Prix Alois Kottmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Prix Alois Kottmann (en allemand Alois-Kottmann-Preis) est un prix annuel international pour le violon classique, décerné à des violonistes internationaux extraordinaires.

Le prix est attribué en coopération avec la ville de Francfort-sur-le-Main. La compétition a lieu tous les ans en mai/juin, dans le cadre des Journées Internationales de la Musique de Hesse/Main-Taunus/Hofheim (en), à Hofheim am Taunus, dans le Land de Hesse[1],[2]. Après la compétition, le prix est remis par le maire de Francfort au cours d'une cérémonie dans la Salle des Limpurg à l'hôtel de ville de Francfort, le Rathaus Römer.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cérémonie dans la Salle des Limpurg à l'hôtel de ville de Francfort-sur-le-Main, le Rathaus Römer

Le prix Alois Kottmann a été fondé en 2001 par le Professeur Alois Kottmann (de), violoniste allemand et enseignant à l'université[3].

Dans les premières années de la compétition il n'y avait qu'un seul lauréat par an, avec des prix spéciaux (Sonderprämien) en complément. En 2005, pour la première fois le prix était décerné à deux personnes. En 2006 et 2007, on annonçait, en plus des prix spéciaux, aussi des Besondere Anerkennung, ou Mentions honorables. En 2007, le Prix Bach de la ville de Hofheim am Taunus était conféré dans le cadre de la compétition à Sabrina-Vivian Höpcker (Allemagne). En 2010 il y avait un premier et deuxième prix, et d'autres compétiteurs recevaient des Lobende Anerkennung (Mention avec louanges).

Intention du prix[modifier | modifier le code]

Le prix est destiné à soutenir la tradition du violon pratiquée à Francfort par Carl Flesch, tradition représentée plus tard notamment par Alma Moodie et Max Rostal. Dans la sélection du lauréat, les juges mettent l'accent sur la rigueur classique, sur la compréhension artistique et stylistique de l'œuvre présentée, et sur un ton chantant qui exprime et marque la personnalité du violoniste[4],[5].

« On peut reconnaître un grand violoniste par le ton, mais chez les jeunes, aujourd'hui, ce n'est souvent pas possible. Ce qu'on entend d'eux, c'est joué avec éclat, mais sans personnalité reconnaissable. Le violon a été créé car l'homme pouvait aussi chanter avec lui. »

— Alois Kottmann (traduit en français)[6]

Dotation[modifier | modifier le code]

Le prix est de 3 000 €. En outre, il y a des attributions de prix spéciaux (Sonderprämien), un médaille en argent, et un certificat[7].

Règles de la compétition[modifier | modifier le code]

La compétition est ouvert aux violonistes de toutes les nations, sans limite d'âge[7]. Un an avant la compétition, les morceaux à jouer sont publiés. Ces morceaux changent tous les ans. La mémorisation du morceau n'est pas nécessaire. La date limite d'inscription est actuellement en avril.

Jury[modifier | modifier le code]

Les membres du jury sont: Margit Neubauer (chant), le professeur Alois Kottmann, et Boris Kottmann (violon).

Lauréats du Prix Alois Kottmann[modifier | modifier le code]

