Prix Marianne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Marianne d’Or.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marianne (homonymie).
Panonceau de notaire

Le prix Marianne est un prix littéraire, créé en 1999 par la Chambre des notaires de la Moselle à l’initiative de son président de l’époque. Son nom provient du fait que Marianne est le nom de l’emblème de la République que l’on retrouve sur le panonceau des études et du sceau des notaires.

Ce prix est à la fois une action culturelle, originale pour une chambre des Notaires, puisque la Chambre des Notaires de la Moselle est partenaire du salon du Livre organisé chaque année à Metz (appelé à l’origine « Été du Livre » et aujourd’hui devenu le « Festival littérature & journalisme »), et une opération de communication destinée à faire connaître le notariat « autrement ». C’est pourquoi la remise du prix est organisée chaque année lors du salon, entre avril et juin, à l’issue d’un déjeuner toujours pris dans le même restaurant, en présence de la presse locale, dont Le Républicain lorrain également partenaire du salon[réf. nécessaire].

Le prix Marianne est ouvert à tous les genres littéraires[1] à l’exclusion du roman : essais, biographies, études historiques, scientifiques ou politiques, nouvelles, et même poèmes. Il doit exister une parfaite adéquation entre la clarté de la pensée et l’expression écrite à l’image du travail du notaire imprégné de rigueur de la pensée et de l’écrit.

Le jury[2]est composé de neuf notaires et du directeur général des finances publiques (la Caisse des dépôts et consignations ayant pendant quelques années soutenu financièrement ce prix, relayé aujourd'hui par le soutien du cabinet de généalogie Coutot-Roehrig). Il a été présidé pendant plus de dix ans par Jean Favier, historien et membre de l’Institut. Il a été remplacé pour raison de santé par Dominique Barbéris, première lauréate du prix Marianne. Chacun des membres du jury fait une moisson de livres de l’année en cours d’auteurs français ou francophones. Au mois de décembre, le jury se réunit pour mettre en commun ses différents choix et retenir entre onze et treize ouvrages. Ces ouvrages sont soumis à la sélection du jury qui se réunit en mars[réf. nécessaire].

Lauréats[modifier | modifier le code]

Lauréats[3],[4] :

Références[modifier | modifier le code]