Principauté du Pakualaman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Principauté du Pakualaman

1812

Informations générales
Capitale Yogyakarta
Histoire et événements
1812 Fondation







Pangeran
L'entrée du palais du Pakualaman en 1956 à Yogyakarta

La principauté du Pakualaman (en javanais Kadipaten Pakualaman) est une principauté héréditaire de sultanat de Yogyakarta créée en 1812 par les Britanniques.

Le nouveau prince a été intrônisé le 7 janvier 2016 avec le titre de Kanjeng Gusti Pangeran Adipati Arya Paku Alam X. Il succède à son père, Paku Alam IX, décédé le 22 novembre 2015.

Histoire[modifier | modifier le code]

La guerre anglo-néerlandaise de Java (1810-1811), qui avait comme toile de fond les guerres napoléoniennes, s'était en effet traduite par la reddition des troupes hollandaises et l'occupation de Java par les Britanniques.

Pour récompenser le prince Natakusuma d'avoir aidé les troupes britanniques lors de l'assaut de ces dernières contre Yogyakarta en juin 1812 Natakusuma a alors pris le titre de Paku Alam Ier.

Un corps de cavalarie du Pakualaman de 100 cavaliers fut créé, puis dissous 1892.

Le Pakualaman est l'équivalent à Yogyakarta de la principauté du Mangkunegaran à Surakarta.

En vertu de la "Charte du statut" (voir plus bas) qui accorde au territoire de Yogyakarta le statut de "territoire spécial", le prince Paku Alam est vice-gouverneur de ce territoire.

Territoire[modifier | modifier le code]

Le partage du royaume de Mataram. Le Pakualaman est représenté en jaune, en bas à gauche.

Aujourd'hui, le territoire de la principauté consiste en deux parties. Le noyau couvre le Puro Pakualaman (palais princier), la place (alun-alun) Sewandanan au sud du palais, la Masjid Agung (grande mosquée) à l'ouest, les dalem (palais) Pengulon et Suryaningprangan, et le Kemayoran. Le kecamatan (district) du Pakualaman, est le quartier situé au sud de l'avenue Sultan Agung. Il contient le pendopo du Taman Siswa, ainsi que les dalem Pangeran, Kepatihan, Suryokusuman, Nototarunan, Natanegaran.

La "Charte du maintien"[modifier | modifier le code]

Le 19 août 1945 (deux jours après la proclamation de l'indépendance de l'Indonésie), le président Soekarno signe un document appelé Piagam Penetapan ou "charte du maintien". Ce document déclare maintenir la position du sultan Hamengku Buwono IX et du prince Paku Alam VIII en tant que souverains de leur État respectif, en "compensation" de leur intégration dans la république.

Culture[modifier | modifier le code]

La danse "Srimpi Dhempel" du Pakualaman (photo prise en 2012)
Trois filles et une nièce du prince Paku Alam en costume de danse de cour à l'époque des Indes néerlandaises (date inconnue)

Le Pakualaman est, avec Surakarta, Yogyakarta et le Mangkunegaran, un des quatre lieux où est préservée la culture de cour de Java central.

Liste des princes Paku Alam[modifier | modifier le code]

Intronisation du prince Paku Alam VIII en 1937
  • Paku Alam I, 1812 - 1829
  • Paku Alam II, 1829 - 1858
  • Paku Alam III, 1858 - 1864
  • Paku Alam IV, 1864 - 1878
  • Paku Alam V, 1878 - 1900
  • Paku Alam VI, 1901 - 1902
  • Paku Alam VII, 1903 - 1938
  • Paku Alam VIII, 1938 - 1998
  • Paku Alam IX, 1998 —

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ricklefs, M. C., A History of Modern Indonesia since c. 1300, University Press, 1993

Voir aussi[modifier | modifier le code]