Prince de Tingry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tingry.
Prince de Tingry
Image illustrative de l'article Prince de Tingry
Maison de Montmorency

Image illustrative de l'article Prince de Tingry
Création 1587
Titre Prince
Abrogation 1878
Premier titulaire François de Luxembourg
Dernier titulaire Édouard de Montmorency

Le titre de prince de Tingry a été créé en 1587 par Henri III au bénéfice de François de Luxembourg Ce lien renvoie vers une page d'homonymie, déjà fait duc de Piney en 1576. Il fait référence à la commune française de Tingry, aujourd'hui située dans le département du Pas-de-Calais.

Histoire[modifier | modifier le code]

La terre de Tingry, à quatorze kilomètres de Boulogne-sur-Mer, est entourée de Samer, Lacres et Halinghen. Pays couvert de bois, Tingry se situe en partie dans la plaine et en partie sur les hauteurs qui forment les limites de la fosse boulonnaise. Au Moyen Âge, Tingry est une des quatre châtellenies du Boulonnais.

Le premier seigneur de Tingry connu s'appelle Faramus, encore vivant au début du XIIe siècle. Doté d'une importante fortune, il fait de nombreuses donations aux abbayes de Saint-Josse et de Samer. À sa mort, sa fille hérite de la seigneurie de Tingry qui passe, par son mariage, dans la famille de Fiennes. À la mort de Robert de Fiennes, connétable de France, toutes les appartenances et dépendances de la baronnie passent à la maison de Luxembourg. C'est son petit-neveu, Jean de Luxembourg, qui hérite de Tingry par l'intermédiaire de sa mère, Mahaut de Châtillon (1335-1378), fille de Jeanne de Fiennes (1307-1353), elle-même sœur du dernier des Fiennes.

La baronnie de Tingry a été érigée en principauté par lettres patentes d'Henri III en , enregistrées le . Le bénéficiaire est François de Luxembourg, déjà duc de Piney depuis 1576. Son fils, Henri de Luxembourg laisse deux filles, Charlotte et Marie. Le , le duché de Piney va à l'aînée, Charlotte, et la principauté de Tingry à la cadette, Marie. À la mort de cette dernière en 1660, Tingry revient à sa sœur aînée, qui la transmet à sa fille, Madeleine de Clermont-Tonnerre. Cette dernière épouse François-Henri de Montmorency-Luxembourg, faisant passer la principauté dans la maison de Montmorency.

Finalement, après que le premier fils de François-Henri de Montmorency-Luxembourg ait un temps usé du titre de prince de Tingry, c'est son frère cadet, Christian de Montmorency-Luxembourg, qui en hérite et le transmet à sa descendance, jusqu'à la mort du dixième et dernier prince de Tingry, Édouard de Montmorency-Beaumont, en 1878. Deux de ces descendants, Charles François et Christian II, ont été capitaines des gardes du corps du roi au temps de Louis XVI.

Liste des seigneurs de Tingry[modifier | modifier le code]

Maison de Boulogne[modifier | modifier le code]

  • Faramus de Tingry, fils de Guillaume de Boulogne (1090-1130) ;
  • Sybille de Tingry, fille du précédent.

Famille de Fiennes[modifier | modifier le code]

  • Guillaume de Fiennes (1180-1233), fils de la précédente ;
  • Enguerrand II de Fiennes (1203-1267), fils du précédent.

Liste des barons de Tingry[modifier | modifier le code]

Famille de Fiennes[modifier | modifier le code]

Maison de Luxembourg[modifier | modifier le code]

Liste des princes de Tingry[modifier | modifier le code]

Maison de Luxembourg[modifier | modifier le code]

  • François de Luxembourg (1546-1613), 1er prince de Tingry ;
  • Henri de Luxembourg (1583-1616), 2e prince de Tingry, fils du précédent ;
  • Marie de Luxembourg (1611-1660), 3e princesse de Tingry, fille du précédent ;
  • Charlotte de Luxembourg (1607-1680), 4e princesse de Tingry, sœur de la précédente.

Maison de Clermont-Tonnerre[modifier | modifier le code]

  • Madeleine de Clermont-Tonnerre (1635-1701), 5e princesse de Tingry, fille de la précédente.

Maison de Montmorency[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]