Principe (philosophie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Principe.

Un principe est une idée ou chose source ou fondement d'autres choses ou idées. On parle ainsi de l'âme comme principe de vie.

Histoire du concept[modifier | modifier le code]

Le concept de principe est peut-être un des concepts les plus anciens de la philosophie occidentale. Les philosophes présocratiques s’étaient donnés pour tâche de connaître le principe de toute chose, l'archè, principe premier. Ils entendaient par là l’étude de ce qui était le fondement de l’existence de l’ensemble des réalités empiriquement observables. Les grands principes, selon les pythagoriciens - surtout Philolaos au Ve siècle av. J.-C. - sont la Limite et l'Illimité.

Le principe le plus élevé, selon Platon, est l'Un, identique au Bien et au Dieu[1]. Le Bien est la source de toute existence et de toute connaissance, il est lui-même supérieur à l'essence [2]. C'est la lumière qui éclaire les Idées et permet à l'âme de les contempler[3]. C'est le principe, au-delà de toute hypothèse, qui fonde en certitude toute science[4]. Sa beauté est au-dessus de toute expression[5]. Ce n’est qu’à partir de la Métaphysique d’Aristote que le terme de principe entre dans la terminologie philosophique. Les principes sont les causes premières. Selon Aristote, « la philosophie est la science des principes », dont la connaissance forme la sagesse. Pour Théophraste, le principe est à la fois association et, pour ainsi dire, union intime entre eux des éléments intelligibles et des éléments physiques.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. La République (509b ; 526e ; 597b)
  2. Platon, La République [détail des éditions] [lire en ligne] (509b)
  3. Platon, La République [détail des éditions] [lire en ligne] (508d-e, 509a)
  4. Platon, La République [détail des éditions] [lire en ligne] (511b ; 533c)
  5. Platon, La République [détail des éditions] [lire en ligne] (509a)