Prix Acier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Prix Acier est un prix suisse qui distingue des réalisations architecturales remarquables par leur utilisation de l'acier. Le Prix Acier est un concours suisse où un prix est décerné à la meilleure structure métallique de l'année.

La naissance de ce prix vient de l'envie de faire connaître l'acier et l'association qui l'organise ( Centre Suisse de Construction métallique : SZS). L'importance toujours grandissante du béton par rapport aux autres techniques a pu également inciter ce concours à publiciser et à montrer ce qu'il est possible de faire avec de l'acier au public.

Critères de participation[modifier | modifier le code]

Pour participer au Prix Acier, les participants doivent soumettre un dossier de candidature qu'il envoient par courrier postal ou e-mail. Le projet doit avoir été finalisé et utilisé trois années avant l'inscription au concours[1].

Acteurs[modifier | modifier le code]

Participants[modifier | modifier le code]

Les participants sont généralement des bureaux d'architectes qui proposent une structure (construite en Suisse ou à l'étranger si un ou plusieurs concepteurs ou constructeurs métalliques suisses y ont contribué de façon significative)[2] construites par eux. Ces structures peuvent être de tout type, le concours n'étant pas limité aux bâtiments[3].

Organisateur[modifier | modifier le code]

L'organisateur de prix est le Centre suisse de la construction métallique, soutenu par « Promotion acier suisse ». Le but est de promouvoir les structures en acier ainsi que des connaissances métallurgiques à travers la Suisse.

Jury[modifier | modifier le code]

Le jury juge les propositions, les classe, et attribue d'éventuelles mentions[4]. Le jury se compose d'une dizaine de professionnels qualifiés dans le domaine de la construction et plus précisément de l'acier (architectes et ingénieurs) .

Les critères sur lesquels le jury va se prononcer sont l’utilisation créatrice et économique de l’acier, le recours à des techniques novatrices et la virtuosité architecturale[5]. Ces aspects découlent de ceux sur lesquels les jurys se basent en Suisse Romande[6] : le premier critère est la valeur de la structure pour l'utilisateur, c'est-à-dire sa qualité fonctionnelle mais également sa valeur esthétique et symbolique. Le deuxième critère se tourne vers la compatibilité de la structure par rapport au site ou elle est construite. Lors du premier tour d’élimination, trois critères sont déterminants: l’insertion dans le site, la typologie, organisation et fonctionnement et la Construction et économie[7].

Enjeux[modifier | modifier le code]

Enjeux pour les gagnants[modifier | modifier le code]

Une victoire est une opportunité pour eux de faire connaître leurs bureaux de constructions en Suisse mais également dans les pays étrangers. Ils peuvent donc augmenter leur réputation en attirant de nouveaux clients.

Enjeux vis-à-vis du public[modifier | modifier le code]

Le but du prix acier est d'encourager les compétences suisses dans le domaine de la construction métallique et de sensibiliser les professionnels, étudiants et le grand public au potentiel que les structures en métal possèdent[5].

Enjeux urbains[modifier | modifier le code]

L'urbanisme représente un enjeux important pour les concours d'architecture. Il faut que les structures soient en rapport avec le tissu existant et futur, qu'il s'intègre bien au mode de vie des habitants de la zone.[8].

Enjeux environnementaux[modifier | modifier le code]

Le côté écologique de l'acier n'est pas négligeable et il est donc important et intéressant de le faire connaître au plus grand nombre. En effet, l'acier est durable, recyclable et réutilisable ce qui est moins le cas du béton par exemple.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Conditions du concours »
  2. « Prix Acier 2018 » (consulté le 21 avril 2019)
  3. « Présentation projets »
  4. Société suisse des ingénieurs et des architectes, « Règlement des concours d'architecture et d'ingénierie, SIA 142 », SIA,‎ , p. 7,8
  5. a et b « prix acier 2018 »
  6. Dominique Vinck, “Revue d’anthropologie des connaissance”, 2014/2 Vol. 8, n° 2 ,PRATIQUES D'INGÉNIEURS
  7. Pierre A.Frey, Ivan Kolecek, Concours d'architecture et d'urbanisme en suisse romande, histoire et actualité, Payot Lausanne, , 191 p., p. 33
  8. « Des architectes genevois remportent un concours international » (consulté le 7 mai 2019)