on 2007-06-20. Retrieved 2007-06-21. It's nice to see that even the organized plaintiffs bar piously deplores Mr. Pearson's abuse of the law. It would be even nicer if they agreed to stop opposing reforms that would give the Chungs of the world a fighting chance the next time around.
  13. « Pittsburgh Post-Gazette - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le 2 septembre 2019)
  14. (en-US) David Mikkelson, « Stella Awards », sur Snopes.com (consulté le 2 septembre 2019)

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) Randy Cassingham, The True Stella Awards : Honoring real cases of greedy opportunists, frivolous lawsuits, and the law run amok. Dutton Adult. Penguin Group. November 2005. pp. 352. ISBN 0-525-94913-5.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]