An Lauréat Pays Prix spécial Pays Mention honorable Pays
2001 Bojidara Kouzmanova (en) Drapeau de la Bulgarie Bulgarie Patricia Gross Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Vivien Wald Drapeau de l'Allemagne Allemagne
2002 Ara Lee Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud Giuseppe Carotenuto Drapeau de l'Italie Italie
Almut Frenzel Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Andrea E.-I. Kim Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Vivien Wald Drapeau de l'Allemagne Allemagne
2003 Maria Azova (de) Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan Myung-Eun Lee Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Johanna Schlüter Drapeau de l'Allemagne Allemagne
David Schultheiss Drapeau de l'Allemagne Allemagne
2004 Julia-Evelyn Zis Drapeau de la Pologne Pologne Almut Frenzel Drapeau de l'Allemagne Allemagne Eun-Ae Kim Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
2005 Aya Muraki Drapeau des États-Unis États-Unis/Drapeau du Japon Japon Marie-Luise Dingler Drapeau de l'Allemagne Allemagne Anna Knopp Drapeau de l'Autriche Autriche
Yoriko Muto Drapeau du Japon Japon Dina Zemtsova Drapeau de la Russie Russie Viviane Waschbüsch Drapeau de l'Allemagne Allemagne
2006[8] Yeo Young Yoon Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud Zsuzsanna Czentnár Drapeau de la Hongrie Hongrie Bahadir Arkiliç Drapeau de la Turquie Turquie
Myung Eun Lee Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
2007[9] Chloé Kiffer Drapeau de la France France Rebecca Martin Drapeau de l'Allemagne Allemagne Célia Schann Drapeau de la France France
Istvan Horvath Drapeau de l'Allemagne Allemagne
2008 Yan Yan Chang Drapeau de la République populaire de Chine Chine Byol Kang Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Martina Trumpp Drapeau de l'Allemagne Allemagne
2009[10],[11] Célia Schann Drapeau de la France France Ludwig Dürichen Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Marcus Tanneberger (en) Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Harim Chun Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
2010[12],[13],[14] 1. Jayoung Jeon Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud Liv Migdal (de) Drapeau de l'Allemagne Allemagne /Drapeau de la Suède Suède C. Christopher Drapeau de la République de Chine Taïwan
2. Oleksii Semenenko Drapeau de l'Ukraine Ukraine Katja Schott Drapeau de l'Ukraine Ukraine
2011[15] Senta Johanna Kraemer Drapeau de l'Allemagne Allemagne Saschka Haberl Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Bo Xiang Drapeau de la République populaire de Chine Chine
2012[16],[17] prix non décerné ./. prix non décerné ./. Jon Hess-Andersen Drapeau du Danemark Danemark
Stephanie Appelhans Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Anna Neubert Drapeau de l'Allemagne Allemagne
2013[18] Olga Arnakuliyeva Drapeau de l'Ukraine Ukraine Brenda Frasier Drapeau des États-Unis États-Unis SuJin Ann Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Lisa Maria Schumann Drapeau du Japon Japon /Drapeau de l'Allemagne Allemagne Mika Seifert Drapeau de la Finlande Finlande /Drapeau de l'Allemagne Allemagne Verena Kurz Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Laura Zarina Drapeau de la Lettonie Lettonie Julia Weissmann Drapeau de la Russie Russie Katja Pletzsch Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan
2014[19] Verena Kurz Drapeau de l'Allemagne Allemagne Yonjoo Kang Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Sofia Roldan-Cativa Drapeau de l’Argentine Argentine
Antonia-Sophie Pechstaedt Drapeau de l'Allemagne Allemagne Jeanine Thorpe Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Lea Hausmann Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Prix Alois Kottmann » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur kulturportal-hessen.de
  2. (de) « Internationale Musiktage Hessen Main-Taunus Hofheim » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur hofheim.de
  3. (de) « Alois Kottmann-Preis : Alois Kottmann-Preis für klassisches, sangliches Violinspiel in Verbindung mit der Stadt Frankfurt a.M. », sur kultur-frankfurt.de (consulté le 28 juillet 2015)
  4. (de) « Kottmann-Preis », sur internationale-musiktage.de (consulté le 28 juillet 2015)
  5. (en) « Kottmann Prize », sur alois-kottmann.de (consulté le 28 juillet 2015)
  6. (de) Kristiane Schengbier, « Der Streiter für den guten Ton », sur Frankfurter Rundschau,‎ (consulté le 28 juillet 2015)
  7. a et b (de) « Alois Kottmann Preis für klassisches-sangliches Violinspiel », sur miz.org (Centre d'information musicale d'Allemagne),‎ (consulté le 28 juillet 2015)
  8. (de) « Alois-Kottmann-Preis » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur dasorchester.de
  9. (de) « Alois-Kottmann-Preis für klassisches sangliches Violinspiel » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur dasorchester.de
  10. (de) « Célia Schann, Harim Chun und Marcus Tanneberger gewinnen Alois-Kottmann-Preis 2009 », sur klassik.com (consulté le 25 juillet 2015)
  11. (de) « Alois-Kottmann-Preis an Célia Schann, Harim Chun und Marcus Tanneberger » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur dasorchester.de
  12. (de) « Photo: Awardees 2010 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 18 mai 2010, sur Hofheimer Zeitung
  13. (de) « Esprit, âme et zèle » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 18 mai 2010, sur Hofheimer Zeitung
  14. (de) « Jayoung Jeon gewinnt Alois-Kottmann-Preis 2010 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur dasorchester.de
  15. (de) « Der schöne Ton – Alois-Kottmann-Preis verliehen » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 10 juin 2011, sur Hofheimer Zeitung
  16. (de) « Magische Momente » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 22 mai 2012, sur Hofheimer Zeitung
  17. (de) « Fröhlicher Abschluss » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 23 octobre 2012, sur Hofheimer Zeitung
  18. (de) « Preise an drei hochbegabte Geiger » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 14 mai 2013, sur Hofheimer Zeitung
  19. (de) « Kunst ist was anderes als Schminke », sur Hofheimer Zeitung,‎ (consulté le 28 juillet 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]