Pristimantis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pristimantis
Description de cette image, également commentée ci-après
Quatre espèces de Pristimantis : dans le sens des aiguilles d'une montre, Pristimantis orcesi, P. erythros, P. pycnodermis et P. loujosti
Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Super-ordre Salientia
Ordre Anura
Sous-ordre Neobatrachia
Famille Craugastoridae
Sous-famille Ceuthomantinae

Genre

Synonymes

  • Cyclocephalus Jiménez de la Espada, 1875
  • Hypodictyon Cope, 1885 "1884"
  • Liohyla Cope, 1893
  • Pseudohyla Andersson, 1945
  • Trachyphrynus Goin & Cochran, 1963
  • Mucubatrachus La Marca, 2007
  • Paramophrynella La Marca, 2007

Pristimantis (communément appelées « grenouilles de pluie ») est un genre d'amphibiens anoures de la famille des Craugastoridae[1].

Description[modifier | modifier le code]

Leur biologie reproductive se caractérise par un développement direct, c'est-à-dire sans étape de larve libre, obligeant l'embryon à terminer son cycle à l'intérieur de l'œuf.

Répartition[modifier | modifier le code]

Ces grenouilles se répartissent dans la région néotropicale, du nord de l'Argentine à l'Amérique centrale, au sud de l'Amérique du Nord et aux petites Antilles. La Colombie et l'Équateur sont les pays dans lequel ce genre est le plus réprésenté[1].

Systématique[modifier | modifier le code]

Selon les auteurs, le genre Pristimantis est classé dans la famille des Strabomantidae, sous-famille Strabomantinae[2],[3], ou dans les Craugastoridae, sous-famille Ceuthomantinae[4].

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Pristimantis est considéré comme le genre le plus diversifié parmi les vertébrés terrestres, avec 560 espèces actuellement reconnues[5]. Dans le passé, le genre Pristimantis était inclus dans le genre encore plus vaste Eleutherodactylus et classé dans la famille des Leptodactylidae.

Selon Amphibian Species of the World (12 février 2016)[6] :

En 2017, 5 nouvelles espèces ont été décrites :

Autres espèces décrites :

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de ce genre vient du grec pristis, la chaine de montagne, et du grec mantis, la rainette, en référence à l'habitat des espèces de ce genre[12].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Jiménez de la Espada, 1870 : Faunae neotropicalis species quaedam nondum cognitae. Jornal de sciencias mathematicas, physicas e naturaes, Academia Real das Sciencas de Lisboa, vol. 3, p. 57-65 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. « Strabomantidae », sur AmphibiaWeb: Information on amphibian biology and conservation. [web application], Berkeley, California: AmphibiaWeb, (consulté le )
  3. Blackburn, D.C. et Wake, D.B., « Class Amphibia Gray, 1825. In: Zhang, Z.-Q. (Ed.) Animal biodiversity: An outline of higher-level classification and survey of taxonomic richness », Zootaxa, vol. 3148,‎ , p. 39–55 (DOI 10.11646/zootaxa.3148.1.8, lire en ligne)
  4. Frost, Darrel R., « Pristimantis Jiménez de la Espada, 1870 », sur Amphibian Species of the World: an Online Reference. Version 6.1, American Museum of Natural History, (DOI 10.5531/db.vz.0001, consulté le )
  5. "Strabomantidae". AmphibiaWeb: Information on amphibian biology and conservation. Berkeley, California: AmphibiaWeb. 2014. Consulté le 27 de décembre 2014.
  6. Amphibian Species of the World, consulté le 12 février 2016
  7. DOI:10.1371/journal.pone.0172615
  8. Carolina Reyes-Puig, Juan Pablo Reyes-Puig, Daniel A. Velarde-Garcéz, Nicolás Dávalos, Emilio Mancero, María José Navarrete, Mario H. Yánez-Muñoz, Diego F. Cisneros-Heredia et Santiago R. Ron, « A new species of terrestrial frog Pristimantis (Strabomantidae) from the upper basin of the Pastaza River, Ecuador », ZooKeys, no 832,‎ , p. 113–133 (PMID 30930648, PMCID 6435602, DOI 10.3897/zookeys.832.30874 Accès libre, lire en ligne)
  9. a b et c Lehr, Von May, Moravec & Cusi (2017): Three new species of Pristimantis (Amphibia, Anura, Craugastoridae) from upper montane forests and high Andean grasslands of the Pui Pui Protected Forest in central Peru. Zootaxa, 4299 (3): 301-336.
  10. De Oliveira, Rodrigues, Kaefer, Pinto & Hernández-Ruz (2017): A new species of Pristimantis from eastern Brazilian Amazonia (Anura, Craugastoridae). ZooKeys (687), 101-129
  11. Urgilés, Posse, Timbe, Astudillo & Sánchez-Nivicela (2017): A new terrestrial frog (Anura: Craugastoridae) from the montane cloud forests of the southeastern Ecuadorian Andes. Zootaxa, 4318 (3): 520-530.
  12. Hedges, Duellman & Heinicke, 2008 : New World direct-developing frogs (Anura: Terrarana): molecular phylogeny, classification, biogeography, and conservation. Zootaxa, no 1737, p. 1-182 (texte intégral).