Preuves (revue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Preuve (homonymie).

La revue Preuves (1951-1974) est une revue française anticommuniste fondée par François Bondy, ancien membre du Parti communiste français. Elle appartient au réseau international de revues fondées par le Congrès pour la liberté de la culture, comme Cuadernos, Encounter et Das Forum. Le scandale du financement occulte du Congrès par la CIA entraîne dans son sillage l'arrêt de Preuves[1],[2].

Preuves anime le milieu intellectuel parisien avec les mardis de Preuves, rencontres politiques et intellectuelles.

Parmi les plus fidèles contributeurs, se trouve Raymond Aron.

Initialement vilipendée par la gauche française, Preuves devient de 1955 à 1965 une revue prisée par tous les intellectuels, y compris les ex-communistes. Ce déplacement s'effectue en raison de la qualité littéraire de la revue, très ouverte sur les littératures européennes, ainsi qu'en raison de la répression qui suit la révolution hongroise de 1956 et qui entraîne une recomposition politique[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Grémion, « Preuves dans le Paris de guerre froide », Vingtième Siècle. Revue d'histoire, no 13), janvier-mars 1987, pp. 63-82 En ligne
  • Pierre Grémion, Preuves, une revue européenne à Paris (Anthologie), Paris, Julliard/Commentaire, 1989
  • Benjamin Achab, « La revue Preuves (1951-1974) : l’expression d’une intelligentsia dans le champ anticommuniste », Labyrinthe En ligne, 7 | 2000, Actualité de la recherche (no 7), mis en ligne le 20 avril 2005, consulté le 21 janvier 2012
  • François Bordes, « Preuves, revue marxienne ? Praxis intellectuelle et politique d’une revue de Guerre froide (1951-1969) », Cahiers du GRM En ligne, 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Benjamin Achab, « La revue Preuves (1951-1974) : l’expression d’une intelligentsia dans le champ anticommuniste », Labyrinthe En ligne, 7 | 2000, Actualité de la recherche (no 7), mis en ligne le 20 avril 2005, consulté le 21 janvier 2012.
  2. Olivier Todd, André Malraux, une vie, éd. Gallimard, 2001, p. 447.
  3. Grémion, Pierre, 19.-, Intelligence de l'anticommunisme : le congrès pour la liberté de la culture à Paris : 1950-1975, Fayard, (ISBN 2213593922 et 9782213593920, OCLC 417345283, lire en ligne)