Prieuré de Vauville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Prieuré de Vauville
Prieuré Saint-Hermel2.JPG
Vue du sud-est.
Présentation
Type
Fondation
XIIe siècle-XVe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Religion
Usage
Désaffecté (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Patrimonialité
Inscrit MH (chapelle en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
Coordonnées

Le prieuré de Vauville ou prieuré Saint-Hermel est un ancien prieuré, aujourd'hui désaffecté, de l'ordre des Bénédictins qui se dresse sur la commune déléguée de Vauville au sein de la commune nouvelle de La Hague dans le département de la Manche, en région Normandie.

La chapelle fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques par arrêté du [1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Cet ancien prieuré, couronnant les landes, est situé à 750 mètres au nord du bourg de Vauville, dans le département français de la Manche.

Historique[modifier | modifier le code]

Le prieuré aurait été fondé dans la deuxième moitié du XIIe siècle par Richard de Vauville[2].

Après la Révolution il est transformé en ferme. Réquisitionné par les troupes allemandes lors de la Seconde Guerre mondiale, les toitures des bâtiments ainsi que la cloche de la chapelle ont été retirées. Les toitures ont été refaites après guerre mais la cloche ne sera jamais retrouvée. Racheté par l'État français dans le cadre du plan Marshall, il sera ensuite vendu aux domaines.[réf. nécessaire] C'est aujourd'hui une propriété privée. Les bâtiments visibles aujourd'hui datent du XVe siècle[1]. Il a été peint par Jean-François Millet.

Description[modifier | modifier le code]

La chapelle date du XIIe siècle[3]. Le prieuré est restauré après 1944[3]. Sur la clef de voûte de la chapelle restaurée, on peut voir les armes du seigneur à l'origine du prieuré, « de gueules au pal fiché d'argent accosté de six merlettes de même, 3 et 3[4] ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b .« Ancien prieuré », notice no PA00110637, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. « Secrets de châteaux et manoirs - Cotentin - Saint-Lô - Coutances », La Presse de la Manche, no Hors-série,‎ , p. 48 (ISBN 979-1-0937-0115-8).
  3. a et b Norbert Girard et Maurice Lecœur, Trésors du Cotentin : Architecture civile & art religieux, Mayenne, Éditions Isoète, , 296 p. (ISBN 978-2-913920-38-5), p. 85.
  4. Collectif, Blasons armoriés du Clos du Cotentin, Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, , 214 p. (ISBN 2-85480-543-7), p. 205.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :