Prière de la Sérénité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Prière de la Sérénité est un texte rédigé par le théologien américain Reinhold Niebuhr (1892–1971), alors que celui-ci travaillait dans un séminaire protestant du « Congregational Church » à Heath, dans le Massachusetts, aux États-Unis.

Cette prière a été attribuée de façon erronée à différents auteurs dont l'empereur Marc Aurèle (121-180), adepte du stoïcisme, à Boèce, à François d'Assise ou à Friedrich Christoph Oetinger alias Docteur Theodor Wilhelm (1906-2005) qui ne fait que citer cette prière en traduction allemande dans un de ses livres.

Cette prière propose d'obtenir la sagesse de faire la différence entre le changeable et l'inchangeable.

Le texte de la prière[modifier | modifier le code]

Texte original en anglais de R. Niebuhr[modifier | modifier le code]

God, give us grace
to accept with serenity
the things that cannot be changed,
courage to change the things
which should be changed,
and the Wisdom to distinguish
the one from the other[1].

Traduction française[modifier | modifier le code]

Mon Dieu,
Donnez-moi la sérénité
D'accepter
Les choses que je ne peux changer,
Le courage
De changer les choses que je peux,
Et la sagesse
D'en connaître la différence.

Utilisation du texte[modifier | modifier le code]

La prière de sérénité est utilisée et a été rendue célèbre par les Alcooliques Anonymes dans leur parcours des , au même titre que la Prière de saint François, d'où parfois son attribution erronée à ce saint.

Chansons

Enregistrements audio

  • Disque Re-ac-tor de Neil Young (1981): La prière est imprimée en latin sur la pochette Latin: Deus, dona mihi serenitatem accipere res quae non possum mutare, fortitudinem mutare res quae possum, atque sapientiam differentiam cognoscere.
  • CD Serenity de Blood for Blood dans le prélude et le postlude
  • CD "Herzenslieder" (2001) de Iria
  • CD "Ja!" (2007) de Iria

Films

Séries

Livres

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Le livre de référence sur l'histoire de cette prière est : Elisabeth Sifton, The Serenity Prayer: Faith and Politics in Times of Peace and War, New York, W. W. Norton & Company, 2005. Elizabeth Sifton est la fille du pasteur Niehbur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Elisabeth Sifton, The Serenity Prayer: Faith and Politics in Times of Peace and War, New York, W. W. Norton & Company, 2005, p. 8

Liens externes[modifier | modifier le code]