Prix Henry-Jousselin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le prix Henry-Jousselin, de la fondation du même nom, est un ancien prix annuel de l'Académie française, créé en 1938 et « destiné à récompenser une œuvre de poésie légère (genre de poésie fugitive et facile comme la chanson) »[1].

Lauréats[modifier | modifier le code]

  • 1947 : Comte de Mougins-Roquefort pour La Muse vagabonde
  • 1950 : Suzanne Buchot pour La Ronde en fleur
  • 1951 : Louis Feste-Roussel pour Chansons et tableau
  • 1952 : Lucienne Jouan pour À la marelle
  • 1954 :
    • Jane Guégan pour La Tour du rêve
    • Jeanne Prous-Guillaumie pour Les Menthes et les Sauges
  • 1955 :
    • Elvire Bricout pour En marge d’une légende
    • Émile Tourlac pour Quelques chansons
  • 1956 : Paule Servonain-Meillier pour Feu rouge, feu vert
  • 1957 : J-M Simon pour Jeunesse
  • 1960 : Jacqueline Audibert pour Arabesques
  • 1961 : Bernard Guillaumet pour Les Papillons du bon gueux
  • 1963 : Armand Got pour Bestival
  • 1966 : Jean Berthet pour Psaumes païens et Paroles sans romances
  • 1967 : Roger Moret pour Vagabondages
  • 1968 : Dieuw Schepel pour On m’a dit
  • 1971 : Marie-Antoinette Porz-Even pour Les chants de Sarah
  • 1974 :
  • 1975 : Marguerite Grépon pour L’Être
  • 1976 :
    • Charles Bory pour Moyette
    • Andrée Rat-Patron pour Flamme du cri
  • 1978 : Jean Fournier (1920-....) pour Les Soleils morts
  • 1979 : Paul Thierrin pour Les Limonaires
  • 1980 : Lyne Corbière-Friera pour L’Enfant de porcelaine
  • 1981 : Pascal Perrat pour Un regard peut-être
  • 1982 : Michel Beau pour Scriptoformes
  • 1983 : Louis-Pierre Bouquet pour Éclaircies
  • 1985 :
    • Jean Jullion (1921-2001) pour Variations
    • Georges Raynal pour Fables. Chroniques animales contemporaines
  • 1986 : Yves Duteil pour l'ensemble de ses chansons
  • 1987 : Charles Dumont pour l'ensemble de ses chansons

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Prix Henry-Jousselin », sur Académie française (consulté le 25 janvier 2021)
  2. « Maurice Courant », sur maurice_courant.pagesperso (consulté le 24 décembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]