Prince de Cystria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Prince de Cystria
Prince de Cystria 1923.jpg
Le Prince de Cystria en 1923
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 44 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom officiel
Bertrand Marie Ponce François Raphaël LucingeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Bertrand Marie Ponce François Raphaël Lucinge, prince de Faucigny-Lucinge et Coligny, prince de Cystria (Bertrand de Faucigny-Lucinge), né le à Paris et décédé le également dans la capitale, est un pilote automobile français privé, gentleman driver sur des voitures Bugatti.

Biographie[modifier | modifier le code]

Photo d'une voiture à la carrosserie en arc de cercle, proche d'une aile d'avion.
La Bugatti Type 32 Tank de face (collection Schlumpf).

Le prince de Cystria est le fils du prince Ferdinand de Faucigny-Lucinge et de son épouse, née Raphaële Cahen d'Anvers[1].

Il se marie à deux reprises, en 1919 avec la princesse Paule Murat puis, après son divorce en 1926, avec Maria Lydia Hualberta Lloveras en 1927 (une Argentine, amie de Jorge Luis Borges).

En 1923, il doit revendre le château de Coat-an-Noz propriété des sieurs de Faucigny-Lucinge depuis 1859 et le vaste domaine qui l'entoure. La même année, il dispute les 500 miles d'Indianapolis, se classant neuvième sur une Bugatti privée alors que les autres pilotes conduisant une voiture de la marque abandonnent (ceux de l'écurie officielle, Pierre de Vizcaya et Louis Zborowski et les autres pilotes privés, les argentins Martín de Álzaga et Raúl Riganti)[2], car le circuit à basse pression de l'huile moteur des véhicules est mal adapté aux conditions de vitesses extrêmes imposées par ce type de course sur circuit ovale.

Quelques semaines plus tard, début juillet, le prince abandonne au Grand Prix de l'ACF à Tours (son coéquipier Ernest Friderich termine troisième). Les quatre pilotes Bugatti (incluant De Vizcaya et Pierre Marco) disposent alors chacun d'une Bugatti Type 32 Tank spécialement conçue[3]. Le prince heurte un banc de sable pendant qu'il est dépassé par Henry Segrave et Albert Divo qui se disputent la première place et il se retire de la course peu après.

En 1924, le prince s'offre une Bugatti Type 23 Torpédo au Salon de l'automobile de Paris[4]. La même année, il participe à la mi-octobre au Grand Prix de l'Ouverture sur le nouveau circuit de Montlhéry lors de la course spécifique aux voiturettes, avec une Austin britannique cette fois (il n'arrive pas à terminer dans les délais impartis pour être classé)[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Prince de Cystria », sur GeneaNet.org
  2. (en) « 1923 International 500 », sur Racing-Reference.info
  3. (en) Diego Ratti, Bugatti Type 32 Tank, Lulu.com, (ISBN 978-1409224877), p. 11-13
  4. « Bugatti type 23 torpedo prince de Cystria châssis no 2145 », sur AutomobileWeb.net
  5. (en) « 1924 Grand Prix », sur TeamDAN.com

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]