Prison de Reading

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Prison de Reading
Image illustrative de l'article Prison de Reading
Localisation
Pays Royaume-Uni
Région comté de Berkshire
Ville Reading
Coordonnées 51° 27′ 23″ nord, 0° 57′ 51″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Berkshire

(Voir situation sur carte : Berkshire)
Prison de Reading
Fonctionnement
Date d'ouverture 1844
Date de fermeture 2013

La prison de Reading (officiellement HM Prison Reading en anglais), également connue sous le nom ancien de « geôle de Reading » (en anglais : Reading Gaol), est un ancien établissement pénitentiaire situé en Angleterre, à Reading dans le comté de Berkshire. La prison est gérée, jusqu’à sa fermeture à la fin 2013, par le service des prisons britannique. La prison est un monument historique du Royaume-Uni[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La geôle de Reading en 1844

La prison de Reading est édifiée en 1844 pour servir de pénitencier au comté du Berkshire, sur les lieux d’une prison plus ancienne, le long de l’abbaye de Reading et non loin de la Kennet.

Conçue par George Gilbert Scott, elle s’inspire de la « prison modèle » de Pentonville et suit un plan cruciforme ; l’édifice est un exemple des débuts du style victorien en matière carcérale. La prison de Pentonville, bâtie en 1842, s’inspire elle-même de l’Eastern State Penitentiary, érigée en 1829 à Philadelphie aux États-Unis.

La prison est pensée pour mettre en œuvre ce qui est alors l’une des techniques de contrôle carcéral les plus récentes, le « régime pennsylvanien ». Étant la prison du comté, sa cour accueille plusieurs exécutions publiques, la première dès 1845 devant 10 000 personnes ; après 1868, les exécutions ne se tiennent plus qu’à l’intérieur de la prison, la dernière ayant lieu en 1913.

La prison de Reading est utilisée pour détenir des prisonniers irlandais arrêtés après l’insurrection de Pâques 1916, pour l’internement de suspects au cours des deux guerres mondiales, puis comme maison de correction. La plupart des prisonniers, entre 1914 et 1918, sont des individus aux racines allemandes, mais on trouve aussi des Latino-Américains, des Belges et des Hongrois. En 1969, l’aile où les Irlandais avaient été détenus est rasée[2].

En 1973, la prison de Reading change de statut et devient une prison locale ; de cette époque date la suppression de son mur d’enceinte. Le bâtiment est classé monument historique en 1978[3]. En 1992, la prison est transformée en centre de détention pour jeunes délinquants, accueillant des prisonniers âgés de 18 à 21 ans.

Les lieux sont aménagés en cellules simples ou doubles, réparties dans trois ailes. La prison compte également une unité « résidentielle » (l’aile Kennet) aménagée en prison ouverte. L’établissement compte également deux ensembles éducatifs, l’un géré par le service des prisons, l’autre par l’établissement d’enseignement supérieur Milton Keynes College. La bibliothèque de la maison d’arrêt est gérée avec les autres bibliothèques publiques de Reading par le Reading Borough Libraries.

Fermeture[modifier | modifier le code]

Le 4 septembre 2013, les autorités annoncent la fermeture prochaine de l’établissement pénitentiaire[4], fermeture effective en novembre de la même année.

Suite à la désaffectation de l’établissement, des voix s’élèvent pour conserver les murs de la prison à des fins touristiques et le conseil de Reading annonce son intention d’acquérir le complexe[5]. En juin 2014, il est envisagé d’y ouvrir un théâtre[6]. Toutefois, en novembre 2015, le chancelier de l'Échiquier George Osborne et le secrétaire d'État à la Justice Michael Gove annoncent la cession des bâtiments à un consortium de promoteurs immobiliers[7].

En mai 2016, l’ancienne prison est mise à disposition du comité d’organisation Année de la Culture, Reading 2016 pour en faire un lieu d’exposition temporaire[8].

Détenus célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « HM Prison Reading » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) « Reading Prison of Oscar Wilde fame closes early », sur BBC News: Berkshire, (consulté le 15 janvier 2017)
  2. http://www.berkshirerecordoffice.org.uk/albums/enemies-of-the-state/reading-prison/
  3. (en) « Reading Gaol (main building) former Her Majesty's Prison » (consulté le 7 janvier 2017)
  4. David Millward lang = en, « Ministry of Justice announces closure of Reading Prison – Reading Post », sur Getreading.co.uk (consulté le 5 septembre 2013)
  5. (en) « BBC News – Call to save 'Oscar Wilde jail' in Reading », sur Bbc.co.uk,
  6. (en) « BBC News – Reading jail considered as site for new theatre », sur Bbc.co.uk, (consulté le 22 juillet 2014)
  7. (en) « Prison building revolution announced by Chancellor and Justice Secretary », sur www.gov.uk, (consulté le 10 février 2016)
  8. (en) « HMP Reading set to be Year of Culture venue », sur BBC News, (consulté le 26 mai 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Peter Southerton, Reading Gaol by Reading Town, Gloucs., Berkshire Books,
  • (en) Anthony Stokes, Pit of Shame, The Real Ballad of Reading Gaol, Waterside Press,

Articles connexes[modifier | modifier le code]