Prince Munetaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Prince Munetaka
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 31 ans)
Nom dans la langue maternelle
宗尊親王Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Mère
Taira no Muneko (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Gaishi-naishinnō (d)
Kameyama
Shōjo-hosshinnō (d)
Kakujo Hoshinnō (d)
Go-Fukakusa
Ekishi-naishinnō (d)
Osako (d)
Kōhō Ken'nichi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Saishi Konoe (d)
堀川具教の娘 (宗尊親王の妃) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Mizuko (d)
早田宮真覚 (d)
掄子女王 (d)
Prince Koreyasu
聖恵 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Go-Fukakusa (père adoptif)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Membre de
Grade militaire

Le prince Munetaka (宗尊親王, Munetaka Shinnō?) (né le , mort le ) est le sixième shōgun du shogunat de Kamakura, position qu'il occupe de 1252 à 1266.

Fils ainé de l'empereur Go-Saga, il est contrôlé par les régents du clan Hojo. Il est nommé shogun à l'âge de dix ans quand le cinquième shogun, Kujō Yoritsugu, est déposé, et règne jusqu'à l'âge de vingt-quatre ans. Comme le shogunat est en fait contrôlé par le puissant clan Hojo en la personne du shikken (régent) Hōjō Tokimune, quelques dignitaires organisent en 1266 une révolte contre Tokimune. Celui-ci découvre le complot, dépose le jeune shogun et le remplace par son fils, le prince Koreyasu, âgé de seulement trois ans.

Il se retire à Kyoto et se fait moine bouddhiste en prenant le nom Gyôshō en 1272. Il se révèle être un poète d'un certain talent et compose des collections de waka, dont Keigyoku wakashū (« collection de pierres précieuses ») et Ryūyō wakashū (« collection de feuilles d'épinette »[1].) Il est considéré comme un des trente-six nouveaux poètes immortels.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Frederic, Japan Encyclopedia, Harvard University Press, 2005, pag.667. (ISBN 0-674-01753-6)