Primaires présidentielles aux États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'ensemble des primaires et caucus, qui se tiennent dans chaque état des États-Unis, font partie du mécanisme de désignation du candidat d'un parti à l'élection présidentielle américaine. Ce processus n'a jamais figuré dans la Constitution, et a ainsi été développé au fil du temps par les différents partis. À l'intérieur des États sont organisées soit des primaires, soit simplement des caucus, soit une combinaison des deux. Ils ont lieu entre janvier et juin de l'année de l'élection présidentielle, en novembre, et sont suivis par la convention nationale. Alors que les primaires sont organisées par les États et les communautés locales, les partis politiques s'occupent directement des caucus. Dans les deux cas, l'élection est indirecte : les participants ne votent pas directement pour un candidat, mais pour qu'un nombre maximum de délégués, liés par un serment, aillent à la convention nationale du parti voter effectivement pour leur candidat.

Les partis décident eux-mêmes du nombre de délégués de chaque État, qui est représentatif de leur population. Pour le Parti démocrate, en plus des représentants élus, des super délégués, participent également à l'élection lors de la convention. Ces super délégués sont actuellement en majeure partie des membres du gouvernement et des dirigeants du parti, qui eux n'ont pas prêté serment, et votent donc à leur guise.

L'étalement des élections sur une durée importante conduit à des controverses sur ce mode de sélection. Son avantage majeur est que les candidats peuvent s'occuper des États un par un au lieu de faire des campagnes simultanées. Cependant, les États dont les primaires se déroulent dans la deuxième moitié de la période ont la plupart du temps une importance mineure, le résultat étant le plus souvent décidé à cette époque. Il y a ainsi une volonté de la plupart des États de se placer en tête de la course, par exemple, une loi du New Hampshire dispose que la primaire de cet État doit se dérouler au moins une semaine avant celle des autres[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le rôle des partis politiques n'est pas identifié dans la Constitution des États-Unis. Les pères fondateurs ne voulaient pas à l'origine que la politique américaine soit partisane. Dans les Federalist Papers Alexander Hamilton et James Madison ont dénoncé les dangers des factions politiques nationales. Aussi, lors des deux premières élections présidentielles, le collège électoral a géré directement les nominations et les votes en 1789 et 1792 qui ont désigné George Washington. Le système bipartite américain a alors émergé du cercle immédiat des conseillers de Washington. Hamilton et Madison, qui étaient opposés aux factions politiques dans les Federalist Papers susmentionnés, ont fini par être les principaux artisans et leaders du système : Hamilton est devenu le leader du Parti fédéraliste tandis que Madison a codirigé le Parti républicain-démocrate avec Thomas Jefferson.

À partir de l'élection de 1796, les représentants des partis de la législature d'État choisissent leurs candidats à la présidence. Avant 1820, les membres démocrates républicains du Congrès nominaient un candidat unique pour leur parti. Ce système s'est effondré en 1824, et depuis 1832 le mécanisme généralement adopté pour la nomination a été une convention nationale pour chaque parti.

Notes et références[modifier | modifier le code]